Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Ven 7 Jan - 19:20

Nuit-Nuit-Nuit d'azur, si-si-si obscure, Nuit-Nuit-Nuit sanglante, plaie-plaie-plaie absente, tralalalalalala.... Cet air était surement mon préféré. Oui, décidemment je l'adorais! Tout simplement parce que c'était moi qui en était le compositeur. J'étais si doué dans ce domaine. Autant je détestais les chansons des autres, autant j'aimais follement les miennes. Peut'être était-ce parce que dans les leurs, il n'y avait pas la trace obscure typique des esprits tourmentés. La beauté des ténébres n'était pas du goût de la plupart des gens. Pas plus que le meurtre. Les gens trouvent que c'est repoussant, absolument inhumain. D'un coté, ils ont plutôt raison. Je ne suis pas un humain, et pour moi le meurtre est le summum même de la perfection. Quoi de plus sublime qu'aider une pauvre âme a se libérer de ses chaînes charnelles? L'odeur de la mort qui vous chatouille les narines, le magnifique liquide carmin qui s'écoule sur le sol, les tâches écarlates sur le visage du meurtrier, le regard terrifié de celui qui agonise. Tout cela était extrémment jouissif. J'en redemmandais toujours, ne m'arrêtant que lorsque mes deux "fréres" prenaient ma place. Eux, ils étaient plus où moins humains. En fait, ils se comportaient comme tel. A quoi bon rejeter ce vrai nature? Je tue parce que je suis incomplet. Je ne connais ni la compassion, ni la pitiée. Tout ce que je ressent de ce monde ne se limite qu'aux sentiments noirs. C'est a partir d'eux que j'ai été créer, non? Un concentré pur de toutes choses interdites. Je fais peur a la civilisation parce qu'au fond, ils savent que j'incarne les dessous de l'espéce humaine. Je ne suis qu'un exemple. Oh, je ne dis pas qu'il existe des personnes capable de respirer pour tuer, comme je le fais, mais j'affirme qu'il existe des individus bien pires que moi. Ne suis-je pas le plus agréable des meurtriers? J'ai le mérite de discuter avec la victime, moi. Généralement, celle-ci me répond pas de doux cris si parfaits qu'il est impossible de les reproduire sans les enregistrer avec un magnétophone. Tout sourire, j'étais perché sur un toit plongé dans l'obscurité. La nuit envellopait les alentours, mais mes yeux voyaient clair dans cette nappe de ténébres. J'étais un prédateur nocturne, capable de traquer mes proies dans les endroits les plus défavorables. Une capacité étonnante, non? En ce soir macabre, je me sentais si léger. Comme un petit ziozio <3. En face de mon perchoir se trouvait l'arriére d'un restaurant, sa cuisine.

D'ici, je pouvais même sentir l'odeur alléchante des fourneaux. Le vent charriait vers moi tout ces parfums, me rappellant ma faim. Et j'eus faim, jusqu'ace que je me rapelle que je n'avais jamais mangé et que je n'en avais pas besoin <3. Ho Ho Ho, mais j'avais soif! Si soif! La hâte de faire couler du sang, sans doute. C'était plus fort que moi, j'étais surexcité. Toujours comme ça, avant chacun de mes "jeux". Walk et Full, mes deux grands fréres, m'avaient toujours considéré comme immature, c'est pourquoi je gardais la position de "petit frére" malgré le fait que nous soyons techniquement parlant des triplés. C'était pas juste! Pas-Pas-Pas juste, tralalalalalalala.... Un mouvement attira mon attention. Un cuisinier venait de partir, suivis de deux autres. Je les comptais mentalement, comme l'on compte les moutons. Je comptais souvent les moutons, pour m'endormir. Sinon, ça ne marche pas, c'est drôle <3. Lorsque le 9éme finit par disparaître au bout de la rue, je m'activais. D'un bond agile, je sautais a terre et courrais en silence vers la porte-arriére grande ouverte, juste a temps pour voir le dernier cuisinier prés a franchir la porte. Ce qu'il ne fera plus jamais, a mon humble avis. D'un coup de poing, je l'envoyais a l'intérieur. Quelle ne fut pas ma satisfaction en entendant les os craquer sous le choc! Je lui avais sûrement cassé le nez. Ma victime se reçut sur un réfrigirateur, criant des mots incohérents. C'est ce que j'aimais chez les gens que je tuais: leur manque d'originalité. Avec eux, tu pouvais savoir a l'avance ce qu'il allait dire ou faire tellement ils étaient prévisibles. Mais la routine n'était pas si ennuyeuse que ça, en fin de compte <3. Le cuisinier eut le temps de se reprendre, et, comme prévus, commença a débiter les habituelles conneries.

-"A l'aide, on m'agresse!!! Mais qui êtes-vous??? Laissez-moi!!! A l'aide!!! A l'aide!!!!"

-"Personne ne viendra, mon choux <3 viens faire un câlin a tonton Moon!"

Pour illustrer mes propos, j'attrapais l'insecte par le col, lui collant encore mon poing dans la figure pour le rendre plus docile. Comme un gentil mouton, un beau petit mouton! Le serrant contre moi, dans le but de bien sûr lui témoigner la grande affection que j'avais pour son travail (Cuisinier, c'est un si beau métier <3), j'en profitais aussi pour l'éttouffer a moitié. A moitié? Oups! Moi qui voulais faire prendre a son visage une jolie teinte bleu! Je rectifiais cela, serrant encore plus fort. Mais je ne pouvais pas finir le jeu aussi vite! On avait a peine commencé <3. Le repoussant a terre, je m'approchais des beaux couteaux suspendus aux murs. J'adorais cuisiner. C'était un beau métier, oui un métier d'as! Excellent passe-temps que celui de cuisiner pour son propre petit plaisir. J'adorais aussi mutiler. M'approchant encore de la vermine qui rampait au sol comme un oisillon tombé du nid, je lui plantais un couteau de trés belle facture dans la main - admirant au passage les magnifiques courbures du couteau en question. C'était juste pour m'assurer qu'il resterais a a sa place. Ce serait fâcheux qu'il parte avant la fin, non? Jouant avec un hachoir, pendant que l'autre hurlait a pleins poumons, j'eut un rire euphorique. En fait, je pensais que je riais pour couvrir ce cri détestable. Mais en fait, je riais parce que c'était hilarant. Rien que de penser a cette situation stupide, mon rire redoubla d'intensité. Bon, commençons! Je plongeais le hachoir dans la chair du cuisinier, creusant de longs sillons sur son visage et sur son ventre, ignorant le tissu qui protégeait sa peau. Tout en le gardant en vie. Alors que j'allais aborder la partie la plus intéréssante, un bruit étrange retentit au-dehors. Un intrus? Tranquillement, je laissais le hachoir planté dans une des côtes de mon jouet, me dirigeant vers la porte et jetant un regard au-dehors.

-"Il y a quelqu'un? Non, personne??? Vous êtes sûr??? Tiens, ma voix se répercute. ECHOS ECHOS!!! Bwahahahaha, c'est marrant! Eh, mon choux, t'a entendu ça? Non? Tu est trop occupé a hurler, c'est vrai. Ne t'inquiéte pas, j'arrive!"

Alors que j'allais retourner a ma victime, quelque d'innatendu se passa.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Jeu 13 Jan - 19:43

[Hj: J'adore ton perso et ton style d'écriture!!!]



C
ette journée fut des plus banales. Vendre des livres anciens plaisait assez à Ezio. Il trouvait ces objets plutôt fascinant et aimait en lire de temps en temps. Mais en réalité, ce qu’il attendait chaque jour, c’était la tombée de la nuit. Pourquoi ? Parce que la nuit, Ezio Auditore, le petit vendeur de la rue Pasteur, devenait l’homme à la capuche blanche. L’homme que tout le monde craint et admire à la fois. Il se sentait bien mieux dans la peau de cet homme-ci. Et ce soir là, Ezio eut un mauvais pressentiment. Quelqu’un allait courir un grave danger. Pire qu’un simple vol ou qu’un ivrogne embêtant une jeune femme. Bien pire, plus sanglant. Ezio avait ce qu’on appelle des visions. Dès qu’il s’endort, il voit des choses affreuses. Des choses qui sont sur le point de se passer. La nuit dernière, il avait vu un homme dans une cuisine et il entendait ses cris. Mais que lui arrivait-il ? Ses visions étaient trop floues. Mais ceci se passait la nuit tombée, comme souvent. Les criminels de ce genre étaient bien trop lâches pour attaquer en plein jour…
C’est ainsi que cette nuit là, Ezio enfila son fameux costume d’assassin justicier, se déplaçant de toits en toits, effrayant quelques passants. Quelques gosses levaient les yeux vers lui e n poussant des cris d’admiration.


Woua !! C’est lui !! Regarde !

Ezio ne put s’empêcher d’esquisser un sourire au coin des lèvres. Allant de plus en plus vite, il s’arrêta prêt du restaurant qu’il avait vu en rêve. Il entendait les cris affreux du pauvre homme. Plus discrètement, il grimpa sur le toit du restaurant. Approchant doucement de la porte restée ouverte, le jeune Auditore se pencha dangereusement afin de voir la scène. Un homme d’une cinquantaine d’années gisait sur le sol pendant qu’un autre beaucoup plus jeune s’amusait à lui planter des couteaux un peu partout. La victime aperçut le justicier et se mit à crier encore plus fort. C’est ainsi que le criminel alla voir ce qu’il se passait dehors, tout en prenant soin d’enfoncer un hachoir dans le corps du pauvre homme. Ezio remonta rapidement et agilement sur le toit sans se faire repérer. Une fois le jeune homme retourné à ses occupations, il descendit discrètement du toit, se présentant devant l’entrée. Il prit soin de faire signe à l’homme agonisant de ne pas signaler sa présence au meurtrier. Toujours aussi agile, Ezio activa la mini lame qui sortit de son bracelet de cuir et l’enfonça rapidement dans le dos de l’agresseur. Bien sûr, ça ne suffirait pas pour le tuer. Le justicier tentait toujours la terreur avant le meurtre. Tout en exécutant cet acte, Ezio passa son bras autour du cou appartenant au jeune homme afin d’essayer de le bloquer, sa lame toujours plantée dans le dos de ce dernier.

Laisse cet homme tranquille si tu tiens à la vie criminale.

Ezio avait un joli accent italien x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Ven 14 Jan - 18:09

J'étais donc retourné a mes petites affaires, et avait entrepris de m'attaquer aux jambes de mon ami "intime". Se taillader a coups de couteaux, n'était-ce pas une activité intime? Mon ami ne semblait pas du même avis, continuant de gémir et de hurler. Mes délicates oreilles raffollaient beaucoup de cette douce mélodie. Une fois, j'avais même mutilé puis tué un chanteur d'opéra. C'était quelque chose, d'entendre le cri de douleur d'un chanteur d'opéra! Cela m'a tellement émoustillé que je l'ai finis a la scie circulaire. Je n'utilisais jamais d'outils électriques quand je travaillais, parce que de un je ne suis pas moderne <3 et de deux ce n'est pas demain la veille que j'hiberne <3 ça rime!!! J'ai fais une rime! Wouhouuuuuuu! J'étais si content que je coupais délicatement le pouce de ma victime. Avant d'avoir finis ma besogne, une drôle d'odeur parvint a mes narines. Mon nez était entiérement occupé a renifler le doux parfum du sang qui coulait abondemment sur le sol, mais il put détecter une autre odeur, étrangére. Pas celle de mon jouet, ni celle de la cuisine. Une odeur.... bizarre. Cela ne suffit pas pour me distraire de mon petit jeu, mais aurait dût me mettre en garde. Quelques minutes plus tard, je ressentis un picotement dans mon dos. Le picotement s'intensifia, et mon sourire s'étira encore plus (si c'était possible!). De l'acier froid était en contact avec ma chair, et même plus qu'en contact puisqu'un couteau semblait me transpercer le dos. Un rire fou naissa au fond de ma gorge, tandis qu'un étranger passa son bras autours de ma gorge. Ah non, c'était moi l'assassin ici, mÔssieur!!! J'arrêtais de cuisiner mon cuisinier, prêtant qu'une oreille distraite aux propos de mon agresseur. Il venait entrer dans le jeu, lui aussi? Il fallait le dire plus tôt! Il y avait toujours une place de libre <3. Le couteau ne me gêna pas plus que ça. Peut'être l'autre s'attendait-il a ce que je témoigne d'une quelquonque douleur? Eh ben non! Tant pis pour toi mon gars! Je ne peux pas souffrir. Je suis un pur concentré de souffrances, mais ça tu ne peux pas le savoir. Dommage, j'aurais aimé voir un petit air horrifié sur ton visage. D'ailleurs, j'ai envie de le voir, ton visage!

-"Je suis Moon, mais appelle-moi Moony!" lâchait-je d'une voix onctueuse. Soudain, n'y tenant plus, j'agis. Voyez-vous, je souffre d'hyper-activité intensive et il faut constemment que je me défoule. Sinon, cela pourrait entraîner de graves problémes sur ma santé mentale. Si, je vous le jure! Et puis, j'avais tellement envie de voir le visage de mon nouveau compagnon de jeu.

Rapidement, je donnais un solide coup de coude dans l'estomac de l'autre, avant de bondir avec agilité hors de sa portée. J'atteris plus loin, glissant sur le carrelage en riant aux éclats. Me relevant, j'essayais d'enlever le couteau dans mon dos, sans succés. Pas juste!!! Pas juuuuuuste! Et en plus, je ne pouvais pas voir le visage de l'autre. Ce petit joueur avait une capuche blanche! Mais qui était-il? Mystére et tranche de pains <3! J'avais hâte de lui enlever ce costume , qui m'évoquait une tenue d'assassin sans que je ne sache pourquoi. Et puis aprés tout, j'étais comme ça non? Je ne m'attendais jamais a savoir ce que je ne devrais pas savoir. Un vrai casse-tête!

-"Tu m'a dérangé dans mon jeu. Vraiment, qui es-tu pour déranger un enfant qui s'amuse? Un genre de justicier masqué nan?" lui lançait-je, d'abord un peu sceptique. "Peu importe! J'aurais une nouvelle distraction, ce soir! Jouons a un nouveau jeu: Le dernier debout a gagné!" ajoutait-je cette fois en reprenant le ton enfantin et cruel qui me conrrespondait si bien.

J'avais toujours le hachoir dans ma main gauche. Oh, mais qu'il est joli, ce hachoir! Je veux le même a Noël! Et oui, je ne vais pas m'amuser a voler celui-ci. Je ne suis pas un voleur que je sache, je ne fais que tuer moi, le reste ne m'intérésse pas. A part si c'est une pelote de laine! <3 Soudain, imprévisible, je m'élançais. Rapide et agile, je pris appui sur un meuble pour bondir sur ma proie, hachoir en avant. Je comptais tout d'abord le blessé assez pour l'obliger a s'agenouiller devant moi, avant de m'amuser avec lui. Je m'étais déja lassé de mon ancienne victime, qui perdait du sang a une vitesse plutôt amusante. C'était un joyeux type lui, le sang avait hâte de fuir ses veines!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Mar 18 Jan - 19:38

Ezio était tombé sur un véritable fou. L’homme semblait presque apprécier la douleur que lui provoquait la lame qui s’enfonçait de plus en plus dans son dos… Il riait, oui, il riait. Et il sortit une phrase totalement inattendue dans ce genre de situation :
-"Je suis Moon, mais appelle-moi Moony!"
L’homme réussit à se défaire de l’étreinte de Ezio en le frappant violemment, cassant au passage la lame qui resta donc plantée dans son dos. Il tenta d’ailleurs de la retirer en vain, ce qui est plutôt amusant pour un spectateur extérieur. Mais Ezio était loin de rire… Le coup lui laissait une douleur atroce, comme si quelque chose était entrain de frapper son estomac de façon régulière et ininterrompue. L’homme en capuche résista cependant à la blessure et ne perdit pas des yeux son nouvel ennemi. Il était d’une rapidité incroyable. Ezio n’avait jamais vu ça. D’habitude, une simple menace suffisait pour faire déguerpir les criminels, mais lui… Lui était différent et l’homme en blanc le comprit tout de suite. Il était bien trop rapide. Si bien qu’il réussit à lui planter quelque chose dans le torse. Ezio s’empressa de retirer l’objet qui n’était autre qu’un hachoir ! Cet homme était vraiment cinglé !
Pendant ce temps, le pauvre cuisinier bien amoché était entrain de se hisser tant bien que mal vers la sortie.
Le jeune Auditore qui s’était retrouvé au sol se releva très vite à l’aide d’une roulade. Il attrapa une arme qui était accrochée dans son dos. Une arbalète. Une petite arbalète. Et oui, Ezio était plutôt vieux jeu. Le criminel, ce Moon, sautait partout, il était aussi agile que Ezio Auditore, ce qui était vraiment exceptionnel. Cependant, la précision et l’efficacité du jeune homme lui permit de toucher Moon. Une flèche dans les côtes. De quoi le calmer un peu. Du moins, Ezio l’espérait. Moon se retrouva au sol, immobilisé par la flèche. Mais il ne semblait pas souffrir. Pourquoi ne souffrait-il pas ? N’était-il pas humain ou quelque chose de ce genre ? Non voyons… Il était bel et bien humain. Son seul « problème » était qu’il semblait ne rien ressentir. Ni la douleur, ni aucun sentiment humain. Plus agile que jamais, Ezio s’élança vers sa nouvelle cible et se mit à califourchon au dessus de lui, ce qui enfonça encore un peu plus la lame qui se trouvait dans son dos. Ainsi, Ezio était penché au dessus de lui, prêt à l’achever si nécessaire. Mais avant, il voulait le connaitre mieux. Toujours la capuche sur le visage, n’ayant pas neutralisé les mains vides du criminel, le justicier tenta de parler avec ce… malade.


Avant de vous achever je voudrais savoir une chose. Qui êtes-vous ? Et que vouliez-vous à cet homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Sam 19 Mar - 23:10

(Excuse moi de l'important retard, j'en suis vraiment désolé mais je n'avais pas le coeur a rp en ce moment...)

Cette nuit promettais d'être plus intéréssante que jamais. Ce justicier masqué était tombé a point nommé! Je n'avais pas ressentis une telle excitation depuis des milliards et des milliards de minuscules secondes, c'était magique <3 Moi qui avait l'habitude d'égorger des victimes qui ne prenaient même plus la peine de me résister, chose que j'adorais, je ne m'attendais pas a tomber sur un ami au coin d'une cuisine! Les cuisines sont des endroits merveilleux, n'est-ce pas? On y fait des rencontres étonnantes, de la petite cuillére au type encapuchonné. Qui n'était d'ailleurs pas bavard! Ben oui, depuis qu'il m'avait amoureusement planté un couteau dans le dos, il n'avait pronnoncé qu'une menace terriblement pathétique. Avec un accent italien en plus. Tout ce que je connaissais de l'italité c'était les pizzas et la sauce tomate, et encore, le goût ne faisait pas partis des choses que je pouvais sentir. Mais, suis-je bête, je ne ressent et ne sent strictement rien!!! Wah, je viens de l'apprendre pour l5999éme fois, et ça me fait toujours le même effet, c'est à dire: Ooooooh!! Donc, comme mon invité ne semblait pas vouloir dire un seul mot, j'allais lui arracher de jolis cris de douleurs. Bondissant dans sa direction en riant d'avance de plonger l'acier froid du hachoir que je tenais dans sa chair, j'avais hâte. L'encapuchonné semblait dépassé. Comme la plupart des gens en voyant que je tenais plus du démon que de l'humain... alors que je ne suis aucun des deux! <3 Comme c'est joli de voir que l'on peut ressembler aux gens de ce bas monde sans pour autant avoir ce petit plus appelé Humanité. Bof, je ne suis que la personification des noires pensées de tout ce ramassis de pauvres rats. Et encore, les rats sont plus mignons que les humains.

Finalement, je réussis avec succés a planter le hachoir dans sa poitrine, qu'il retira aussitôt. J'avais bien fait attention a ne pas forcer, pour ne pas le tuer. Je voulais juste m'amuser avec lui avant d'en finir. Un jouet comme lui, c'était pas toutes les nuits que j'en avait un a portée. Il ne fallait surtout pas le casser avant la fin du jeu. Reculant pour aller chercher un autre outil capable de déchirer joyeusement les chairs, je prenais en compte que j'avais peut'être sous-estimer mon jouet. Il avait avec lui plus qu'un innocent couteau, le petit coquin. En effet, il me décocha dans les côtes une fléche avec sa mini-arbaléte. Touché! Bravo, tu a gagné dix points!!! Eh... mais... je ne pouvais pas bouger. L'objet s'était enfoncé dans ma chair sans que je ne ressente la moindre douleur, mais si je ne le retirais pas je resterais clouer au sol. C'était marrant, tellement marrant que je fis pendant un instant le type affaiblis et sur le point de mourrir... ce qui n'était certainement pas le cas! Le pseudo-justicier s'approcha de mon corps tordu dans une position bizarre (je vous avait dit que c'était tordant!) et s'adressa a moi.

-Avant de vous achever je voudrais savoir une chose. Qui êtes-vous ? Et que vouliez-vous à cet homme ?

-"Whouuuuuu, c'était drôle! Recommence!" fut la seule réponse que je lui donnais.

Ma main glissa jusqu'a la fléche enfoncé dans mes cotes, que je retirais rapidement pour la planter dans la cuisse de mon intime justicier a cagoule. Finalement, cela me permis de recouvrer mes mouvements. Ouf, ça fait du bien quand mon corps m'obêit! Voyons voir... je faisais quelques petits sauts pour goûter a la liberté de mon stupide corps qui rouillait bien trop souvent, ignorant l'encapuchonné. Finalement, je me tournais vers lui, un sourire démant jusqu'au orreilles. Au passage, j'aperçevait mon précédent jouet qui avait finalement succombé a ses blessures.

-"Je ne suis qu'un aimable assassin qui s'amuse comme il le peut avec ce qu'il a! Quand a mon ami le cadavre-depuis-peu, il est tombé au mauvais moment au mauvais endroit, comme tout le monde le jours de sa naissance. Mais c'est a moi de te poser des questions, c'est mon tours! Nah! Pourquoi est-ce que tu te cache des autres alors que tu veux les aider? En plus, tes techniques me rapellent celles d'un assassin. Voyons, entre collégues, pourquoi s'entre-tuer joyeusement quand on peut tristement faire ami-ami? Je parie que toi aussi, tu tue des gens comme le mauvais personnage que tu es dans la grande piéce de thêatre de ma foutu vie!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Lun 18 Avr - 11:14

[Hj: je suis aussi lente que toi ne t'inquiète pas lol désolée je change de style de narration car je me sens plus à l'aise avec la première personne]

Enfin je le tenais. Il était là, cloué au sol si on peut dire. Son corps s'était mis dans une position assez étrange, presque inhumaine. En plus de cela, il ne semblait absolument pas souffrir. Pire: il riait! Je le regardais avec dégoût, n'ayant qu'une seule envie : achever cet être abominable. Et j'aurais dû le faire immédiatement, car il réussit à s'échapper tout en prenant soin de planter ma propre flèche dans ma cuisse. Dieu que c'était douloureux. Je ne pu m'empêcher de lâcher un cri de douleur même si j'aurai voulu m'en empêcher. Il aimait tellement ça... J'attrapai la flèche à pleine main et l'arracha de ma cuisse en grimaçant. Où était-il passé? Il était si rapide. Plus rapide que moi et c'était bien la première fois que je voyais ça. Son petit discours ne fit que m'énerver un peu plus. Voilà un de mes défauts: je m'emporte assez vite, très susceptible... Je le suivais du regard tout en me tournant vers lui à chacun de ses mouvements, essayant en vain de le toucher à nouveau avec mon arbalète. Tout en tirant, je répondis à sa tirade, plus énervé que jamais. Mon coeur bondissait dans ma poitrine, non par peur, mais par envie de tuer. Envie de LE tuer.

Je ne suis pas comme toi! Je tue uniquement ceux qui mérite la mort... Comme toi!!

Mes flèches défilaient, quelques-unes le touchaient mais il les retirait aussitôt sans éprouver quelque douleur. Finalement, ma réserve de flèches s'était vidée. Il ne restait plus que lui et moi, mes lames, et quelques couteaux de cuisine...

Au lieu de courir comme ça, viens te battre! Ne te défile pas.Et je ne me défilerai pas non plus.

C'est alors que je retirai la capuche qui jusque là me cachait le visage, comme pour lui montrer que je n'avais pas peur de lui. Que je n'étais pas un lâche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Ven 20 Mai - 17:57

Ah, le plaisir était une chose que je ne ressentais pas, mais on pouvait bien dire que je m'éclatais comme un petit fou. Petit parce que j'ai un sacré complexe d'infériorité me poussant a toujours vouloir être plus grand que mon voisin, d'oû ma tendance a lui trancher la tête, et fou parce que c'était un des nombreux adjectifs pouvant me qualifier dans la limite du possible. Je bavais presque d'admiration pour mon justicier masqué rien qu'a moi, qui lui pouvait s'énerver!! Quelle chance pour ce mignon petit canard <3 La colére ne faisait pas partis de mon inventaire sentimental. D'ailleurs, je ne me souviens pas avoir jamais eux un tel inventaire. Donc, notre cher ami était en train de s'énerver comme un grand chat sauvage. L'asticotant autant que possible, je me suis en tête de jouer encore un peu avec lui. Sautillant joyeusement avec légereté, je ne perdais pas une occasion de montrer a mon ami d'un soir mes capacités acrobatiques. Mettez moi sur un seau en tenant un cerceau en flammes, je saute dedans et je vous arrache les yeux en prime <3 Peut-être vous diriez-vous que je cherchais a faire sortir de ses gonds le justicier masqué dans le but de révéler sa vraie nature de tueur.... mais c'est tout a fait faux! Pourquoi? Parce que j'en ai envie!! Judas a pas trahis Jésus pour des noisettes, non plus... Chose intéréssante, l'italien vendeur de pizza se défendit en me criant a la figure qu'il ne tuait que ceux qui le méritaient. Oh! Chose doublement intéréssante, même. Tout en tournoyant gracieusement sur moi-même comme une maléfique ballerine, je lâchais un rire démoniaque qui en disait long sur ce que je pensais de cette phrase a deux globes oculaires.

-"Elle est bien bonne, celle-là!!! Mon choux, tout les assassins servent cette excuse. Mais comment peux-tu savoir qui mérite la mort? Ils vont tous mourir un jours ou l'autre, tu te dis. Tu te dis également que parce que tu tue des criminels, personne ne t'en voudra. En vérité, tu aime ça. Tu adore tuer, et rendrela justice n'est qu'une délicieuse excuse. J'ai pas raison???"

L'italien préféra continuer a me mitrailler avec ses mignonnes petites fléches, qui ne me chatouillaient même pas. N'empêche que c'était drôle, la sensation que quelque chose entrait dans votre espace personnel. C'était doublement tordant! Aprés plusieurs minutes de ronde musicale avec le monsieur en gris, ce dernier cessa de tirer. Mais euh, pourquoi??? Je commençais a trouver cela reposant! Tant pis. Je fit tournoyer le couteau que j'avais ramassé au cours de mes nombreuses valses, faisant une grimace a l'autre. Soudain, il retira sa capuche en déclarant que je devais.... quoi déja? Oh, j'oublie facilement les trucs inintéréssants. Si tout le monde parlait de lapin rose et de fontaine de sang, ce serait si passionnant! Le visage du justicier qui n'était plus vraiment masqué a présent ne me disait rien. De toute façon, les gens que je rencontrais mourraient souvent <3 avançant de quelques pas en regardant fasciné les gouttes de sang qui coulait de mes blessures ouvertes, je pointais l'italien du doigt.

-"Je me suis assez amusé avec toi, l'assassin masqué. Maintenant, c'est l'heure de crier. Fait AAAAAAAAAAAH!!!"

Rapidement, je fondais comme un rapace sur ma proie. Mon couteau le rata de peu.... et je sentit une drôle de sensation se répandre en moi. Mais qu'estce que....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   Jeu 9 Juin - 18:14

Cet homme a l'esprit tordu devait bien avoir une raison pour tuer, et même torturer ces pauvres gens. Éprouvait-il simplement du plaisir à faire ça? Était-il purement et simplement cruel? Plus il parlait, plus la haine montait en moi. J'enchaînais les flèches, mais il semblait ne rien ressentir. C'était humainement impossible! Avais-je à faire à une sorte d'être surnaturel? Voyons Ezio, tu penses vraiment n'importe quoi. Ce gars te rend fou ! Il insinuait que j'éprouvais du plaisir à tuer. Mais nullement! Je prenais plaisir à rendre la justice! A libérer des pauvres gens comme ce... cuisto. J'aimais aussi la vengeance. Et lui, j'avais follement envie de le tuer. Mais comment? Aucune arme ne semblait le faire souffrir, et je n'avais désormais plus de flèches.
Soudain, l'homme devint plus fou que jamais. Il bondit sur moi, dans le but très clair de me tuer. Je tombai sous le choc, me trouvant en dessous de lui, telle une proie prise au piège. Heureusement, j’eus le réflexe d’attraper très rapidement une petite fléchette empoisonnée que j'avais sur moi, et je la plantai dans son dos. Le venin se propageait désormais dans ses veines. Peut-être que ça ne le tuera pas, mais il sera bien plus faible. Je me relevai tout en le regardant, l'air sévère.

J'aime tuer. Oui. Mais uniquement des criminels dans ton genre, et non de pauvres innocents...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amusons-nous <3 [Pv Ezio Auditore]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ezio Auditore Da Firenze
» Aru "l'assassin" Homare [Terminé]
» Ce soir, amusons nous - Solal & Edonis
» Chronique Mystique - Avril 2013
» Kiyoshi Teppei - Amusons-nous ! [U.C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Cave :: Corbeille :: Vestiges ancestraux-
Sauter vers: