Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le carnaval de Gotham City (libre à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   Sam 14 Aoû - 13:25

Le Carnaval de Gotham était sans doute le moment le plus attendus de l’année pour ceux qui aimaient les festivités dans une ville aussi grise. Le maire avait annoncé depuis le parvis de l’hôtel de ville que cette année les étrangers étaient invités à se joindre à la grande parade. Ils pouvaient amener eux aussi leur chariots à thèmes ainsi que leur ballons gigantesques et tout autre attraction capable de divertir le public.

Alexandre Knox le plus fouineur de tous les journalistes de Gotham avait fait un article dans lequel il plaisantait en imaginant Batman amener un gigantesque ballon en forme de chauve-souris. On murmurait que des gens venant du pays d’halloween à proximité viendraient peut être faire des farces. Pour l’occasion le chariot que la municipalité avait attribué à Bruce Wayne pour le remercier de son soutien financier au festival, allait proposer quelque chose pour les enfants, en début de soirée, des confiseries wonka qu’on avait acheté en masse chez les commerçants de Gotham, allaient être jeté sur la foule et tous particulièrement les plus jeunes.

Batman était perché sur le toit d’un immeuble, il surveillait le carnaval, tous les gens masqués ou costumés étaient invités et il craignait les débordements de la part de malfrats, pire du Joker. La première agression commença justement en cet instant. Au détour d’une ruelle, Batman vit un homme aux cheveux blancs qui portait cape et smoking. Il était encerclé par 3 voyous qui en voulaient à son argent. La chauve-souris leur sauta dessus et les frappa avec brutalité. Ils s’enfuirent en hurlant. Batman allait s’esquiver comme à son habitude, mais l’homme extravagant lui dit en le fixant d’un regard hypnotique :

« Je le savais, je l’ai vu, je savais que vous interviendrez. »

« Comment ? »

« Je vois tout, je sais tout, et j’ai prévu votre intervention de la même façon que j’ai prévu la prochaine invasion extraterrestre »

« Mais enfin qui êtes vous ? »

« Je suis le mage Criswell, un voyant extralucide »

Batman préféra disparaître plutôt que de continuer à parler avec cet ahuris.
Pendant qu’il s’éclipsait, Criswell appela un homme qui filmait la parade du carnaval :
« Eddie !!! Il est là !!! Batman est passé par ici !!! »

Ed Wood lâcha alors sa caméra et se rendit en trombe auprès de son compagnon.

« Vraiment ? Oh je l’ai encore manqué, je rêve qu’il incarne le prochain méchant dans mon film. Tu l’imagine en combat singulier contre Thor ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   Lun 16 Aoû - 18:46

Le carnaval : littéralement, l'adieu à la chair.....La linguistique est une discipline si fascinante, son étude m'a appris énormément de choses. Mais il y un temps pour apprendre et un temps pour faire la fete. J'étais quelque fois venu dans la ville de Gotham, que j'appréciais pour son ambiance sombre et son décor hors du commun. Une ville pleine de folie et de décadence : on y avait déjà vu entre autres un clown psychopathe, une envoutante empoisonneuse ainsi que de droles betes humaines. L'une d'elle était meme devenue le protecteur masqué de la cité : un étrange individu revetant chaque fois que l'on l'appelais un costume de chauve-souris. Je l'avoue mes chers, j'espèrais beaucoup croiser ce Batman en ce jour de fête. Les festivités de la sorte apportaient souvent leur lot de malfrats et de criminels : la chauve-souris serait certainement demandée. Mais avant tout, j'étais venu dans l'espoir de trouver de la chaire fraiche, autrement dit une alléchante demoiselle à me mettre sous la dent, si vous me permettez l'expression. Sur terre comme au ciel, le carnaval se déployait en de somptueux ballons et en étranges chars animés par des personnages hauts en couleur. Peut-etre que je croiserai des hommes revêtus d'une cape de Dracula? Un excellent moyen de se fondre dans la masse et de passer inaperçu aux yeux de potentielles victimes. Sans que j'eut besoin d'enclecher un de mes légendaires numéros de charme, une jeune femme habillée en princesse Shéréazade vint se pendre à mon cou et me dire combien elle aimait les vampires. Lui adressant mon plus beau sourire, je lui répondis :
-Vraiment? Cela vous plairait-il de devenir mienne......pour l'éternité?
Elle gloussa et m'entraina elle-meme dans une des ruelles jouxtant le lieu des festivités. Je lachais un juron de stupéfaction : quelle fougue! Quelle hâte! Sans me faire prier, je dégageais sa gorge offerte de ses breloques inutiles, puis me sustentais à satiété. La jeune fille n'eut pas le temps de s'étonner de ma..réalité. Je la laissai exsangue, près d'une poubelle et partis rejoindre la fete non sans l'avoir remerciée d'un baiser sur le front. Tout le monde est-il aussi fou lors de ce carnaval? Je l'espérais en tout cas. J'étais sur le point de rejoindre la place de l'hotel de ville quand, non loin de là, des voix familières à mes oreilles se firent entendre. Je me précipitais vers l'origine de ces son et me retrouvais avec étonnement devant mon ami Eddy et l'étrange "mage" Criswell. Et en face d'eux : il était là. Batman : 1m80 de cuir noir et d'élégance. Sans faire attention à Eddy, qui me fixait comme si j'étais un fantome (pour lui j'étais déjà mort depuis longtemps), je m'avançais vers l'homme chauve-souris et lui dis :

-Ainsi me voilà donc devant le phénomène de Gotham. Vous etes vous aussi un monstre magnifique. les femmes doivent se jeter à vos pieds......

Me tournant vers Eddy et Criswell, je leur annonçais :

-Eh oui messieurs : "N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort" comme l'a dit ce bon vieux H.P. Lovecraft. Je suis de retour et j'adorerais tourner un nouveau film. (je me penchai vers Edward et lui chuchotais) Tu dois bien avouer que tes précédents films n'ont pas eu un grand succès....Pauvre Eddy!

Je reportais mon attention sur Batman et décidais de me présenter :

-Je me nomme Béla Lugosi et je suis une grande icone du cinéma fantastique. Nous ferions un magnifique duo d'acteurs, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   Mar 17 Aoû - 13:39

Alors que Batman s’éloignait de l’ahuris qu’il avait sauvé (mais il avait quand même une certaine élégance, surtout avec sa cape noir) il entendait une voix sinistre qui l’interpellait :

-Ainsi me voilà donc devant le phénomène de Gotham. Vous etes vous aussi un monstre magnifique. les femmes doivent se jeter à vos pieds......

Lui ! Un phénomène ! C’est donc ainsi que les gens le considéraient ? La créature de la ville ? Il se retourna en fronçant les sourcils et en regardant son interlocuteur. Il était attifé en vampire comme ceux des films d’épouvante que ses parents l’avait emmené voir au cinéma quand il était enfant, avant que… avant que…

Batman répondit avec sa voix discrète :

« Je n’arrive pas à mettre de nom sur votre visage même si je me souviens de vous. Vous êtes sans doute un artiste du carnaval vu votre déguisement ? »

Il préférait ne pas lui répondre à propos des femmes, Vicky Vale, la journaliste l’avait quitté depuis longtemps et il était tellement maladroit avec les femmes.

C’est alors que le « vampire » se mit à faire une déclaration aussi théâtrale que pompeuse à ses collègues. La chauve souris préféra s’éclipser, il avait déjà trop parlé et n’aimait pas s’attarder dans cette rue à découvert où n’importe qui pouvait l’apercevoir. Alors qu’il brandissait son grappin en l’air dans l’intention de se rendre au sommet d’un immeuble, le vampire l’interrompit à nouveaux.

-Je me nomme Béla Lugosi et je suis une grande icone du cinéma fantastique. Nous ferions un magnifique duo d'acteurs, n'est ce pas?

« Vraiment ? Vous savez qu’il y a une seconde j’ai faillit vous prendre pour un autre, ça y est je me souviens maintenant ! Vous ressemblez au génial Boris Karlov ! Mais comme vous n’êtes pas lui… Dommage, j’aurais voulut rencontrer ce grand artiste. »

Le mage Criswell se mit à regarder Batman de son regard hypnotique :

« Je prédis que vous allez vraiment regretter ce que vous venez de dire à Mr Lugosi à tel point que vous allez fuir en courant. »

C’est alors qu’Ed Wood se mit à genoux devant Batman et empoigna sa cape en le suppliant :

« Pitié, je peux faire de vous une star, acceptez le rôle du vengeur masqué dans mon prochain film : la chauve-souris infernal. Ce film montrera un combat mémorable entre vous munis d’une épée en plastique et une pieuvre en caoutchouc. »

« Pour la dernière fois Mr… euh j’ai encore oublié votre nom, NON ! Je ne jouerais pas dans l’un de vos trucs, je ne combat pas le crime pour être célèbre. »

Batman essaya de se détacher du réalisateur qui continuait à s’agripper à sa cape tout en le suppliant. C’est alors que le mage Criswell annonça sur un ton prophétique :

« Je prédis que l’héroïne de ce film sera une blonde sulfureuse qui embrasse le héros à la fin »

« Euh ? ….. Mais que ?....Je…comment dire ?.... pouvez vous redire ça ?...parlez moi plus avant de ce film….attention je ne promets rien !!!! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   Ven 20 Aoû - 15:03

Ce Batman avait vraiment beaucoup de classe : mais rien à voir avec le monstre de séduction que j'avais toujours été. Le satin n'a vraiment rien à envier au cuir : il devait avoir si chaud dans sa combinaison! J'étais en train de réfléchir à une nouvelle garde-robe pour la chauve-souris humaine quand il prit la parole :

« Vraiment ? Vous savez qu’il y a une seconde j’ai failli vous prendre pour un autre, ça y est je me souviens maintenant ! Vous ressemblez au génial Boris Karloff ! Mais comme vous n’êtes pas lui… Dommage, j’aurais voulu rencontrer ce grand artiste. »

Sa remarque me laissa sans voix quelques instants : muet de stupéfaction et de rage. Comment pouvait-on me comparer, moi, le grand Béla, à ce stupide et vulgaire Boris Karloff? "Un grand artiste"? Lui? Est-il besoin d'être doué pour marcher comme un pingouin et grogner comme un porc? L'art est avant tout mystification et grandeur! On m'avait proposé le role du mosntre de Frankenstein et ce bougre de Karloff avait juste récupéré mes restes. Je fixai Batman car il avait, à mes yeux, proféré la pire des insultes qui puisse être. Karloff avait toujours été ma bête noire, celui avec qui l'on me comparait sans cesse : personnellement je ne voyais aucune ressemblance entre nous. Ce Batman avait frappé là ou il savait que ça me ferait du mal....Comment contre-attaquer? Quel est le point faible d'un super-héros? Soudain la réponse surgit dans mon esprit, et je m'appretais à la lui asséner. Durant ma catatonie, Eddy avait vainement tenté de convaincre Batman à jouer dans un film : il fit même référence à un combat contre une pieuvre. Ah! C'était le bon temps! Criswell en vint à évoquer une impothétique blonde, ce qui sembla plaire à la chauve-souris. Je surgis alors devant Batman; plantant mon regard dans le sien, je lui répondit :

-Karloff n'était qu'une vermine, comme celles que vous pourchassez. Je me demande tout de même, quelle est la raison de cet accoutrement et de cette "fonction" de super-héros? Je ne crois pas en la gentillesse aveugle : le faites vous pour la gloire, le frisson...ou bien les femmes? Oh oui, je sens bien que vous n'êtes pas un homme à femmes, vous avez besoin de les impressionner pour les mettre dans votre lit......Quelle tristesse tout de même!

Je ricanais puis me tournais vers mon ami Eddy :

-Dis lui Ed, quel Dom Juan je suis, moi qui séduit sans armes et sans masque autre que ceux de ma légende et de mon talent. Combien de femmes avez-vous connu Mr Batman?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   Ven 20 Aoû - 22:07

« Eh bien la première femme que j’ai connus était une blonde et ensuite… »

Batman parlait de la journaliste Vicky Vale.

« Et bien c’était la seule en fait. »

Le vampire venait de le vexer, il le fixait de son regard glaçant et hypnotique. Alors la chauve-souris fit de même. Son propre regard était également très démoniaque et c’est avec lui qu’il terrorisait la plupart des criminels qu’il attrapait. Il fixa donc Lugosi de son regard le plus noir et le plus furieux. Ed Wood semblait très enthousiaste.

« Génial ! On croirait un duel de western. Mr chauve souris il faut absolument que vous tourniez dans un de mes films ! »

« Non laissez tomber, je pars »

Criswell le regarda sans cligner des yeux :

« La blonde ! Pensez-y, l’héroïne du film qui a une relation amoureuse avec le héros ! Pas vrai Eddy ? »

« Mais Criswell de quoi tu parle ? Euh ah je oui je vois ! Ah oui cette blonde là ? Oui c’est bien ça monsieur chauve-souris, une actrice blonde sulfureuse comme on en fait plus ! Acceptez de tourner pour moi et vous la rencontrerez »

« Très bien mais ne m’appelez plus chauve souris, je m’appelle Batman. Où allons-nous tourner ? Votre studio de tournage est à Hollywood je présume ? »

« Nous allons tourner ici même ! »

« Quoi ? Ici ? »

« Oui je n’ai pas pu financer mon film correctement, les producteurs n’ont pas voulut, pourtant mon titre me semblait prometteur : Les ninjas vampires contre la créature des marais. »

Ed Wood les dirigea tous vers les chariots du carnaval qui se trouvaient entreposer en rang derrière la Gotham City Cathédrale en attendant d’être mis en circulation dans la parade une fois leur tour venus.

« Oui génial c’est ce que j’avais repéré tout à l’heure, allons y ! »

Le réalisateur leur montra avec enthousiasme un chariot sur le thème d’halloween, dessus il y avait un faux cimetière avec deux ou trois tombes en caoutchouc et dedans en évidences, des cercueils en plastique. A côté deux compagnons d’Ed Wood attendaient, il y avait Vampira et son caméraman daltonien.

« Super, y’a même la cathédrale en arrière plan, ça fera super gothique en plus du cimetière ! Bon tournons la scène. Criswell ? Tu nous fais ta déclaration habituelle, Vampira et Bela ? Vous faîtes les ninjas vampires, vous allez vous mettre dans les cercueils et vous réveillez d’entre les morts. Là Bela tu nous sors une tirade, je ne sais pas moi, t’as qu’à faire comme dans le retour de la momie maudite ou bien comme dans autopsie sur sujet vivant, tu vois le genre ? Ton âme reviens d’entre les morts en quête de vengeance, bon Vampira tu fais sa femme.»

« Quoi ?! Ah non Eddy, tu m’avais promis que je n’aurais pas à faire ça ! T’as vu comme il est vieux ? Oh et puis zut d’accord. »

« Un instant Mr Waad. »

« C’est Wood, Ed Wood »

« Oui pardon excusez moi, il était question d’une blonde et je ne la voie pas. »

Le réalisateur hocha plusieurs fois la tête et souriait de façon gêné comme s’il lui avait mentis. Vampira demanda interloqué :

« Une blonde ! Mais je suis la seule actrice sur ce film »

Criswell lui fit immédiatement signe de se taire et Wood ajouta :

« Oui la blonde arrivera bientôt, elle n’est pas sur cette scène, ni dans la prochaine, ni dans la suivante, ni dans l’autre, ni dans celle d’après, mais elle sera bien là pour une ou deux scène ! »

« Très bien Mr Weed. »

« C’est Wood pas Weed. Appelez moi plutôt Eddy, ça sera mieux. »

« Mais et moi ? Je fais quoi ? »

« Et bien vous faîtes la créature des marais. »

« Comment ça ? Je croyais que je faisais le héros ? Vous savez celui qui embrasse la blonde à la fin du film ? »

« Euh oui, enfin non, euh si, oubliez ce que je viens de dire, en fait il y a deux blondes sur le tournage et il y en a une qui est séduite par la créature des marais et qui l’embrasse avec passion à la fin du film. »

« Un dernier détails, vous êtes sûr que le propriétaire du chariot est d’accord pour qu’on l’utilise et le filme ? »

« Euh bien entendus, je lui ai demandé ! Enfin presque, mais ça n’a pas d’importance. »

Les vampires se mirent en place sur le cimetière factice prêt à sortir de leurs étroites tombes en plastique mou. Criswell se mit devant la caméra, Ed Wood hurla :

« Action ! »

« Je vous salut ! Vous tous qui aimez l’angoisse et le fantastique, la légende des vampires Ninja a véritablement existé il y a des siècles, pour vous nous la présentons ce soir ! Tremblez d’effroi car vous les verrez revenir dans leur séjour terrestre pour affronter en duel une terrible créature aussi baveuse que repoussante. En vérité je vous le dis, ça s’est déjà réellement passé et ça recommencera à l’avenir ! Vous pouvez me croire ! »

Criswell s’éloigna de la caméra qui filmait maintenant le faux cimetière. Pendant 10 minutes il ne se passa rien.

« Batman ? C’est à vous, vous avez oublié ? »

« Ah pardon j'avais pas compris, c'est mon premier film vous savez »

« Tu ne veux pas qu’on la refasse Ed ? Ça fait 10 minutes de pellicules dans le vent »

Demanda le caméraman daltonien

« Non on la garde, ça allongera le film de 10 minutes, il faut bien, on n’a pas eut les fourmis géantes en polystyrène, cette séquence remplacera la scène qu’on ne pourra pas tourner »

Batman se mit à avancer dans le faux cimetière, il tourna d’ailleurs 3 fois en ronds car il était plutôt étroit sur le chariot.

« Non Batman non ! Vous êtes la créature des marais, agissez comme tel ! Marchez à 4 pattes ! »

Le justicier se mit à 4 pattes et entreprit de faire le tour du cimetière dans cette posture.

« Génial ! Maintenant poussez des grognements ! »

« On ne pourrait pas plutôt dire que la créature est muette ou aphone ? »

« Bon d’accord. »

Batman fit 5 fois le tour du cimetière à 4 pattes avant que Wood ne fasse :

« Ok super ! Bela ? Vampira ? A vous d’entrer en scéne, n’oubliez pas, vous êtes les vampires ninja qui vont affronter la créature des marais. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le carnaval de Gotham City (libre à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le carnaval de Gotham City (libre à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gotham City
» Carte de Gotham City RPG
» May God Bless Gotham City [Libre]
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Descriptif : Gotham Outside

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Cave :: Corbeille :: Vestiges ancestraux-
Sauter vers: