Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les roses tâchés de sang ~ Nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les roses tâchés de sang ~ Nouvelle    Dim 10 Oct - 19:40

P.S avant de commencer: C'est une petite nouvelle un peu sombre et je me suis inspirée de l'histoire du Comte Cain ( et légèrement de Ludwig Révolution) pour la faire ^_^ Je l'aime beaucoup personnellement. C'est l'une de mes plus belles réussite en histoire courte <3

~Les roses tâchées de sang ~

Il était une fois un fils unique d'une riche famille humaine. Son père n'était qu'un hypocrite, arrogant et plein de mauvaises volontés. Il voulait du mal aux autres en disant faire le bien. Evalmar a toujours haïe son père à cause de cela mais aussi à cause de son infâme crime. Evalmar n'était pas le fils de l'épouse de son père... Mais il était celui de sa sœur. Né d'un inceste pour le moins odieux, le jeune homme fut dégouté de lui même et de son paternel pour le reste de ses jours! Toute son enfance, alors qu'il apprenait a bien se tenir, à apprendre de nombreuses choses, son père le battait. Encore une fois il disait faire le bien en faisant en réalité le mal. Son père le fouettait dans le dos, jusqu'au sang, jusqu'à ce que Evalmar n'est plus de voix pour crier. Personne n'était venu sauver le jeune homme des tourments des souffrances. Le jeune homme grandit ainsi. Tous les soirs, son père le faisait entrer dans une chambre, au sous sol de la maison. Cette pièce étroite sentait le renfermé et les murs en pierres grises laissaient voir de la moisissure. Quelques meubles en bois étaient calé dans un coin. Sur ces étagère s'entassaient des instruments de torture ainsi que des fioles où reposaient différentes sortes de liquide de couleur variées. Au centre de cette pièce ce trouvait un matelas, oui un long matelas posé sur une table en bois. Les draps de ce "lit" étaient blancs et purs, il s'y trouvait même un oreiller entouré de quelques fils dorés. Autour de ce lit s'entassait des multitudes de roses aussi blanche que le reste de ce "lit". Et chaque soir, le père d'Evalmar le couchait au milieu des roses épineuses, au milieu de tout ce blanc. Il déchirait alors sa chemise et levait son fouet. Le fouet allait s'abattre durement sur la chaire de son fils. Le sang rouge qui coulait des blessures allaient lentement se perdre sur les pétales des roses qui changeaient de couleur, s'inbibant de ce pourpre magnifique.

Une fois que le père d'Evalmar avait mal au bras, les coups cessaient. Le jeune homme était alors prié de regagner sa chambre sans pleurnicher et de dormir jusqu'au lendemain matin. Ce manège dura un long moment jusqu'à ce qu'une employée de la maison ne découvre les blessures du jeune gomme. Ce dernier ne s'était jamais plein de son mal mais il dénonça son père lorsque ce fut découvert. La jeune femme avait toujours été bienveillante envers Evalmar. Mais elle ne crut pas le moindre mot des paroles du jeune homme, vouant une foie sans borgne aux comptes de fées où tous le monde est heureux et où le bien triomphe du mal. Longtemps Evalmar avait cru lui aussi à ces histoires. Mais elles ne finissent jamais bien. Les comptes de fées sont tous faux... Les créatures fantastiques n'existent que dans les rêves... Hélas ce n'est qu'à demi juste, le jeune homme le comprendra un jour. L'employée de la maison parla au maître des plaintes de son fils. Le père d'Evalmar vint le voir au milieu de la journée et ils descendirent tous deux au sous-sol, dans la petite pièce. Les draps blancs n'avaient pas été lavés depuis la veille et les roses demeuraient tintés de sang. Le père faisait les cent pas dans la pièce, il ne savait pas comment en venir au but. Il prit finalement la parole alors qu'Evalmar, silencieusement, saisissait un poignard dans sa main droite.

-Mon fils, tu me déçois. Comment peux-tu accusé ton propre père de faire le mal? Je t'aime! Et c'est parce que je t'aime tellement que je veux te tuer à petit feu. Me comprends-tu?

Aimer son fils au point de vouloir le tuer? Cela n'avait vraiment aucun sens! Evalmar contourna son père, tout en le fixant droit dans les yeux. Il ne répondit pas et se contenta de le fixer longuement. Son père reprit, reculant d'un pas vers la table aux draps encore rouges.

-Tu sais, fils, le mal ne peut exister en ce monde. C'est pour ne pas que tu sois mauvais que je t'absous de tes pêchés par le fouet. Tu sais, fils, le bien sera toujours là, présent. Il fait guérir le bien par le mal... Et nous vivrons heureux, dans la pureté des cœurs.
-Guérir le bien... par le mal?
-Oui, mon fils!
-Vivre heureux... Père, cela n'existe pas. Personne ne vit heureux sur terre. Même si nous sommes heureux pendant un temps, le mal nous rattraperas toujours! Le bien ne peut demeurer qu'un temps. Et en guérissant le bien par le mal... le mal reste accroché aux ombres des gens.

Un éclaire de colère passa dans les yeux du père. Ce dernier rugit, faisant couler le long de ses lèvres une cascade de mots malsain, de blasphèmes et de jurons. Il leva la main pour frapper ce fils qui osait le contredire mais Evalmar leva son poignard et d'un mouvement de son bras, déchira l'air de son arme qui vint s'enfoncer profondément dans le cœur de l'homme. Ce dernière poussa un profond râle avant de s'effondrer sur le matelas. Son sang recouvrit alors les roses blanches et ses yeux se vidèrent de toutes expressions. Evalmar lâche son poignard, sans aucune peur il se pencha au dessus du corps de son père et lui murmura à l'oreille:

-Et ils vécurent heureux... jusqu'à ce que la mort les sépare...


Et Evalmar s'en alla, laissant cette vie derrière lui. Personne ne se doutait de quoi que ce soit à son départ. Personne n'entendit jamais les "plac" des gouttes de sans s'écrasant lentement sur les dalles de pierre, et personne ne vit jamais les roses blanches tâchées de sang.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les roses tâchés de sang ~ Nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Don de sang
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Cave :: Corbeille :: Vestiges ancestraux-
Sauter vers: