Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 30 Avr - 0:17

Depuis un certain temps, le criminalité de Gotham sombrait dans une inactivité déprimante.
Carmine Falcone et ses mafieux laissaient les flics faire ce que bon leur semblait, Edward Nigma refusait catégoriquement toute association tant qu'on aurait pas résolu son énigme, Double-Face était dans ses "bons" jours, Le Chapelier et L'Epouvantail s'était fait ramener à Arkham deux jours après leur évasion, Catwoman, Ivy et Harley faisaient des discours sur l'égalité des sexes dans le milieu crminel, et le Pingouin était aux abonnés absents.
Devant tant de calme et d'harmonie, le Clown Prince du Crime lui-même se laissait aller à la mélancolie.
Il se souvenait vaguement de s'être assis à son bureau pour tenter de concocter un nouveau coup fumant, mais ses pensées étaient ailleurs, et il avait machinalement gribouillé des chauves-souris sur sa feuille.

Oui, d'accord, il y avait du laisser aller, mais cela n'expliquait pas de quelle manière il avait bien pu atterrir ici ! Il s'était retrouvé dans un vaste et étrange jardin, à la végétation pour le moins...exotique, sans pouvoir se rappeler comment il était arrivé là ni même ce qu'il y faisait ! Le Joker ne comprenait rien et ça l'énervait, il aimait bien tout contrôler.
Quoique, après réflexion, ça faisait toujours de la distraction. C'était déjà ça.
Le clown marcha un moment au hasard dans ce lieu inconnu, quand il aperçu au loin un grand bâtiment étincelant de blancheur . Il se rapprocha pour mieux voir.
C'était un château. Toute personne saine se serait pâmée d'admiration devant ce joyaux d'architecture, sauf que le Joker était tout sauf un homme sain et la vue de ce château le remplit de joie pour une toute autre raison. Brusquement, il s'était sentit revivre, ressusciter, sortir de cet état oisif qu'il traînait depuis des semaines.
Ah, oui ! Enfin, il allait pouvoir faire ce qu'il aimait ! Casser, salir, détruire tout ce qui est beau ! Il allait se procurer des explosifs, il allait refaire de son fameux gaz hilarant, il allait recruter des hommes de main, il allait assassiner de façon spectaculaire, comme avant... Cet endroit offrait sans doute des millions de possibilités ! Le Joker retrouva son grand sourire, tourna trois fois sur lui-même et annonça d'une voix forte et victorieuse : Le Clown du Crime est de retour, mes amis ! Puis il partit d'un grand éclat de rire et improvisa une étrange chorégraphie. Ah, oui ! Cet endroit, quelque soit son nom, méritait une criminalité de première classe ! On pouvait lui faire confiance, il allait la lui donner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 30 Avr - 1:56

Quel ennui aux merveilles! Alice prenait le thé avec le Chapelier plutôt que de venir répondre à mes énigmes, la Reine faisait rouler des têtes, les jumeaux jouaient à un quelconque jeu enfantin et ennuyeux, les fleurs discutaient encore et toujours, les gardes peignaient des roses, le Bombyx s'était endormi, la Duchesse mangeait et même le maudit Lapin était trop pressé pour se laisser enquiquiner par mes questions à double sens! Comment est-ce possible? Comment un pays tel que les Merveilles puissent êtres aussi calme, aussi paisible?

C'est tout bonnement impossible, inadmissible! Une vraie honte, une humiliation! Ce pays pourtant si étrange et merveilleux à l'habitude était aujourd'hui d'une morosité si... morose.

Je roulai sur le dos, bien perché sur une branche d'arbre, accablé. Pour l'amour des Merveilles, faites qu'il se passe quelque chose!

Après un moment à fixer le ciel aux nuages aussi rouges que les roses du Jardin, des bruits de pas me chatouillèrent les oreilles. Je me pris à rêver bêtement d'un autre visiteur perdu, d'un rêveur... Je disparu et planta mes yeux invisible vers un étrange invité qui s'avança. Un étranger, un étrange individu! Cette peau blanche, ces cheveux verts et ce magnifique sourire rouge... Presque aussi beau que le mien! Je frémit d'excitation et mon sourire s'élargit encore plus, même si c'était sûrement impossible. L'inconnu clama d'une voix haute et forte:

-Le Clown du Crime est de retour, mes amis !

Et il se mit à danser gaiement. Mes moustaches en frémirent aussi. Enfin, un nouvel arrivant. Un clown! Un criminel! Que demander de plus? Ce fut trop pour la boule de poil que je suis, je me décida enfin à apparaître aux yeux de cet étranger. Je sortit des ténèbres sur la branche, sourire en premier. Je regarda d'un œil fébrile le clown qui ne m'avait pas remarqué. Vite! Je dois trouver une phrase, une énigme, quelque chose pour surprendre cet énergumène!

-Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité que le jour. Et ce que mes yeux me renvoie m'est bien surprenant! Qui est cet étrange étranger? Que cherche-tu dans nos contrées? Non ne répond pas. Même si tu me disais ce que tu cherchais, je ne te répondrai que si tu répond à une énigme...

Je croisa les pattes de devant, mes oreilles remuèrent alors que je souris jusqu'au oreilles au Clown du Crime.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 30 Avr - 22:08

Le Joker était en plein délire quand il entendit une voix qui le fit se retourner :

-Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité que le jour. Et ce que mes yeux me renvoie m'est bien surprenant! Qui est cet étrange étranger? Que cherche-tu dans nos contrées? Non ne répond pas. Même si tu me disais ce que tu cherchais, je ne te répondrai que si tu répond à une énigme...

Il n'y avait pas grand-chose qui puisse surprendre le clown. Il en avait vu de toutes les couleurs, mais ça, non, ça, jamais !
L'individu qui parlait, de cette voix vague, exaspérante et non dénuée d'arrogance, cette voix qui lui rappelait si désagréablement Le Sphinx, était....un chat.
Parfaitement, un chat ! Un chat avec une fourrure bleutée, des yeux immenses, et, comble de bizarrerie, avec un magnifique sourire presque aussi beau que le sien !

Le Joker crut qu'il devenait fou, et se rappela qu'il l'était déjà, ce qui lui octroya une crise de fou rire. Puis il se reprit, et observa l'animal avec curiosité. Il était presque humain. Ses grands yeux brillaient d'intelligence. Chose peu commune, il avait l'air content de le voir. Il voulut lancer quelque chose, un "as-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune", ça lui irait plutôt bien, au chat. Ou sortir un gadget, ou presser la fleur à sa boutonnière, histoire de voir si son gaz hilarant mortel fonctionnait aussi sur les chat parlants poseurs d'énigmes.
C'est justement l'énigme qui le retint de faire tout cela. Pas question d' occire la bestiole tant qu'il n'aurait pas la réponse.
Le clown se balançait de droite à gauche, appuyé sur sa canne. Il aurait bien aimé que Nigma soit là, pour une fois. Mais c'était aujourd'hui qu'il avait besoin du Maître des Enigmes que celui-ci était absent. Si ça c'était pas de la mauvaise volonté ! La vie était mal foutue.
Le cerveau du Joker, qui de toutes façons avait sombré depuis longtemps dans un joyeux chaos, était en état de dangereuse ébullition. *Mon cerveau va se liquéfier et me sortir par les oreilles, si ça continue !*
"Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité que le jour. Et ce que mes yeux me renvoient m'est bien surprenant..."
Le clown leva les yeux vers le chat, toujours perché sur sa branche, et eut la désagréable impression qu'il se moquait de lui.
Il fallait qu'il trouve la réponse, et vite, ou il ne donnerait pas cher des moustaches de cet arrogant félin. Il risquait de se mettre aussi en colère que le jour où Batman lui avait volé ses ballons. ça risquait de faire mal. D'ailleurs...
Stop. Marche arrière. Pause. Play. "le jour où Batman..." Cling ! BATMAN ! Mais oui ! Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité....
Le rictus constant du Joker s'élargit en un immense sourire.
"J'ai la réponse, le Chat !" Déclara t-il avec une emphase ridicule et une large révérence.
Il esquissa quelques pas de danse en chantonnant "Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité que le jour. Et ce que mes yeux me renvoie m'est bien surprenant ! Je vois...Je vois un drôle d'oiseau et ses manchots, une femme-chat plutôt jolie, et un clown tueur en série...Je suis la chauve-souris !"
Et il conclut son improvisation en saluant un public imaginaire. Puis s'appuya à nouveau sur sa canne, pencha la tête sur le côté et attendit en souriant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Jeu 2 Mai - 22:47

Le Clown sembla surpris de me voir, ce qui m'étonna. Mince! J'ai oublié que dans le monde d'Alice, les chats parlant n'existent pas... Quel bourde! Quelle erreur! Aurai-je effrayé notre invité? J'espère bien que non! Remarque, je ne crois pas qu'un tel énergumène puissent avoir peur d'un chat au sourire fort sympathique... Non. Je pense trop. Les fous pensent trop. C'est ce qu'il leur donne un air aussi intelligent. D'ailleurs, qu'est-ce l'intelligence? La logique? Prendre ses jambes à son cou devant une bizarrerie sans doute. Or, il ne s'enfuit pas en courant. Il avait même l'air de réfléchir à mon énigme! Agréable surprise! Je sourit au Clown, même si j'étais déjà en train de sourire. Après un moment de réflexion, l’intru s'exclama avec une cocasse révérence:

-'' J'ai la réponse, le Chat!''

Je décroisa les pattes et tourna la tête de côté, attendant avec impatience sa réponse. L'envie de bouger me pris, mais je la curiosité l'emporta. Quelle réponse saugrenue allait-sortir de ces cheveux verts?

-''Sans même regarder, je vois aussi clair dans l'obscurité que le jour. Et ce que mes yeux me renvoie m'est bien surprenant ! Je vois...Je vois un drôle d'oiseau et ses manchots, une femme-chat plutôt jolie, et un clown tueur en série...Je suis la chauve-souris !''

Il salua un public qui n'était pas là et se tourna vers moi, les paumes appuyé sur sa canne. Bien! C'est mon tour d'entrer en scène!

''Fascinant...'' Murmurai-je en fixant l'étranger.

Et je disparu, ne laissant que mon sourire derrière. Il me chercha du regard un instant, ce qui ne m'étonna pas. Le laisser me chercher un peu... Patience... Lumières, caméra, action!

Je repris forme dans son dos, flottant la tête vers le sol dans les airs. Quelle entrée..!

-'' Fascinant!, repris-je un peu plus fort, ''Il n'y avait pas de réponse et tu en as trouvé une! Alors que cherches-tu? Le Lapin? Le Chapelier? La Reine? Le nord?''
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Ven 3 Mai - 22:48

Le Joker, fort content de son petit numéro, attendait, tout sourire, que l'étrange animal lui réponde.
Il était tout de même un peu vexé (le Joker était l'un des êtres les plus égocentriques de l'univers); que le Chat n'ait pas l'air plus surpris que ça de sa brillante démonstration. Ou alors, il n'en laissait rien paraître. Eh ! Que voulez-vous...Le Clown était habitué aux cris de frayeur ou d'indignation...

Le félin sourit plus encore, si cela était possible. Il avait vraiment l'air content et excité de le voir. Ce n'était pas tous les jours que le Joker avait droit à un pareil accueil !

''Fascinant...'' Murmura t-il en fixant le Clown d'un air troublant.
(Après ce qui suivit, tout compte fait, le sourire n'était pas ce qu'il y avait de plus troublant.)

LE CHAT DISPARUT !!! Sous ses propres yeux ! On pouvait juste voir son sourire qui persistait, comme un croissant de Lune.
Le Clown chercha le Chat des yeux. Où était donc passé cet énergumène ?!

Il réapparut un instant plus tard dans le dos du Joker, flottant dans les airs. Le Clown se retourna en espérant ne pas avoir l'air trop déboussolé. Le Chat reprit, l'air content de son petit effet :
-'' Fascinant ! Il n'y avait pas de réponse et tu en as trouvé une! Alors que cherches-tu? Le Lapin? Le Chapelier? La Reine? Le nord?''

*Bon. Résumons la situation, se dit le Joker. Je me trouve dans un pays inconnu, sans avoir la moindre idée sur la façon dont j'y suis arrivé, je joue aux devinettes avec un Chat qui...sourit, qui...parle, et puis aussi qui...qui n'est pas...comment dire...entier. Et en plus, je crois bien qu'il se fiche ouvertement de moi. Ou alors il est content de me voir, ce qui rajoute à la bizarrerie de cette affaire. Enfin ! Moi qui voulais du nouveau...*

Le Clown releva la tête et répondit au félin:
"Je ne connais ni ce Lapin, ni cette Reine, et il y a longtemps que j'ai perdu le Nord, cher ami. Je connais bien un Chapelier, Jervis Tetch, alias le Chapelier Fou. Quelques associations criminelles et nous partagions une cellule à Arkham. Un homme très agréable, vraiment, s'il ne buvait pas de Thé.
Mais je ne pense pas que ce soit de lui que vous parliez. "


Comme le Chat continuait de le regarder sans rien dire, il poursuivit:
En vérité, je me demande qi vous accepteriez de me présenter à ces gens. Surtout à la Reine, quel honneur ! Je me demande....A t-elle déjà dansé avec le Diable au clair de lune ?"

Un coup d'état...C'était une idée, ça ! Bien sûr, il allait lui falloir des alliés, mais ça pourrait être amusant....Il savait si bien embobiner les gens !

En attendant, ce Chat, aussi troublant soit-il, était un personnage peu ordinaire. Qu'allait-il bien pouvoir lui répondre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Ven 3 Mai - 23:45

Le Clown eut l’air surpris et le cachait bien, mais je ne suis pas dupe. Déboussolé, moi aussi je le serai si j’atterrissais dans un pays étranger. Mais bon, j’aime surprendre et ce n’était pas tous les jours que j’en ai l’occasion! L’étranger semblait réfléchir un instant pendant que je continuais de flotter, ma queue fouettant l’air et mes oreilles frétillantes comme des ailes de colibri. Je finis par me remettre à l’endroit pour laisser le Clown me faire sa demande.

"Je ne connais ni ce Lapin, ni cette Reine, et il y a longtemps que j'ai perdu le Nord, cher ami. Je connais bien un Chapelier, Jervis Tetch, alias le Chapelier Fou. Quelques associations criminelles et nous partagions une cellule à Arkham. Un homme très agréable, vraiment, s'il ne buvait pas de Thé. Mais je ne pense pas que ce soit de lui que vous parliez."

C’était à mon tour de me perdre dans mes pensées. Arkham? Cela semblait un bien chic endroit… Et ce Chapelier Fou avait
quelques traits en commun avec celui des merveilles, le Clown en serait étonné. Gardant mes pensées pour moi-même, je continuai donc de le fixer de mes yeux brillants, le sourire toujours jusqu’aux oreilles. J’attendais toujours une demande. Je ne peux répondre que si on me demande quelque chose!

Il sembla remarquer mon silence car il enchaîna :

"En vérité, je me demande si vous accepteriez de me présenter à ces gens. Surtout à la Reine, quel honneur ! Je me demande....A-t-elle déjà dansé avec le Diable au clair de lune ?"

En voilà une drôle d’idée! Moi j’aimerais bien, mais la Reine…! Madame Iracebeth était beaucoup trop coincée- je veux dire occupée pour se permettre une petite danse une fois la nuit tombée. Mais je me rappelai qu’il ignorait tout de la coupeuse de tête et de son royaume. Heureusement pour lui, je me sens d’humeur parlante aujourd’hui. Remettons les pendules à l’heure donc!

"Bien sûr que j’accepte de vous présenter les habitants de ce charmant Pays! Quant à la Reine, je doute qu’elle soit en mesure de vous recevoir malheureusement. Enfin, je dirais plus ‘’heureusement’’ car j’imagine que vous avez besoin de votre tête n’est-ce pas? La Reine des Merveilles n’acceptera pas de Danse avec le Diable, elle est bien trop occupée à torturer les peigneurs de roses! Mais si c’est votre désir…"

Je disparus encore et réapparus à quelques mètres devant le Clown, désignant le chemin de ma patte tigrée. Si il voulait rencontrer la Reine, c’était bien son droit après tout. Mais moi, j’aime bien ma tête poilue. Enfin, l’ennui risque de me tuer plus rapidement que la guillotine!

-"Suivez-moi mon cher, je vais vous faire découvrir le Pays des Merveilles! "
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Sam 4 Mai - 20:59

Les sourcils du Chat se haussèrent de surprise quand le Clown demanda à voir la Reine. Puis ses traits se détendirent et il reprit son apparence normale. Enfin, si l'on pouvait la qualifier de "normale"...

"Bien sûr que j’accepte de vous présenter les habitants de ce charmant Pays! Quant à la Reine, je doute qu’elle soit en mesure de vous recevoir malheureusement. Enfin, je dirais plus ‘’heureusement’’ car j’imagine que vous avez besoin de votre tête n’est-ce pas? La Reine des Merveilles n’acceptera pas de Danse avec le Diable, elle est bien trop occupée à torturer les peigneurs de roses! Mais si c’est votre désir…"

Comment ? Quoi ? "j'imagine que vous avez besoin de votre tête" ?! "bien trop occupée à torturer les peigneurs de roses "?! Qu'est ce que ça voulait dire ? Ce chat était vague et l'on n'était jamais sûr de bien comprendre ce qu'il disait. C'était un peu énervant !
En tout cas, ce "charmant pays" semblait plein de surprises, un spectacle permanent ! Le Joker commençait à penser qu'il allait vraiment bien s'amuser, dans ce monde de fous !

Le Chat, lui, avait à nouveau disparu et Le Clown, pas encore habitué, tourna rapidement la tête de tous côtés pour savoir où il était parti. Son étrange compagnon réapparut quelques mètres plus loin. Le Joker soupira. C'était bien gentil, mais à force, ça donnait le tournis.

Le Chat sourit en désignant le chemin de sa patte rayée de bleu :
-"Suivez-moi mon cher, je vais vous faire découvrir le Pays des Merveilles! "

Le Pays des Merveilles ? Les tortionnaires sadiques faisaient donc partie du "merveilleux" ?
Le Joker se sentit gonflé de joie. Pour la plupart de ses contemporains, un monde "merveilleux" était un monde semé de petites fleurs, où personne ne souffre, où tout le monde fait ami-ami, où tout le monde est heureux, riche, et gentil. Bande de niais ! C'était à désespérer des gens "normaux" ! Les fous étaient toujours plus intelligents. L'asile d'Arkham était peuplé de génies et d'artistes. Et ces abrutis ne s'en rendaient même pas compte ! Ici, au moins, tout semblait plus ou moins teinté de folie. D'ailleurs le Chat n'avait pas eu l'air de penser "mais qu'est-ce que c'est que ce cinglé" en le voyant arriver. ça changeait un peu !

Le Clown, bouillant d'excitation, suivit le chemin indiqué par le Chat :
"Avec plaisir, cher ami ! "
Le chemin s'éloignait du palais blanc. On allait même dans un tout autre sens. Le Joker ne s'en rendit pas tout de suite compte, perdu qu'il était dans des idées à la fois macabres et colorées, joyeuses et sanglantes. Alors quand il regarda autour de lui et ne reconnut plus rien, il se tourna vers son guide. Le guide en question semblait savoir où il allait, souriant toujours, tantôt flottant sur le dos, tantôt exécutant de magnifiques loopings. Il avait l'air aussi excité que lui.

Enfin, le Clown, sans s'arrêter de marcher, interrogea le Chat :
"Où allons-nous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Lun 6 Mai - 22:29

"Où allons-nous ?"

Je me retourna dans les air, sans arrêter d'avancer pour autant. Par amour du mystère, je répondis sur mon éternel ton vague:

''Bonne question.''

Il fronça les sourcils ce qui me fit glousser. Il allait devoir être patient. Même moi j'ignorais où je guidais mon invité. Le plus loin possible du château pour commencer. On pourrait aller voir le Chapelier... Ou les fleurs parlantes dans le Jardins des Roses. Peut-être que les jumeaux s’ennuyaient aussi... Oh par où commencer?! Mais quel impoli je fais! Je devrais consulter ce cher clown avant de prendre une décision. Toujours en avançant, je plantai mes yeux félins dans les siens.

''Par quoi voulez-vous commencer? Il y a tant de gens à rencontrer ici voyez-vous... Il y a le Chapelier qui prend le thé avec le Lièvre et le Loir... Ou bien le Bombyx ou la chenille. Il est très intelligent mais un peu plus ennuyeux que le reste des Merveilles...Alice est sûrement partie rejoindre sa sœur et Dinah... Alors? Qu'avez-vous envie de voir? Dites-moi n'importe quelle folie qu'il vous passe par la tête! Il y a de tout par ici... Et vous êtes seulement le seul à pouvoir apprécier cette douce folie.''

Je continuai de le fixer, ma tête vers lui et le reste de mon corps de l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 7 Mai - 23:25

''Bonne question.''

Le Joker fronça les sourcils. Ce Chat pouvait être merveilleusement agaçant ! Et comme si cela ne suffisait pas, il se mit à glousser !
En fait, Le Clown, habitué à être aux yeux du monde un individu incompréhensible, bizarre et tout ce qu'on voudra, ne supportait pas très bien que les rôles soient pour une fois inversés. Mais il n'eut pas plus le temps de penser à la manière dont il pourrait (éventuellement) se débarrasser de l'animal (quoique, tout compte fait il était plutôt amusant), car celui-ci se planta devant lui pour lui demander :

''Par quoi voulez-vous commencer? Il y a tant de gens à rencontrer ici voyez-vous... Il y a le Chapelier qui prend le thé avec le Lièvre et le Loir... Ou bien le Bombyx ou la chenille. Il est très intelligent mais un peu plus ennuyeux que le reste des Merveilles...Alice est sûrement partie rejoindre sa sœur et Dinah... Alors? Qu'avez-vous envie de voir? Dites-moi n'importe quelle folie qu'il vous passe par la tête! Il y a de tout par ici... Et vous êtes seulement le seul à pouvoir apprécier cette douce folie.'' Ceci avec la tête d'un côté et le corps de l'autre, assez déstabilisant...

"Le Chapelier ! " s'écria le Joker, avec cet air spontané et enfantin qu'il avait parfois.
Le Chapelier...Jervis Tetch...Que de bons souvenirs...Oui, parce qu'Arkham, c'est très bien, mais faire du raffut pour énerver les infirmiers, provoquer une rébellion ou faire des farces à des gens dénués d'humour, ça va un temps, mais au bout d'un moment, on finit par s'ennuyer. Et là, heureusement qu'il était en cellule avec Le Chapelier ! Bon, le thé avait un drôle de goût, mais pour raconter des histoires... Ah, ça lui plairait, ici, à Jervis !

Le Chat eut l'air ravi. De toutes façons il avait toujours l'air ravi ! Peut-être que le Chapelier Fou était un de ses amis ? Ils se remirent donc en route, et bientôt on put apercevoir une étrange maison qui ressemblait un peu à un moulin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Ven 10 Mai - 21:38

"Le Chapelier ! " , s'écria-t-il immédiatement. Parfait! J'aimais autant commencer par lui, peut-être prendre une tasse de thé et prendre une bouchée du Loir avant d'aller voir la reine. Je sourit de plus belle et continua de virevolter dans les airs, léger malgré la grosse boule de poils que je suis.

Après un moment, le Moulin se dressa parmi la flore ''originale'' des Merveilles. Je guidai donc mon invité en dehors des buissons et l'immense table où le Chapelier reçoit ses invités apparût. Comme je le pensais, Alice était partie. Qu'importe, il y a un autre étranger encore plus intéressant! Mes moustaches en frémirent encore d'excitation. J'avais hâte de montrer au Chapelier ma trouvaille!

Nous approchâmes de la table et le Chapelier se leva et se dirigea vers nous, une lueur de curiosité et de joie dans ses prunelles vertes.

''Chessur! Mais que m'a-tu donc apporté?!''

''Un invité Chapelier!''

Il parut totalement ravi, et cela se comprenait quand on connaissait sa passion pour le thé. Plus on est de fous, plus on rit. Je sourit au Clown au moment où le Chapelier le tira par la manche, tel un enfant recevant un chiot pour Noël. Il le fit s'asseoir à côté du Lièvre de Mars pendant que moi je voletais autour de la table pour croquer le rongeur. Quand l'étranger fut installé devant une tasse de thé, le Chapelier l'interrogea sur son identité. J'écoutai sans vraiment le paraître, curieux de voir ce qui allais sortir de la bouche rouge du Clown.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Dim 12 Mai - 15:56

Le Chat guida le Clown hors de la broussaille et le Joker put voir, devant le Moulin, une table immense, toute en longueur, chargée de tasses et de théière en tout genre. La première chose qui lui sauta aux yeux fut...Un lièvre, en jaquette, qui sortit son museau de sa tasse et se mit à gesticuler en prononçant des.... onomatopées dès qu'il le vit. Le Joker ralentit un peu mais le Chat du Cheschire ne lui laissa pas plus le temps de s'habituer.

Le Chapelier, au bout de la table, se leva pour les accueillir. Le Joker remarqua dans ses yeux le même éclat de folie que dans les yeux du Chat ou dans les siens.

''Chessur! Mais que m'as-tu donc apporté?!''

''Un invité Chapelier!''


Le visage du Chapelier s' illumina d'un immense sourire. Décidemment, en la matière, il y avait de la concurrence ! Puis, sans plus de manière, le Chapelier tira le Clown par la manche pour le faire s'assoir à table, à côté du Lièvre. Le Joker, légèrement déboussolé, chercha le regard du Chat qui lui sourit avant de partir à la chasse au loir autour de la table.

"Une tasse de thé, mon Cher ?
-Avec plaisir !" répondit le Clown avec un grand sourire.
Le Chapelier servit une tasse au Joker et le Lièvre lui lança deux sucres. Puis ils se rassirent tout deux à leur place et dévisagèrent l'étranger qui soutint leur regard en se cachant derrière son air moqueur.

-Qui êtes vous, monsieur le....Clown ?

-Avant, je n'étais pas un clown. Je m'appelais Jack. Mais on s'en fiche, Jack est mort. Tu peux m'appeler Joker.
"Alors Joker, Qu'est-ce qui t'amène ?
-Je suis venu vous poser une petite question, improvisa le Clown en sortant son revolver et en le pointant sur son hôte : "as-tu déjà dansé avec le diable au clair de Lune ?"
Le Chapelier ne parut pas déstabilisé du tout, et se pencha vers le Joker malgré le revolver et répondit :
"Non, pas encore. Mais...ça a l'air intéressant !"
Le Joker abaissa son arme
"Tu sais, c'est la première fois qu'on me répond autre chose que "pardon ?"
-A moi. Sais-tu pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ?
-Je n'en sais rien... Peut-être parce qu'il y a des plumes sur le corbeau et qu'on écrit à la plume sur le bureau ?
-Je ne sais pas. C'est une idée. Et à part jouer aux devinettes, que veux-tu faire ici ?
-M'amuser un peu."

Le Joker se hissa sur le bord de la table, avala ce qui restait de son thé et balança la tasse par dessus son épaule. Puis il sortit à nouveau son flingue et le pointa sur le Lièvre avec un sourire enfantin.

"Smile !"

BANG ! Il y eu une détonation bruyante et le Lièvre se laissa tomber par terre en faisant le mort. Il ne se releva que quand il entendit le rire du Clown et s'aperçu:
1) qu'il n'était pas mort,
2) qu'un drapeau BANG sortait du canon du revolver. Une farce. Qu'attendre d'autre d'un individu appelé "Joker" ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Sam 25 Mai - 1:39

Je continuai ma chasse, la socialisation n'étant pas mon point fort. Et puis, en matière d'invités, le Chapelier était bien plus à l'aise que moi. Un détail attira cependant mon attention et me oreilles poitnues se tournèrent vers les deux hommes qui prenaient le thé.

-''Qui êtes vous, monsieur le....Clown ?

-Avant, je n'étais pas un clown. Je m'appelais Jack. Mais on s'en fiche, Jack est mort. Tu peux m'appeler Joker.

-Alors Joker, Qu'est-ce qui t'amène ?''

Joker hein? C'est bien la seule carte qui manque au jeu par ici. Heureusement, l'ennui avait donc décidé de me laisser tranquille aujourd'hui! Cela risquait de devenir intéressant. Je me retourna donc, flottant au dessus des tasses et des soucoupes, vers le Joker qui pointant le canon d'une arme sur le Chapelier.

-''Je suis venu vous poser une petite question. As-tu déjà dansé avec le diable au clair de Lune?''

Décidément, il était obsédée avec ce Diable une et cette lune. Je me demande ce qu'il a bien pu faire Lucifer pour octroyer une telle attention. Remarque, il n'y a rien de mal à avoir une obsession, regardez le Chapelier et son thé! Même moi qui m'entête à trouver ce satané loir. D'ailleurs, il me semble avoir perçu un mouvement par là...

-''Non, pas encore. Mais...ça a l'air intéressant !"

Le Clown parut un peu... surpris si j'ose dire. Je cligna des yeux quand il baissa son arme.

"Tu sais, c'est la première fois qu'on me répond autre chose que "pardon ?"

Je sourit. Avec des gens comme Alice partout, cela était normal. Je riai en imaginant Alice confronté au Joker, ses grands yeux bleus clignant de surprise.

-''À moi. Sais-tu pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ?

-Je n'en sais rien... Peut-être parce qu'il y a des plumes sur le corbeau et qu'on écrit à la plume sur le bureau ?''

- Je ne sais pas. C'est une idée. Et à part jouer aux devinettes, que veux-tu faire ici ?''

-M'amuser un peu."

Je m'éloignai un peu du Chapelier et de son invité, ennuyé qu'ils ne m'aient pas invités à leur jeu de devinettes. Mes oreilles frétillèrent quand j'entendis un petit ''Smile !'' Suivit d'un bruyant coup de feu.

Aussitôt, j’apparus dans le dos du Clown, curieux, les échos de la détonation résonnait encore. Je tournait la tête au-dessus du drapeau marqué d'un ''BANG!'' et jeta un regard au Lièvre qui s'était cru au bout du rouleau. Je pouffai de rire, joignant le Joker dans sa folle hilarité. Le Lièvre sauta sur ses pattes, vexé et le Chapelier courut chercher la tasse que le Joker avait balancée. Je restait planté là, à côté de l'arme, un sourire amusé toujours collé à mon visage.

''-Beau coup Joker! Vraiment bien visé!'', m’exclamai-je en jetant un regard sournois au Lièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mer 29 Mai - 21:39

Le Clown apprécia beaucoup de voir le Chat du Cheschire se joindre à lui et le complimenter. Enfin quelqu'un qui appréciait son humour ! Le Lièvre tordit méchamment une cuillère et la lui balança à la figure. Le Joker esquiva et se rassit entre Le Chat et le Chapelier, prêt à reprendre une tasse de thé et à tenir quelques discussions étranges et déjantée, dignes de leur joyeuse folie, quand.... Le Loir, qui s'était jusque là tenu caché par peur du Chat, sortit d'une théière et, ignorant l'invité (ce qui était très mal élevé), s'adressa au Chapelier d'un air catastrophé :

"Chapelier ! les soldats de la Reine Rouge approche ! Je crois que le Valet est avec eux ! Qu'est-ce qu'on fait de lui ?" Ajouta t-il en désignant le Joker.

Le Joker en question fronça les sourcils. Evidemment, étant donné l'étrangeté de la situation, ce n'était pas vraiment le moment de se poser ce genre de questions, mais Pourquoi fallait t-il à tout prix l'empêcher d'être vu par le Valet ? En tout cas, il n'avait pas envie de se cacher. Le Joker était un cabotin qui avait tout le temps l'air de dire "Regardez-moi !" même quand il ne disait rien. Il voulait voir ce Valet. C'est pourquoi il repoussa les mains du Chapelier qui tentait de lui faire avaler je-ne-sais-quelle potion, pour le faire rapetisser apparemment.
En effet, le Valet apparut. Tout le monde changea immédiatement d'attitude : le Lièvre enfonça le museau dans sa tasse, le Loir réintégra la théière, le Chapelier croisa les mains sur le tables et attendit en souriant. Le Joker regarda le Chat pour voir ce qu'allait faire l'étrange félin. Allait-il disparaître, ne laissant pendant quelques instant que l'ombre de son sourire ? Ou allait-il rester ?
Mais déjà le Valet promenait sur la petite assemblée un regard mauvais, un regard qui s'arrêta sur le Clown. Qui lui renvoya avec arrogance son plus beau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mer 29 Mai - 22:42

La conversation s'ensuivit avec des phrases sans queues ni tête et des énigmes à n'en plus finir. En fait, je dois admettre que j'avais même beaucoup de plaisir avec notre invité! La séance de thé se finit cependant abruptement quand le Loir sortit enfin de sa théière et accourut vers le chapelier, paniqué.

-Ah tu es là maudit Loir-, commençai-je

Mais il me coupa et poussa même l'impolitesse jusqu'à ignorer le Joker assit entre moi et le Chapelier. Il hurla de sa voix stridente.

"Chapelier ! les soldats de la Reine Rouge approche ! Je crois que le Valet est avec eux ! Qu'est-ce qu'on fait de lui ?", dit-il en pointant le clown de sa toute petite patte.

Je restai là en silence, me demandant que faire. Le Joker fronça les sourcils et semblait se demander qui était ce Valet, ce qui était bien normal pour un inhabité des lieux. Avant que j'aie le temps de lui expliquer, tout le monde se mit à paniquer. Le Chapelier tendit la potion rapetissante au Joker, le Loir retourna dans sa théière (avant que j'aie le temps de l'attraper), le Lièvre évita la compagnie qui arrivait du regard...
C'était à mon tour de disparaître quand je me rendit compte que le Clown était encore là. Il avait donc refusé la potion. Que faire? S'enfuir comme ce peureux de Loir? J'en doute. Je dois m'occuper de notre invité. Et qui sait? Peut-être que le Valet ne veux qu'une tasse de thé pour la Reine? Bon j'en doute. Je flottai tranquillement derrière le Joker au moment où le Valet et les gardes arrivèrent. Il lança à la tablée un regard noir et arrêta son œil unique devant le Joker. Je sentis son regard sur moi que je ne lui rendis pas. Je fixai le Valet, une semi-excitation semi-frayeur au creux du ventre. Le Clown, inconscient du danger, sourit arrogamment au Valet. Je sourit, amusé.

-Bonjour Valet, lançai-je joyeusement.

Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 4 Juin - 19:14

"Bonjour Valet !" lança joyeusement le Chat, que toute cette histoire avait l'air d'amuser autant que d'inquiéter.
Le Valet ne répondit même pas et se contenta de toiser le félin avec mépris.
Le Joker, la tête penchée sur le côté, interpella le Valet d'un ton provocateur et faussement enfantin :
"Et bien, Valet, on dit pas bonjour ?"
Il eut aussitôt l'impression d'avoir dit une énorme bêtise. Mais, n'étant pas le genre de personnage à se confondre en excuses dès qu'il avait prononcé quelque chose d'inconvenant, il continua à sourire au Valet. Celui-ci regarda le Clown d'un air mauvais et le menaça :
"Je ne sais pas qui tu es, le Clown. Mais j'espère pour toi que tu n'ignores pas ce qui arrive aux insolent de ton espèce ?
-Non ! Mais je brûle de le savoir ! Je vous en prie, dites-le moi, je suis tout ouï."

Le Valet contourna la table pour s'approcher du Joker, en prenant tout son temps, avec un plaisir malsain. Il entendait les dents du Lièvre cogner contre sa tasse et voyait le Chapelier s' agiter imperceptiblement. Cela lui procurait une espèce de satisfaction sadique. Seul le Chat ne présentait pas spécialement de signes d'inquiétude. En fait, il était impossible de savoir ce qu'il avait en tête. Agaçant.
Quand il arriva à la hauteur du Joker, le Valet se pencha vers lui et lui chuchota :
"Si tu tiens à ta tête, arrête tout de suite de te payer la mienne...."
Le Joker, nullement effrayé, s'installa confortablement dans son fauteuil, pencha le tête sur le côté et regarda le Valet avec une curiosité attristée :
"C'est dommage que vous soyez si sérieux. On aurait pu s'entendre ! Mais c'est ça, le problème avec l'humour : on se prend tout le temps de coups par ceux qui n'en ont pas."
Le Clown parut réfléchir encore quelques instants, puis il se redressa, quitta son air malheureux et retrouva son magnifique sourire. Il reprit, d'une voix insidieuse :
" Et puis surtout....Moi, je suis un Joker. Je suis la carte qui n'appartient à personne, je surgis au moment où l'on s'y attend le moins et je renverse tout le jeu, car je suis imbattable ! Alors que toi....toi, tu n'es qu'un Valet. Un subordonné. Un larbin." Le Joker pencha à nouveau la tête sur le côté, comme pour étudier le Valet, puis il continua, d'une voix plus basse et plus sifflante encore :
"Le chien obéissant de sa Reine...Aïl !!!"

Le Valet avait violemment saisit le Clown par le cou et le soulevait à présent de son fauteuil. Il le leva jusqu'à ce que leurs visages soient l'un en face de l'autre, se touchant presque, et que les chaussures du Joker flottent à quelques centimètres du sol. Le visage du Valet était déformé de fureur. Le Clown souriait toujours, un sourire tordu et grimaçant de douleur, mais il continuait de ricaner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mer 5 Juin - 22:08

Il m'ignora. Je ne sais pas si j'étais soulagé ou déçu de ce manque de politesse. Je boudai un peu, voletant à une certaine distance du Clown et du Valet.
''-Qu'est-ce qu'on fait?, chuchotai-je au Chapelier.
-Je ne sais trop... Voyons où cela va nous mener.''

J'hochai la tête et disparut avant que le Valet ne se rende compte de notre conversation. Je revint à ma place, près du Joker, comme si ne rien
n'était. Je gardai mon air habituel même si je restais sur mes gardes. J'écoutai la conversation, calmement. Je flottai au dessus de la table pendant que le Joker s'installa sur une chaise, regardant le Valet avec un air peiné.

"C'est dommage que vous soyez si sérieux. On aurait pu s'entendre ! Mais c'est ça, le problème avec l'humour : on se prend tout le temps de coups par ceux qui n'en ont pas."

Après un court moment, il enchaîna:

" Et puis surtout....Moi, je suis un Joker. Je suis la carte qui n'appartient à personne, je surgis au moment où l'on s'y attend le moins et je renverse tout le jeu, car je suis imbattable ! Alors que toi....toi, tu n'es qu'un Valet. Un subordonné. Un larbin."

Je ne faisait pas vraiment attention à ce que disait le Joker, mais je guettai la réaction du Valet. Il bouillait littéralement de colère. C'était amusant, je dois l'admettre. Malgré le danger de la situation, les dires du Joker et les muscles crispés du Valet. Je riait silencieusement dans mon coin, mes yeux félins fixés sur le Valet. Cela devenait intéressant, plus qu'intéressant même!

"Le chien obéissant de sa Reine...Aïl !!!"

Je ne fut pas étonné de voir le Valet empoigner le Clown par le collet avec la violence qui le caractérise. Décidément, toujours aussi ennuyeux ce chien de garde. On pouvait voir les veines du visage du Valet ressortir et pulser sous la rage. C'était vraiment très drôle. J'éclatai bruyamment de rire, un rire empli d'amusement et d'arrogance. Ce n'était pas mon habitude de provoquer le Valet, mais je ne put m'en empêcher. Le silence s'abattit autour de la table. J'apparut derrière le Valet, le faisant vaguement sursauter.


-''Allons Valet, ce n'est pas une façon de traiter un invité!''

Si les regards pouvaient tuer, je serait sûrement mort foudroyé. Je lui sourit, mon fameux sourire qui s'étendait plus loin que mes oreilles. Je savais pertinemment que ce que je m’apprêtais à faire allait attiser la colère du Valet déjà foudroyante. Mais pour une raison qui m'échappais, je ne voulais pas laisser le Clown perdre sa tête aussi facilement. Le Joker était la seule carte que la Reine ne pouvait pas avoir. Et elle ne l'aurai pas.


-''Je déteste les chiens. Ils sont stupides, ils ne font que rapporter la balle et baver partout. Ils obéissent aveuglément à leur maître en échange de gâteries. Ils jappent et rongent leur os. Ouaf ouaf!''

Je continuai de faire semblant de japper, et disparut quand un garde carte essaya de m'attraper, laissant mon sourire disparaitre comme une ombre. Je revint en face du Valet.

-''Alors Valet? Vas-tu rapporter la balle?''
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Dim 9 Juin - 12:14

Le Joker était sur le point d'être étranglé par strangulation. Il n'arrivait même plus à faire entendre son rire délirant. C'est alors qu'un évènement imprévu se produisit. Un autre rire se fit entendre, un rire moqueur et incontrôlable. Un silence effrayant tomba sur le reste de l'assemblée. Le Clown aurait bien voulu tourner le tête pour voir qui était l'inconscient qui venait de lui sauver la mise (en effet, sous le coup de la surprise, le Valet avait lâché son cou et le retenait à présent uniquement par le col de son costume violet.)

-''Allons Valet, ce n'est pas une façon de traiter un invité!''

Le Joker était surpris. Le Chat était certes un être un peu énervant, mais ce n'était pas un provocateur. A vrai dire, avec cette habitude de disparaître dès que les choses tournaient mal, on aurait presque pu le prendre pour un lâche.
En tous cas, une chose était sûre, le Valet n'appréciait pas du tout cette insolence collective.

-''Je déteste les chiens. Ils sont stupides, ils ne font que rapporter la balle et baver partout. Ils obéissent aveuglément à leur maître en échange de gâteries. Ils jappent et rongent leur os. Ouaf ouaf!''

Le Clown passa de la stupéfaction à la jubilation. Il était follement excité par cette situation, et, ne voulant pas être en reste, il appuya la Chat avec une bonne volonté....touchante.

"Ouaf Ouaf ! Argl !" Une sévère torsion de Valet eut pour effet de le faire taire et de figer son visage en un rictus grimaçant. Mais il encourageait du regard le Chat qui continuait à faire le chien. Une carte tenta de le réduire au silence, mais le Chat disparut en un clin d'œil, avant de réapparaître devant le Valet, c'est à dire derrière le Joker.

-''Alors Valet? Vas-tu rapporter la balle?''

Le Valet lâcha le Joker et le balança brutalement vers ses sbires. Il allait s'occuper de la boule de poil, on verrait après pour le bouffon. La visage contracté de rage, il s'avança vers le Chat.

"Ce type est d'un ennui ! Il est prévisible comme ça ne devrait pas être permis !" dit le Joker au Chapelier, à voix très haute toutefois, et en baillant ostensiblement.

Mais le Valet était trop en colère contre le Chat pour aller régler son compte au Clown. Il pensa juste "Celui-là aura droit à une mort dans d'atroces souffrances !" sans se douter que le Joker pensait exactement la même chose.
Le Valet saisit violemment le Chat au cou et serra de toute ses forces, sans se rendre compte qu'il ne serrait plus que de l'air. Il ne s'en rendit compte que quand le Joker éclata de son rire fou, articulant entre deux hoquets : "Mais....MOUHAHAHA !!! Mais quel Imbécile Hihihihohaha....!!!"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Jeu 13 Juin - 22:13

Joker semblait ravi, et je dois avouer que je l'étais aussi. Toute cette haine, cette colère... Il y a longtemps que je ne m'était autant amusé! Je flottait dans les airs, souriant au Valet. Celui-ci lança la Clown aux Cartes avant de se jeter sur moi avec violence. Je le laissai attraper mon cou pour le serrer avant de disparaître, laissant le Valet en train d'étrangler le vide. J'entendis le Joker éclater de rire en se moquant du Valet. Je m'éloignai un peu du Valet pour lui laisser le temps de se calmer et regarda aux alentours. Le Chapelier ne savait pas trop quoi faire, se contentant de regarder la scène. Le Lièvre et le Loir étaient toujours cachés. Les gardes tenaient fermement le Joker qui se tordait de rire. Quant au Valet, et bien il me lançait des regards hargneux, avec le désir évident de me mettre la main dessus.

-Quelqu'un est de mauvais poil aujourd'hui
, lançai-je avec légèreté.  

-Fais attention à tes moustaches, maudit chat, grogna-t-il entre ses dents serrées, ou ta tête poilue risque de rouler.

Je répondis avec un autre sourire, flottant à quelques mètres du Valet en furie. Réfléchis Chessur... Maintenant, il fallait trouver le moyen de sortir le clown de l'emprise des cartes. Mais si je tente quoi que ce soit, cela risque de tourner mal. Situation brûlante. Je décidai donc de me concentrer vers le Valet.

-Bon nous nous sommes bien amusés... Mais j'imagine que ce n'est pas la raison de ta venue n'est-ce pas Valet?

Je terminai ma question en regardant fixement le Valet, la tête penchée sur la côté avec un regard interrogatif, de la même façon que je regardait Alice après lui avoir posé une énigme.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Dim 16 Juin - 19:48

Le Valet continuait à poursuivre bêtement le Chat (oui, bêtement, puisqu'il était clair que cette créature était impossible à attraper par la force), tandis que celui-ci se fichait royalement de lui.

-Quelqu'un est de mauvais poil aujourd'hui, lança t-il gaiement.



-Fais attention à tes moustaches, maudit chat, ou ta tête poilue risque de rouler. menaça le Valet. Décidemment, cet individu devait manquer cruellement d'argument, pour devoir ressortir le même trois fois en cinq minutes, songea le Clown.

Le Joker essaya de se libérer de l'emprise des gardes-cartes à l'aide de sa poignée de main électrique, mais elle ne fonctionnait pas sur ces êtres pas vraiment humains, et d'ailleurs faits en majeure partie de fer et d'acier. Il leur sourit d'un air malheureux. Pendant ce temps là, Cheschire continuait de narguer le Valet en souriant béatement à quelques mètres de lui.



-Bon nous nous sommes bien amusés... Mais j'imagine que ce n'est pas la raison de ta venue n'est-ce pas Valet?



A vrai dire, le Valet n'avait pas du tout l'air de partager l'avis du félin en ce qui concernait le "bien amusés". Il daigna néanmoins répondre à la question du Chat.



-En effet, je ne m'abaisserai pas à venir vous voir sans raison valable...



-C'est pas très gentil ça, Majordome ! lança le Clown. Un représentant de Sa Majesté se doit d'être affable et souriant. Comme moi ! Regarde ! et le Joker lui décocha son beau sourire.



-Toi, tais-toi ! Personne ne t'a sonné ! aboya le Valet. Non, en réalité, un intrus-non-identifié s'est introduit à Wonderland. Apparemment, il viendrait du monde d'Alice. Sa Majesté m'a donné pour mission de le retrouver et de le lui amener hors d'état de nuire.



-Quand elle va voir que vous avez pas bien fait votre boulot, elle risque de se fâcher, mon petit larbin....



-SILENCE !!! Ou je m'occupe personnellement de te faire trépasser ! Ce sera long et douloureux ! C'est bon ? Merci ! Bon, Sa Majesté sera satisfaite quand même de voir que j'ai capturé l'espèce de bouffon. Il pourrait toujours servir. Et sinon, il perdra la tête. PHYSIQUEMENT PARLANT, qu'il n'essaie pas de jouer sur le mots comme le Chapelier !



-Ah, mais je suis très serviable ! Je suis un excellent cuisinier ! Tenez, ajouta-t-il en sortant une fiole de sa poche et en la tendant au garde qui se trouvait le pus prêt de lui, goûtez ça, c'est bon pour le cœur !



Le Valet, (qui n'était pas non plus complètement idiot) voulut intervenir, mais il n'en eut pas le temps. Le garde avala la mixture de Joker avant de se mettre à fondre et à ne plus former qu'un petit tas fumant aux pieds du Clown qui fit entendre son rire sadique et délirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 18 Juin - 22:38

 
Le Valet était furieux, totalement furieux. Comprenant enfin qu’il ne pouvait pas attraper ce qu’il ne voyait pas, il s’arrêta et répondit à ma question d’un ton haineux.


-En effet, je ne m'abaisserai pas à venir vous voir sans raison valable...

Quelqu’un de normal aurait peut-être été vexé mais je me contentais de sourire. J’étais curieux de connaître sa réponse même si elle n’était pas difficile à deviner. Le Joker. Peut-être était-ce pour gagner du temps. Probablement…

Le Valet continuais de me fixer méchamment, sûrement pour surveiller mes déplacements. Il grogna comme le chien de garde qu’il est quand on entendit le Joker derrière. Le Valet se retourna immédiatement vers lui.

 
-''Ce n’est pas très gentil ça, Majordome ! Un représentant de Sa Majesté se doit d'être affable et souriant. Comme moi ! ''
 
Et le Joker sourit. Un joli sourire si vous voulez mon avis. Je me demande ce que le Valet pourrait avoir l’air avec un sourire jovial… Je pouffai de rire.

-''Toi, tais-toi ! Personne ne t'a sonné !
Non, en réalité, un intrus-non-identifié s'est introduit à Wonderland. Apparemment, il viendrait du monde d'Alice. Sa Majesté m'a donné pour mission de le retrouver et de le lui amener hors d'état de nuire. ''
 
Hmm… C’était ce que je craignais. La Reine avait définitivement perdu son sens de l’hospitalité. Quel dommage. Triste même. Quelle tragédie…
 
Mais je divague. On ne peut pas laisser la Reine gâcher cette belle journée. Elle veut une occupation? Qu’elle coupe la tête de ses garder au lieu d’enlever l’invité des autres. Soupir… Profitant du fait que le Valet était concentré sur le Clown qui le narguait, je disparus et rejoignit le Chapelier qui était bien silencieux.

-
''Alors?'' Murmurai-je à son oreille. ''Une idée est germée sous votre chapeau? ''
 
-''Eh bien… Peut-être en effet. Mais elle comprend ton implication Chessur. ''


J’hésitai. J’étais plus du genre à me tenir tranquille. Je préférais regarder les autres se battre bêtement. Rah cruel dilemme. Je finis par soupirer.
 
-''À quoi penser-vous? ''
 
-''La Reine Blanche. ''


Je cligne des yeux. C’était revivre exactement la visite d’Alice…
 
Du grabuge me nous interrompis. Je repartis dans l’air pour mieux voir ce qui se passait. Le Joker avait réussi, je ne sais trop comment, à se défaire d’un des gardes-cartes. Le rire dément du Clown résonna dans la clairière. Je souris. Bien joué. Je tournai la tête vers une tasse de thé brulante posée sur la table. Étais-je vraiment en train de faire ça?
 
Armé du thé, je le balançai au visage du Valet. Celui-ci hurla et recula en se frottant vigoureusement le visage. Le deuxième garde figea, ce qui permit au Joker de se délivrer. Quelques secondes plus tard, j’entraînais le Clown loin du Moulin, loin du Valet.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Sam 22 Juin - 11:09

Le garde lâcha le Joker qui riait, arrogant, quoique ne sachant pas trop ce qui allait suivre. Heureusement, il se produisit quelque chose d'inattendu. Le Chat s'arracha à sa discussion avec le Chapelier, et, profitant de la confusion du Valet, lui balança une tasse de thé brûlante. Le Joker profita de l'occasion pour se délivrer, après avoir lancé un regard surpris au Chat. Narguer, faire bisquer, énerver puis s'évaporer dans l'air; oui, c'était tout à fait le genre d'"action" dont il était capable. Pour son plaisir personnel. Mais prendre le risque de brûler au troisième degré un être aussi influent que le Valet en lui balançant, ni une ni deux, une tasse de thé dans la figure, et pour le compte d'un étranger par dessus le marché ? Voilà qui était étonnant. Néanmoins, le plus abasourdi était sans doute Cheschire lui-même, qui resta un instant interdit, l'air de se demander "C'est MOI qui ai fait ça ?!"

Tout cela ne dura pas plus de cinq secondes, car tout le monde reprit bien vite son sang-froid, et Cheschire entraîna sans hésiter le Clown dans la direction opposée au Moulin, laissant au Chapelier et à ses compagnons le soin de s'occuper du Valet qui hurlait de rage et de douleur.

Quand ils eurent filés à toute vitesse à une distance respectable du Moulin, ils ralentirent, et le Joker observer les environs, et avoir une pensée un peu plus construite que celles qui l'avaient habité durant cette course folle à travers la forêt. C'était, il fallait bien l'avouer, un peu plus fatiguant que le fuites dans les rues de Gotham, à bord d'un engin étrange, diabolique, compliqué et équipé avec de la belle technologie. Mais il fallait bien savoir s'adapter.
Il remarqua donc que le Chat le menait vers le premier endroit qu'il avait rencontré, c'est à dire vers le Château blanc rempli de richesse. La vue de ce bâtiment lui redonna d'un seul coup toutes ses envies de crime et de chaos. Son âme d'artiste, quoi. Et oui, ce n'est pas à la portée du premier venu d'être un artiste-criminel !
Il se garda toutefois de faire part de ses pensées au Chat. Malgré son talent de psychologue (décadent), il n'arrivait pas à savoir les pensées et les émotions qui occupaient cette tête poilue et escamotable. En fait, si les gens normaux étaient d'une facilité déprimante à analyser et à manipuler, dès qu'il s'agissait de fous, comme lui, c'était tout de suite beaucoup plus compliqué. Il sourit en songeant à la dure tâche de son psychiatre. Puis il se tourna vers Cheschire et l'interrogea :

"Qu'est-ce qu'on va faire là-bas ?"

On improviserait après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 2 Juil - 19:37

"Qu'est-ce qu'on va faire là-bas ?"

Je restai silencieux un moment, le château d'un blanc immaculé se pointait à l'horizon. Je ne m'inquiétait pas trop du Valet et de la future colère de la Reine. J'ai déjà donné, elle ne m'aura pas deux fois. En fait, cela devenait de plus en plus intéressant. Je jetai un regard en arrière pour voir si le Valet nous suivait. Mais il n'y avait rien, pas un chat si j'ose dire.

Nous stoppèrent quelques mètres du château. Je flottai au dessus du Joker qui devait certainement se poser des questions. Honêtement, la suite était encore floue dans mon esprit. Pour une fois, je n'avais pas réfléchi une seconde. Je me demande ce que le Chapelier avait prévu en faisant allusion à la Reine Blanche. Il était vrai qu'elle avait aidé Alice. Mais que fera-t-elle en face d'un nouvel étranger?  

Je tournai ma tête poilue vers le Clown en haussant les épaules, si telle chose était possible pour un félin.

-''Pour le moment, on garde la tête sur les épaules. Enfin, physiquement.''

Il semblait excité. Cela se comprenait pour quelqu'un qui n'avait jamais vu ce rêve, le Pays des Merveilles.

Après un moment, je me décidai à bouger guidai le Clown jusqu'à la Reine Blanche. J'hésitai un peu. Devais-je entrer? Habituellement, je me contentais de vagabonder un peu partour, posant des énigmes frustrantes au passants. C'était la première fois que je m'impliquais vraiment dans une quelconque action. Enfin. Voyons où tout cela va nous mener.
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Sam 6 Juil - 20:44

Le Joker attendit une réponse qui ne vint pas. Le Chat continuait de flotter dans les airs, l'air pensif. Il s'arrêta devant le château et se retrouva au-dessus de la tête du Clown qui leva la tête pour interroger le félin du regard.

-''Pour le moment, on garde la tête sur les épaules. Enfin, physiquement.''

Oui, parce que moralement ça risquait d'être difficile.
Cette réponse n'était en tous cas pas très précise; mais cela faisait un certain temps déjà que le Joker avait compris qu'il ne fallait pas espérer du Chat du Cheschire de réponses claires, nettes et précises. Cela ne gênait pas le Clown, qui de toutes façons ne s'intéressait pas plus que cela aux éventuels dangers. Il était follement excité à la vue du château. Il avait l'intention de s'y montrer dans toute sa splendeur, d'être un orateur génial, un invité explosif, un artiste doué, et, et.... et de refaire la déco. Parce qu'il détestait tout ce blanc, qui lui rappelait l'asile d'Arkham et qui le faisait déprimer. Il se sentait bouillonner tandis que le Chat le faisait passer dans une cour gardée par des pièces d'échec, puis rentrer à l'intérieur du château. Il fit semblant d'admirer l'architecture, même s'il savait que le Chat ne serait pas dupe; pendant qu'ils arpentaient de vastes couloirs. Une femme, toutes de blanc vêtue, passa, les regarda avec surprise et inclina la tête pour les saluer. Le Joker répondit par une révérence exagérée et lui baisa la main.

Sois sage encore cinq minutes, il n'y en a plus pour longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Lun 15 Juil - 19:15

Le Joker semblait mijoter quelque chose. Remarque, cela ne me dérangeait pas le moins du monde. Après tout, c’était lui l’invité ici. Le plus important c’était d’empêcher la Reine Rouge de faire ce qu’elle voulait.  Était-ce simplement une façon de contrer l’ennui de cette journée? Une chose est sûre, c’est que si c’était une distraction que je cherchais, nul doute que je l’avais trouvé.  Cette journée devenait intéressante, très intéressante.

Je ne me rappelle pas ma dernière visite ni au Crims ni au Marmoreal. Mais tous les habitants de Wonderland, de même que ses étrangers, se devaient de connaître les sœurs qui occupaient le trône, chacune de leur territoire. Ce n’était pas mon genre de m’intéresser à la politique, mais si Iracebeth se trouvait le droit de réclamer la tête d’un étranger, cela pourrait annoncer une quelconque remontée au trône de la part de la Reine exilée.

Les tourelles du château avaient la forme de pièces d’échec, et sa couleur blanche semblait faire briller les murs de la forteresse.  Nous traversâmes les longs couloirs blancs du château, tranquillement et sans se presser. Étant sur le territoire de Miranda, je me disais que le Valet ne sous suivrait pas. Il était sûrement en train de faire part de son échec à sa maîtresse. Seulement cette pensée me fit sourire. J’aimais bien le sens de l’humour du Joker. Le coup du chien de garde était bien trouvé.  

Après un moment, la Reine Blanche Miranda nous aperçut et se dirigea vers nous. Elle inclina la tête, salutation dont le Joker répondit avec une révérence grotesque et un baisemain. La Reine sourit, agréablement surprise. En me voyant, elle demanda avec sa voix douce.

-''Tiens Chessur … On ne te voit pas souvent parmi ces murs. Que me vaut cette visite surprise? Et qui est ce curieux personnage?''

Avec un sourire, j’esquissai une petite révérence dans les airs.

-''Salutations très chère'', commençai-je avec une mimique exagérée. ''Votre sœur fait encore des siennes j’en ai peur. Quant à notre invité, j’imagine qu’il préfère se présenter.''
Revenir en haut Aller en bas
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   Mar 16 Juil - 20:19

La Reine n'enleva pas sa main et ne se mit pas à hurler, ce qui était un bon début. Mieux encore, elle sourit. Le Joker avait plutôt l'habitude de faire fuir les jolies femmes.

-''Tiens Chessur … On ne te voit pas souvent parmi ces murs. Que me vaut cette visite surprise? Et qui est ce curieux personnage?''


Elle avait aussi l'air heureuse de voir le Chat. Le Clown pensa qu'il n'y avait bien que dans cet endroit merveilleux qu'on ne s'enfuyait pas à toutes jambes en voyant débarquer un Chat flottant dans les airs et un Clown criminel.

Le Chat salua lui aussi de façon clownesque la souveraine de ces lieux.

-''Salutations très chère, votre sœur fait encore des siennes j’en ai peur. Quant à notre invité, j’imagine qu’il préfère se présenter.''

Le Joker lui lança un regard presque reconnaissant (en admettant qu'une telle chose soit vraisemblable); et choisit une introduction un peu moins prétentieuse et un peu plus personnelle pour une fois. Tout en conservant ses grands gestes théâtraux, parce qu'il ne fallait pas trop en demander non plus.

"Je suis ...un artiste. Un artiste assassin. Mais je suis avant tout un grand farceur, savez-vous ?" Le Clown s'éloigna un peu du Chat et de la Reine, leur tournant le dos, les mains dans les poches, et il commença ainsi :

"C'est deux fous dans un asile... Et une nuit... une nuit, ils décident qu'il n'en peuvent plus, d'être enfermés dans cet asile."

Le Joker se retourna vers son public. Son visage était empreint d'un air inhabituellement mélancolique.
Il continua : " Alors, ils décident de s'échapper. Ils grimpent sur le toit de l'asile, et là, là... (la voix de l'orateur se fit profonde et vibrante); ils voient s'étaler la ville sous la lumière de la lune... Et ils sentent...la liberté.
Le premier type saute du toit de l'asile à un autre. Il est libre ! Mais...mais son ami ne veut pas. Il a peur de tomber. Alors le premier fou lui dit " J'ai emporté ma lampe de poche. Je vais éclairer entre les deux immeubles, et tu vas pouvoir traverser sur le faisceau !"
Mais le second secoue vigoureusement les mains et lui répond "Qu'est-ce que tu crois ? Tu crois que je suis FOU ? Tu vas éteindre la lumière quand je n'en serais qu'à la moitié !"

Le Joker fut secoué d'un petit rire incontrôlable. Puis il se fit taire en plaçant devant sa bouche une main gantée de violet et attendit de voir si cette irrésistible blague ferait rire la Reine et (on peut toujours rêver) s'élargir encore un peu plus le sourire de Chessur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fou de plus au pays des Merveilles [Wonderland N°1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Voyage au pays des merveilles
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Cave :: Sujets achevés-
Sauter vers: