Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Mer 4 Déc - 18:58

On ne va pas se mentir, l’hiver est une saison qui ne fait pas l‘unanimité et qui en agace plus d'un. Ici, à Londres, nombreux sont les gens regrettant leur chaleur et appréhendant l’arrivée du grand froid avec désespoir. Il y a ceux qui fuient et qui partent au chaud, ces oiseaux migrateurs qui peuvent se vanter de passer une vie au soleil, et il y a ceux qui restent et qui passent des mois à se plaindre, incapables de voir plus loin que leur frustration. Heureusement aussi, il y a ceux qui apprécient.
En ce qui me concerne, l’hiver ne me dérange pas, bien au contraire ! La beauté de cette sombre saison ne me laisse pas indifférente. Je me plais à voir les nuits se rallonger, ce qui me permet de me promener dehors plus longtemps. Je m’émerveille lorsque tombe le premier flocon et pourrai passer des heures entières à regarder la neige tomber du ciel dans une douceur et un silence absolu. Je crois  que cette beauté est ce que l’on appelle la magie de l’hiver, toute cette symphonie minutieusement orchestrée par la nature, toujours aussi mystérieuse et perfectionniste. Mais cela ne suffit pas à de nombreux humains. Et cela sûrement parce que l’hiver est toujours accompagné par le froid, souvent de mèche avec un vent mordant, cruel et douloureux. Son froid macabre qui en a déjà emporté plus d’un. Son froid brûle et qui paralyse.
Et ce soir, dans les rues silencieuses, ce froid qui me fait frissonner est bien là pour me tenir compagnie. Et apparemment il n’est pas seul.


[Alors maintenant, je désirerais Rp avec le Juge Inconnu. J’ai lu et relu le règlement et apparemment, rien interdit sa participation aux épreuves. Mais ne pensez pas que mon intention est de corrompre ainsi notre cher organisateur, non, je me moque bien de la victoire, tout ce que je veux c’est m’amuser (règle n°1 de ce tournoi) et justement, ce Juge m’amuse ! Allez, votre Honneur, descendez donc de votre piédestal, et venez vous joindre au peuple dans l’arène que vous avez vous-même érigée ! Mais peut être avez-vous peur que l’on découvre votre identité ? Si c’est le cas, n’ayez crainte, vous pouvez vous adresser à moi en vous dissimulant, parfois il m’importe peu de connaître le visage de mon interlocuteur, pourvu que la discussion soit intéressante.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Sam 7 Déc - 12:29

Le Juge Inconnu


L'hiver... Quelle belle saison pour s'amuser aux dépens de quelques âmes perdues cherchant elles aussi à s'amuser en participant au jeu de Noël – Eh oui ! Les pions aussi s'amusent –. Il en avait mis du temps à préparer son affiche, et voilà, tous les préparatifs nécessaires à ce jeu magnifique que lui avait inspiré ce froid mois de décembre étaient enfin en place.

Le juge inconnu ne pouvait décidément pas attendre, il fallait qu'il voit ses jouets avant Noël. C'est un bien cruel sentiment que de se sentir tiraillé par la curiosité ; si on pouvait l'éviter il n'y avait rien de mieux.

Il se vêtit d'un long manteau noir, couvrant sa tête d'une capuche qui lui permettrait de ne pas se faire remarquer, et prit la direction de Noël. Où allait-il trouver ses cadeaux ? Il leur avait laissé tellement de liberté de mouvement qu'il ne savait pas où les chercher. Sous le sapin ? Dans des chaussettes ?

En errant à travers des lieux mystérieux, il arriva finalement dans une ville. Mais les rues qu'il traversait étaient froides et silencieuses, personne ne semblait participer encore à son jeu par ici. Même si cet endroit avait un certain charme et dégageait une impression magique qui était accentué par le calme de l'hiver, cela ne servait à rien de rester plus longtemps dans un lieu désert.

Alors qu'il se dirigeait vers un autre endroit, il croisa une personne dans la rue. Elle l'avait vu, il ne pouvait plus se permettre de partir vers un autre lieu désormais. Il allait devoir lui parler. Bon, tant pis s'il gâchait son premier jouet, il en aurait d'autres.

Un sourire amusé apparu sur son visage tandis que le juge inconnu avançait vers un jouet perdu au milieu de l'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Sam 7 Déc - 20:30

Toute liberté est relative. Il parait que notre propre liberté s’arrête là où celle des autres commence... Et voilà que la mienne commence à être envahie par cette tache sombre au coin de mon œil qui grandit de plus en plus, s’approchant inexorablement.
Je ne tourne pas la tête, continuant de deviner la silhouette qui se dessine lentement sur ma droite : plutôt grande, masculine, peut être même dangereuse. Mais ce soir je ne vais pas fuir, non. Le froid est en train de m’engourdir lentement mais sûrement, et une profonde lassitude mêlée à la mélancolie qu’apporte l’hiver attaque mes réflexes et me pousse à rester de glace, immobile. Je réagirai quand il le faudra, mais décamper tout de suite me parait un peu prématuré, surtout que la rue dans laquelle je me trouve n’est pas forcément des plus malfamées.
C’est donc avec une nonchalance qui m’est plutôt rare que je daigne à tourner ma tête sur ma droite afin d’inspecter la personne qui vient de s’arrêter à côté de moi. Le voir distinctement confirme mes premières analyses : c’est un homme et il est grand. C’est tout ? Oui, c’est tout ce que je peux en conclure, car mon ami est vêtu d’un sombre manteau et d’une capuche qui lui mange la moitié du visage. Mon manteau aussi dispose d’une capuche, mais j’avais décidé de ne pas la porter et de laisser ce soir mes longs cheveux jouer avec le vent glacé, et de permettre au froid de rosir mon nez et mes joues de vivante. L’hiver s’apprivoise aussi bien que certains humains.
Avant de détourner le regard, j’aperçois un sourire naître sur les lèvres de l’homme. Un sourire dont je ne saurais déceler les intentions. Perplexe, je me contente de regarder droit devant moi, et mon souffle se perd dans un nuage de buée.

« Charmante soirée, n’est ce pas ? Je suppose que vous non plus, vous n’avez pas peur du froid pour apprécier les promenades hivernales. Par contre, je n’en dirais pas tant de la solitude. Vous pèserait-elle pour vous pousser à venir jusqu’à moi ? »

Sous mon manteau de froideur, je sens néanmoins naître une certaine curiosité vis-à-vis de mon interlocuteur. Qui est-il ? Que fait-il ? Que veut-il ? Tant de questions sur cet homme dont je ne sais absolument rien qui commencent à naître dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Dim 8 Déc - 12:23


Le Juge Inconnu


Alors qu’il s’approchait, le juge inconnu vit enfin les traits de la personne qui se tenait en face de lui. Il s’agissait d’une belle femme qui s’accordait parfaitement avec la saison. Son visage était aussi pâle que la neige, et ses cheveux étaient comme des fils de glace qui ondulaient joyeusement au vent d’hiver.

Cette femme était décidément parfaite pour l’hiver. Peut-être devrait-il lui demander de le servir afin d’augmenter le panel de personnes avec qui les joueurs pourraient s’amuser. Il ne voulait pas gâcher ce jouet finalement, juste s’en servir différemment. Enfin, d’abord il fallait qu’il gagne sa confiance, mais au vu de la situation cela n’allait pas être chose aisée. En effet, qui ferait confiance à une personne parfaitement inconnue ?

Au moins un point positif, elle ne s’était pas enfuie ! Cependant, elle lui lançait un regard glacial entre deux nuages de buée. Elle ne semblait pas présenter une quelconque animosité envers le juge inconnu mais ce regard fixé vers le lointain n’avait rien de chaleureux non plus.

Comment engager la conversation ? Il devait bien trouver un moyen… Etre gentil, c’est une chose plus facile à dire qu’à faire. Mais il le devait, il ne trouverait pas deux fois une poupée comme celle qu’il avait en face de ses yeux. Les participants au jeu se l’arracheraient tous, il s’imaginait déjà lui demander de séduire les joueurs, réchauffer leurs cœur et les abandonner ensuite au froid de l’hiver devant les yeux amusé de son cher maître le juge inconnu. Il aurait beaucoup plus de jouets si elle était présente, tout le monde voudrait venir…

« Charmante soirée, n’est ce pas ? Je suppose que vous non plus, vous n’avez pas peur du froid pour apprécier les promenades hivernales. Par contre, je n’en dirais pas tant de la solitude. Vous pèserait-elle pour vous pousser à venir jusqu’à moi ? »

Merveilleux ! Fantastique ! Il n’avait même pas eu à trouver quoi dire, elle lui facilitait vraiment la vie. Tout allait se passer comme prévu désormais ! Il sourit de nouveau, un sourire qui se voulait gentil et bienveillant et répondit aux questions posées.

« Enchanté mademoiselle. C’est une belle soirée effectivement, embellit par vos paroles que mon cœur partage. Je suis de même avis que vous : l’hiver est une belle saison, mais elle devient magnifique lorsqu’on est deux à la regarder. Pourrais-je venir à vos côtés pour l’admirer ? Juste un moment… »


Le juge inconnu ne s’attendait pas à dire ces paroles, il voulait juste parler amicalement et voilà qu’il semblait supplier cette femme de l’accueillir à ses côtés. Les dernières phrases faisaient même naître en lui une certaine tristesse, comme s’il était touché par la solitude, lui qui avait tant de jouets…. Il ne se savait pas si bon acteur !
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Dim 8 Déc - 18:20

C’est toujours étrange, lorsqu’on est seule et perdue dans ses pensées, de se voir offrir une compagnie que l’on n’a pas demandée. Alors que mon regard est toujours figé sur le fond de la rue déserte, j’entends l’inconnu s’adresser à moi :

« Enchanté mademoiselle. C’est une belle soirée effectivement, embellit par vos paroles que mon cœur partage. Je suis de même avis que vous : l’hiver est une belle saison, mais elle devient magnifique lorsqu’on est deux à la regarder. Pourrais-je venir à vos côtés pour l’admirer ? Juste un moment… »  

Il parle bien et ses paroles sont accompagnées d’une note mélancolique. En entendant ces mots je suis certaine d’avoir affaire à quelqu’un d’intelligent, du moins aux premiers abords. Et il n’a pas l’air bien méchant. Bien sur, tout cela n’est que supposition, première impression. Je sais qu’il parait qu’avec les beaux parleurs il faut faire attention, mais voilà une théorie que je mets trop peu souvent en pratique.
Mes goûts plutôt sombres et l’attrait irrésistible que j’éprouve pour l’hiver et bien d’autres choses peu chaleureuses voire macabres ont formé une barrière d’incompréhension entre moi et mes semblables, ce qui fait que j’ai très peu d’amis. Ajoutons à cela ma nature de cadavre à mi-temps, et vous comprenez pourquoi je suis si solitaire.
Alors ce soir, malgré tout, je suis plutôt contente de trouver de la compagnie dans l’admiration du tableau que peignait l’hiver dans cette rue glacée. Et même si la solitude ne me dérange pas, je ne vais pas chasser cet homme, à vrai dire, je compte plutôt rester ici, pour discuter avec lui, cela me changera sans doute les idées, et occupera mon esprit qui en ce moment avait tendance à se ruer vers mes pensées les plus sombres. En plus rester à mes côtés avait l’air de lui tenir à cœur.
Je m’extirpe alors de mes réflexions pour le regarder de nouveau en me parant à mon tour d’un sourire. Mes yeux s’arrêtent alors sur sa capuche, un détail qui ravive ma méfiance quelque peu endormie : pourquoi se cacher ainsi alors que l’on veut parler à quelqu’un ? Oh, je suis sans doute inquiète pour rien, il y a mille raisons de se couvrir ce soir : le froid, le vent, la timidité… En tout cas il aborde toujours son sourire, c’est déjà ça !

« C’est d’accord, si cela vous fait plaisir, murmurais-je d’un ton aimable. Il est vrai que je n’ai jamais pris le temps d’apprécier un tel paysage en compagnie d’un inconnu, et je serais curieuse de savoir ce que vous pensez de la vision cette ville, captive d’un silence de glace. Moi je trouve cela… Apaisant. »

C’est vrai que nous sommes bien loin de la foule et de l’agitation qui règnent en ces lieux lors de l’été. Il faut dire que j'avais attendu avec impatience l’arrivée de mon tendre hiver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Dim 8 Déc - 23:24


Le Juge Inconnu


Ses paroles semblaient avoir été juste car la fille les avaient acceptées. Elle semblait même sur le point d'accepter sa proposition. Le juge inconnu était soulagé, il n'aurait pas aimé avoir recours à la force, pas tout de suite en tout cas.

En attendant la réponse, il nota un regard méfiant de son interlocutrice à l'encontre de sa capuche. Ainsi donc il devrait se dévoiler pour ce jouet ? De toute façon, elle finirait bien par savoir alors maintenant ou plus tard ne changeait rien... Non, pas tout suite ! Une capuche, ce n'était pas grand chose, il pouvait toujours dire que c'était une bonne protection contre le vent, mais si elle lui posait des questions, il serait bien obligé de répondre s'il ne voulait pas qu'elle fuit à toute allure en croyant s'être fait accosté par un homme suspect. Quoique, il pourrait trouver. Il était le juge inconnu après tout, rien ne l'arrêtait.

« C’est d’accord, si cela vous fait plaisir, murmurais-je d’un ton aimable. Il est vrai que je n’ai jamais pris le temps d’apprécier un tel paysage en compagnie d’un inconnu, et je serais curieuse de savoir ce que vous pensez de la vision cette ville, captive d’un silence de glace. Moi je trouve cela… Apaisant. »

Et voilà, elle acceptait, et toujours aucune question pour le moment, c'était parfait. Il ne la connaissait même pas, n'était en sa compagnie que depuis quelques instants et déjà il se sentait à l'aise avec elle. Il voulait la garder, pour toujours. Il se sentait même capable de lui avouer qui il était, mais il savait qu'il ne devait pas s'il voulait que son plan réussisse. Elle était vraiment merveilleuse, elle arrivait à ce que le juge impartial veuille se livrer à elle alors vous imaginez ce qu'elle ferait réaliser à des êtres normaux ? Enfin bref, pour l'instant, il devait juste se contenter de converser agréablement.

« Vous acceptez donc ? Je serai ravi de vous faire découvrir l'hiver sous un jour chaleureux. Et de vous faire partager ma vision également, qui diffère de la votre. Pour moi, l'hiver n'est pas une saison apaisante, c'est une saison où des milliers de choses arrivent, je crois que c'est ma saison préférée, celle où je m'amuse le plus... J'aimerais que vous vous amusiez pour moi cet hiver, cela vous intéresserait-il ? »

Mais quel abruti, vraiment ! C'est beaucoup trop rapide !! Après ces paroles, le Juge essaya de rattraper son erreur.
C'est avec un beau sourire qu'il continua donc son discours.

« Je vous prie de m'excuser, j'agis de façon très grossière avec vous. Si votre hiver est apaisant, je ne peux pas vous imposer une vision différente. »
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Mar 10 Déc - 18:34

J’aime bien regarder la fumée s’échapper des cheminées torturées des toits de Londres. Voir ces volutes tournoyer puis s’effacer dans le ciel d’encre est un spectacle que je trouve inlassable ! C’est dans cette contemplation que j’entends l’homme me répondre :

« Vous acceptez donc ? Je serai ravi de vous faire découvrir l'hiver sous un jour chaleureux. Et de vous faire partager ma vision également, qui diffère de la votre. Pour moi, l'hiver n'est pas une saison apaisante, c'est une saison où des milliers de choses arrivent, je crois que c'est ma saison préférée, celle où je m'amuse le plus... J'aimerais que vous vous amusiez pour moi cet hiver, cela vous intéresserait-il ? »

Sa dernière phrase m’interpelle. M’amuser pour lui ? Je ne comprends pas où cet homme veut en venir. Je l’entends reprendre la parole, mais trop tard, je ne l’écoute plus, plongée dans les nouvelles réflexions qui s’offrent à moi. Je tourne vivement les talons, m’éloignant de mon interlocuteur. Oh, je ne vais pas bien loin, j’ai juste soudainement décidé de me dégourdir les jambes me dirige vers un arbre dénué de toutes ses feuilles sous lequel se trouve un banc.
Pendant mes quelques pas, je m’interroge sur l’identité de cet homme. Mes premières pensées vont vers un recruteur de cirque, sans doute influencées par l’expression « s’amuser ». De plus j’avais entendu parler de l’arrivée d’un cirque dans la ville pour l’hiver.

Un cirque… J’arrive au pied de l’arbre frêle et ma main se pose sur l’une de ses petites branches couvertes d’un givre à l’éclat parfait et la brise machinalement. Un cirque ! Mais quelle idée ! S’il y a bien une chose qui m’énerve dans ces phénomènes ambulant, c’est que chacun d’entre eux possède son lot de monstres et de phénomènes de foire, destinés à « amuser » le public ! Ils exposent tout, des animaux-humains ou des humains-animaux, des malheureux déformés ou aux capacités hors du commun, exploités, jetés en pâture à la foule hilare. Mais gageons qu’ils n’auront jamais vu de cadavre ambulant, et alors ça, mesdames et messieurs, ce sera du grand délire !…Quelle horreur.

Mon bâton dans les mains, je m’assois sur le banc avec un regard dur, puis je relève les yeux vers l’homme qui m’a abordée en le regardant attentivement. Mmmh non, en fait il n’a  pas vraiment l’air d’être un employé de cirque, ces derniers étant plutôt flamboyants, plein d’entrain, persuadés de vendre du rêve à la population entière, alors que mon interlocuteur est plutôt sombre et mystérieux. Il n’empêche que ma curiosité est désormais acérée, et que je me sens décidée à avoir les réponses aux questions qui parcourent mon esprit. Mon visage se radouci et, armée de mon bâton, je commence à tracer des arabesques de façon complètement aléatoires sur la terre glacée à mes pieds. En même temps, je prends la parole :

« Qu’entendez-vous par « s’amuser » Monsieur ? Soyez plus précis, je vous prie. Et pourriez-vous vous présenter ? Une fois que j’aurai pris connaissances de ces menus détails, je serai sans doute prête à répondre on ne peut plus clairement à votre question ! »


Après ce léger interrogatoire, je relève la tête en arborant un grand sourire aimable, histoire de ne pas paraître trop exigeante et en espérant que cela fera moins hésiter l’homme à me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Ven 13 Déc - 21:27

Le Juge Inconnu



Même si le juge inconnu avait présenté ses excuses, son interlocutrice ne semblait pas les avoir écoutées. Son visage avait tout d'abord présenté une incompréhension totale face à ces paroles venues de nulle part, puis cela s'était vite transformé en dégoût profond. Son visage exprimait à merveille toute la laideur qu'elle percevait – ou croyait percevoir – chez l'inconnu venu lui parler.
Elle ne laissa au juge que très peu de temps pour analyser son visage car très vite elle s'en alla.
Vers un banc. Ou vers un arbre. En tout cas, là où elle allait il y avait un arbre ET un banc.

Elle s'en va, tant pis...
Finalement, elle se dirigeait vers l'arbre. Le juge arriva à cette conclusion lorsqu'elle s'arrêta, et se pencha pour prendre une branche magnifiquement entourée de givre, avant de la casser impitoyablement. C'est bien dommage tout de même, elle agissait même de la façon que le juge inconnu le voulait: elle recueillait tendrement de belles choses avant de les briser sans regrets.
Alors que le juge croyait voir cette femme lui fausser compagnie sans le moindre regard, elle s'assit sur le banc et le regarda fixement, comme si elle essayait de comprendre qui il était. La conclusion du Juge avait donc été trop hâtive : elle ne se dirigeait pas vers l'arbre mais vers le banc.

Le Juge Inconnu devait avoir belle allure car son visage se radoucit avant de prononcer ces quelques mots, qui devait rendre le Juge Inconnu connu.

« Qu’entendez-vous par « s’amuser » Monsieur ? Soyez plus précis, je vous prie. Et pourriez-vous vous présenter ? Une fois que j’aurai pris connaissances de ces menus détails, je serai sans doute prête à répondre on ne peut plus clairement à votre question ! »


Mais pensez-vous vraiment que le Juge peut se faire désarçonner par une simple présentation ? Il allait répondre, certes il ne pouvait pas dire qui il était, mais n'a-t-on pas le droit de garder son nom ou son statut inconnu ?

Il aimait les énigmes et celle proposée ici égayait ses pensées. Il allait enfin commencer à s'amuser.

« Je suis navré de vous imposer mon anonymat mais je ne peux décemment pas le dévoiler, je ne vous en donnerai pas la raison mais je vous prie de me croire. En échange, je ne vous demanderai pas de vous présenter.
Je ne vous connais que depuis quelques instants mais mon cœur hurle que je peux vous faire confiance. Malgré cela, tant qu'il me reste un peu de lucidité – que je semble perdre à vos côtés – je préfère cacher mon identité. Mon nom ne réchauffe pas tous les cœurs, et je ne veux pas risquer de glacer le votre qui semble déjà bien froid en ce mois de décembre.
J'aimerais même comme je vous l'ai demandé, partager des moments avec vous. Je me suis mal exprimé, et je m'en excuse, je ne suis pas adepte des grands et beaux discours.
Vous sembliez vraiment seule, et l'hiver devrait être une saison où la chaleur des cœurs compense celle de l'air alors. Mais n'allez pas croire que je ferai cette proposition à n'importe qui, je vous le propose car mon âme s'égaie à vos côtés, et je veux vous faire partager cette joie.
Je vous promets cependant une chose : que vous acceptiez ou non ma proposition, je vous dirai qui je suis ce soir, lorsque nous nous séparerons. »


Le Juge disait la vérité, peut-être n'était-elle pas comprise de la même façon par la femme à qui il parlait mais au moins elle ne pourrait pas lui reprocher de lui avoir menti.
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Sam 14 Déc - 0:40

Dong, dong, dong... Au loin, dans la ville, un clocher sonne une dizaine de fois. Assise sur mon banc, la branche givrée dans mes mains, j’attends la réaction de mon ami inconnu, qui n’a pas bougé depuis qu’il m’a accostée. Il se lance alors dans un long discours auquel je fais très attention.
Une fois son monologue terminé, je sens venir en moi une légère déception ! Je ne lui avais demandé que deux choses : une précision et un nom, et voilà que je n’ai ni l’un, ni l’autre. En effet, ce curieux individu essaye clairement de m’embobiner avec son long discours, contournant les questions avec habilité.

Si je dissèque quelque peu ses propos, voilà ce que je retiens. Tout d’abord, il refuse de me dévoiler son identité maintenant, sous prétexte que c’est un triste personnage, ou alors quelqu’un que l’on craint. Cela reste à voir, mais ça exclu l’homme du cirque. Ensuite,  je décèle dans ces paroles de nombreuses flatteries, qui, bien qu’elles m’honorent, m’irritent un peu : en effet, cet individu ne me connaît que depuis quelques instants, il est donc évident qu’il ne me juge que sur mon apparence… Oh, mais suis-je bête ! Pourquoi en serait-il autrement, c’est un homme ! Il va vite falloir que je mette les pendules à l’heure pour éviter de lui donner de faux espoirs, je ne compte pas devenir l’énième victime d’un beau parleur, pas cette fois.

Mais quelque chose cloche dans l’hypothèse du séducteur. Mon interlocuteur n’a pas l’aisance d’un bourreau des cœurs, il semble plus réservé, plus secret, plus distant. Peut-être que ses intentions ne sont pas si mauvaises après tout. Il semble même vouloir m’aider, à moins que ce ne soit qu’une grossière manigance. Soit ! J’en apprendrai toujours plus en le questionnant d’avantage. Cela dit, restons aimable et discret dans l’assouvissement de notre curiosité !

« Il est vrai que je suis plutôt seule en ce moment… Et j’aime bien discuter avec vous, je vous trouve très intéressant. En quoi puis-je donc vous aider ? »

Je décide de feindre une légère faiblesse dans ma voix, histoire de paraître plus vulnérable que je ne le suis réellement, cela devrait apaiser ses réserves et ses quelques méfiances qui le poussent à tourner autour du pot. Mon intérêt pour cet homme est réel et je commence à être véritablement dévorée par la curiosité, il me tarde d’avoir les réponses à mes questions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Ven 20 Déc - 23:24

Le Juge Inconnu



Décidément, ce soir le Juge n’avait rien de convaincant… Il sentait que cette femme ne lui faisait absolument pas confiance, elle semblait analyser chaque phrase, chaque mot, chaque son prononcé par le Juge Inconnu. Certes elle parlait à un inconnu, mais cette méfiance n’était-elle pas un peu excessive ? Il n’avait pas dit des choses affreuses qui laisseraient penser qu’il était un dangereux prédateur venu la brutaliser.

Mais le pire n’était pas qu’elle ne voulait pas parler paisiblement avec un homme mystérieux, mais qu’elle le faisait alors qu’elle ne le voulait pas.
Le Juge était plutôt doué pour juger les personnes et celle qui lui faisait face commençait à perdre son éclat initial, car comment une personne qui n’ose même pas assumer ses pensées pourrait s’exprimer avec la beauté propre de l’âme ?

Elle semblait vouloir lui dire quelque chose, peut-être lui dire qu’elle ne voulait pas rester avec lui, qu’elle désirait vraiment savoir qui était le juge, qu’elle ne lui ferait jamais confiance…
Mais à coup sûr elle n’allait rien dire de tout cela !
Elle allait agir comme toutes les femmes : parler gentiment, en souriant, pour obtenir sournoisement ce qu’elle voulait savoir…

« Il est vrai que je suis plutôt seule en ce moment… Et j’aime bien discuter avec vous, je vous trouve très intéressant. En quoi puis-je donc vous aider ? »


Et voilà qu’elle se mettait à parler avec tendresse, pour tenter de l’amadouer peut-être – les femmes sont si prévisibles !

Le Juge Inconnu allait donc rentrer dans son jeu, c’était la meilleure des solutions pour la mettre en confiance !

« Merci de me trouver intéressant ! Je ne tiens pas à avoir de l’aide à proprement parler, je veux juste profiter de cet hiver, et ce soir je veux profiter de la soirée ! Donc… Hum… Promenons-nous ? Oh non ! Ne nous promenons pas, vous semblez fébrile, je ne veux pas vous épuiser. Que voulez-vous faire pour satisfaire les pensées égoïstes d’un homme qui veut s’amuser ce soir ?»

Laisser quelqu’un décider de ses actes… C’était une bonne façon de montrer sa confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Dim 22 Déc - 0:43

Lorsque je prononce les derniers mots de ma phrase, je sens une douce vague de chaleur m’envahir. Je pense que je commence à croire ce que je dis. Juste une simple discussion, un échange mots contre mots avec cet inconnu ne me déplairait pas en fin de compte. Et puis qui sait, son point de vue sur l’hiver est sans doute très intéressant et mérite que j’y porte une oreille attentive. Soudainement, je me remets en question.
Il est vrai que mes expériences du passé m’ont légèrement traumatisée, je crois. Ma misanthropie me semble complètement légitime, mais au fond, elle m’empoisonne, je le sais bien. Et si ce soir, je demandais à ma prudence de se calmer ? Et si j’ordonnais à ma méfiance de se taire ? Au pire, cet homme ne va pas me tuer. De toute façon il ne le pourrait pas.

« Merci de me trouver intéressant ! Je ne tiens pas à avoir de l’aide à proprement parler, je veux juste profiter de cet hiver, et ce soir je veux profiter de la soirée ! Donc… Hum… Promenons-nous ? Oh non ! Ne nous promenons pas, vous semblez fébrile, je ne veux pas vous épuiser. Que voulez-vous faire pour satisfaire les pensées égoïstes d’un homme qui veut s’amuser ce soir ?»


Encore une fois, il veut que je l’amuse ? Ah, désolée, mais je ne suis pas une bohémienne prête à dégainer mon tambourin à tout moment et à m’élancer pieds nus dans la neige en dansant ! Non, je suis beaucoup moins douée que ça. Je… En réalité, je ne suis pas faite pour tout ce qui concerne le monde du spectacle, je me débrouille un peu avec un piano, je chante de temps en temps, mais je n’ai jamais eu de public pour me juger ou apprécier mon travail, je suis plutôt timide à ce sujet. C’est embêtant, j’aurai bien aimé offrir un peu de distraction à cet inconnu pourtant.

Je me relève du banc, mon bâton toujours entre les mains. Je me sens sous l'emprise d’un sentiment nouveau vis-à-vis de l’homme au visage caché, celui de la gentillesse. Je ne suis pas quelqu’un de profondément méchant ou manipulateur, c’est un fait. Alors même si j’ai pris la fâcheuse habitude de me dissimuler derrière un masque de glace, je sens régulièrement mon âme désespérément serviable tenter de revenir à la charge. Et je sens également ma paranoïa fondre comme la neige aux premières lueurs du printemps. A cet instant, plus rien ne me préoccupe plus que de trouver un moyen d’amuser mon interlocuteur : il a montré de l’intérêt envers moi, je me dois de le remercier !
Je jette la branche d’arbre à mes pieds et m’avance vers mon interlocuteur en souriant : je viens de trouver une idée de jeu !

« Oh, je ne suis pas une professionnelle du divertissement, et je m’en excuse d’avance. Néanmoins, il y a une chose dont je raffole beaucoup : il s’agit des énigmes ! Je serais ravie d’en échanger quelques unes avec vous, si cela vous plait, bien entendu ! Qu’en diriez-vous ? »

Je prononçais ces mots avec un enthousiasme dévastateur ! Il y a bien longtemps que mes méninges n’ont pas été mises à l’épreuve, et j’aime également défier les autres esprits curieux de réponses ! J’espère que mon mystérieux ami acceptera ma proposition, car l’idée d’un duel d’énigmes me rend déjà folle d’impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Lun 23 Déc - 21:29


Le Juge Inconnu


Si comme le Juge le pensait cette fille n’avait envie de rester avec lui que pour satisfaire sa curiosité, alors elle aurait des difficultés à trouver une activité qui le lui permettrait. Et effectivement, elle semblait en grande réflexion, comme si elle n’osait pas proposer une simple discussion.

Mais en l’observant, le Juge ne voyait pas réellement une personne effrayée, essayant de trouver un stratagème pour se sortir de cette situation, mais plutôt une personne calme, qui essayait de réfléchir à ce qu’elle pouvait faire ce soir. Le Juge était plutôt perturbé par cette personne, son impression oscillait sans cesse, cette femme semblait exceptionnelle, puis banale et ennuyeuse, et frôlait l’abomination avant de redevenir merveilleuse. Qu’est-ce qui pouvait bien détraquer l’impartialité du Juge ?

Soit il avait un problème, soit cette fille était étrange. Dans tous les cas, il ne pouvait s’imaginer passer la soirée sans elle. Peut-être la voyait-il pour la dernière fois, si elle n’acceptait de rester avec lui, mais si c’était le cas, il ne devait pas hésiter à profiter de ce jouet ce soir. Elle l’amusait vraiment, et il était malvenu de sa part de gâcher cette soirée qui pouvait se révéler unique en essayant de la garder pour plus tard. Il allait donc profiter d’un merveilleux cadeau de Noël avant l’heure.

Elle s’approcha soudainement du Juge un sourire aux lèvres. Voir cette jeune fille froide sourire semblait inattendu, elle n’en était que plus amusante encore.

« Oh, je ne suis pas une professionnelle du divertissement, et je m’en excuse d’avance. Néanmoins, il y a une chose dont je raffole beaucoup : il s’agit des énigmes ! Je serais ravie d’en échanger quelques unes avec vous, si cela vous plait, bien entendu ! Qu’en diriez-vous ? »


C’est vrai, le Juge Inconnu avait complètement oublié les paroles qu’il attendait. Ainsi, ce soir, ils allaient échanger des énigmes. Il se sentait déjà tout ébloui par cette idée lumineuse. Oui, c’était vraiment fantastique, elle était fantastique, il ne s’était pas trompé !

« Cette idée me semble remarquable, je suis également un adepte des énigmes. La galanterie voudrait que vous commenciez, mais comme vous avez déjà trouvé notre occupation, je me permets de commencer. Mais accordez-moi un instant de réflexion auparavant je vous prie. »

Même si le Juge aimait les énigmes, il n’en connaissait pas beaucoup et malheureusement, il n’avait aucune aide autour de lui pour l’aider à combler ce manque d’énigme. Y avait-il quelque chose d’énigmatique autour de lui ? Non, il ne voyait pas… A part peut-être… Oui, il avait une idée.
Quoi de mieux que de satisfaire la curiosité de cette chère étrangère grâce à ce jeu d’énigmes.

Le Juge inconnu prit un bâton et traça des chiffres sur le sol :
10-5  ~   19-21-9-19  ~    12-5 ~  10-21-7-5  ~  9-14-3-15-14-14-21

« Qu’ai-je écrit ?
Voilà mon énigme, rien d’extravagant pour la première, mais il faut bien commencer d’une manière ou d’une autre »  


Le Juge Inconnu était plutôt fier de lui, il n’osait pas révéler une seule information sur lui directement, les énigmes était le moyen rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Jeu 26 Déc - 23:55

Je suis trop lunatique, on me l’a souvent dis. Je pense que c’est vrai, mais pourtant, je suis souvent la première surprise de mes changements d’humeur assez vifs ! Tenez, il y a quelques minutes, j’étais froide et cynique, et à présent me voici prête à rire et sourire de bon coeur en présence de cet intrigant inconnu ! Qu’importe, je me sens bien et épanouie à présent, jetons les masques et amusons nous un peu en cette pâle soirée d’hiver.

« Cette idée me semble remarquable, je suis également un adepte des énigmes. La galanterie voudrait que vous commenciez, mais comme vous avez déjà trouvé notre occupation, je me permets de commencer. Mais accordez-moi un instant de réflexion auparavant je vous prie. »

Parfait, parfait ! C’est excellent ! Je sens mes lèvres dessiner un sourire immense et mes paupières s’écarquiller de joie ! Je me sens comme un chat à qui on promet une pelote de laine, je pense que je pourrais ronronner d’excitation !
Impatiente, je fais quelques pas autour de mon cher ami l’étranger, observant les moindres de ses faits et gestes, guettant une réaction. Ca y est ! L’homme se penche pour ramasser le bâton que j’avais laissé tomber quelques minutes auparavant et avec, commence à tracer une suite de chiffres sur le sol.

10-5  ~   19-21-9-19  ~    12-5 ~  10-21-7-5  ~  9-14-3-15-14-14-21

Oh, je vois ! Il s’agit là d’une phrase dont toutes les lettres ont été remplacées par leur place dans l’alphabet ! Ce système de code n’est pas des plus compliqués et je souris en pensant que je n’aurai aucun mal à m’en sortir pour cette première énigme. Alors, qu’est ce que cet homme a bien pu vouloir me dire ? Je ramasse un autre bâton et commence à griffonner à toute vitesse ma traduction sous les écrits de mon poseur d’énigme.

Le 10 correspond à la lettre J et le 5 est bien entendu la lettre E. Le premier mot est donc « Je ». Ensuite, nous avons deux 19 qui prennent la place de la lettre S, encadrant un U et un I, ce qui me permet de découvrir le second mot : « suis ». Un peu de calme, Emily, sinon tu vas la terminer trop vite cette énigme ! Le 12 remplace le L - j’aime bien cette lettre, mais elle ne fais pas partie de mes trois préférées ! – et nous retrouvons notre cher E, ce qui forme le mot « le » ! Alors récapitulons : « Je suis le… » ! Oh ce message me semble de plus en plus intéressant ! Emportée par un enthousiasme et une curiosité presque fiévreuse, je continue ! Encore une fois, notre cher J refait surface, accompagné du U que nous avons déjà vu ; je découvre que la septième lettre de l’alphabet  est le G et retrouve le E ! Dernier mot maintenant : un I, un N, un C, un O, encore deux N…

« Je suis le Juge Inconn… »

Je lâche mon bâton. Quoi ?? Hésitant entre l’amusement et la stupeur, je n’ose pas tourner les yeux vers mon interlocuteur, du quel je connais à présent l’identité, et continue de fixer les graffitis sur le sol. Que signifie cette mascarade ? Si cet homme est bel et bien le Juge Inconnu, l’organisateur des jeux de Noël à qui l’on confère presque les pleins pouvoirs de ce monde, que fait-il là ? C’est une habitude qu’il a de descendre fréquemment dans les rues ce soir, pour discuter avec les gens ?

Je suis perplexe. Après quelques secondes de réflexions, je décide de me retourner pour faire face à ce fameux Juge Inconnu. Je comprends maintenant pourquoi un tel déguisement, une telle dissimulation. Et puis je m’interroge : il n’y pas l’air si redoutable que cela finalement. Depuis le début de notre discussion il s’est toujours montré plutôt humble et sympathique, jamais arrogant ou menaçant ! Peut être n’est-il pas celui que tout le monde croit, et que lui aussi se cache derrière une inquiétante réputation. Un sourire amical aux lèvres, je réponds :

« Et bien, enchantée de faire votre connaissance, Mr le Juge Inconnu. Cette première énigme m’a beaucoup plu ! A mon tour de vous en proposer une, à présent. »

Et mon sourire s’agrandit encore plus, car je viens de trouver précisément la devinette que je vais lui soumettre. Je ramasse une nouvelle fois le bâton, fais quelques pas sur le côté et commence à tracer des lettres sur le sol quelque peu givré :

Et maintenant si vous le permettez
Mon cher, je vais me présenter
Il va de soi que pour trouver
La réponse dissimulée
Y a des choses qu’il faudra lire de côté !


Et voici une énigme de ma spécialité, comme j’aime en préparer ! Mon regard espiègle se tourne vers le Juge et je commence à attendre patiemment qu’il vienne se pencher sur mon nouveau jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Dim 29 Déc - 22:07



Le Juge Inconnu



L’énigme laissée au sol était simple à déchiffrer, la réponse était peut-être plus compliquée à comprendre. La jeune femme semblait assoiffée d’énigmes, elle se précipita à la découverte de la réponse. Comme prévu, elle n’eut aucune difficulté à la résoudre, elle savait, rien qu’en voyant les nombres inscrits sur le sol, la clé de l’énigme. Les lettres apparaissaient très vite, elle semblait fermée sur elle-même, le monde alentour existait-t-il encore pour elle ? Le Juge en doutait. Une lettre puis une autre, on aurait dit une enfant, passionnée par ce qu’elle faisait, c’était plutôt attendrissant.

Mais lorsqu’elle comprit ce qu’elle était en train d’écrire, plutôt tard d’ailleurs, son bras s’arrêta, elle lâcha son bâton et elle resta un instant paralysée, incapable de finir son décryptage.

Le Juge avait peut-être été trop présomptueux en lui dévoilant son identité de suite. Elle n’avait sans doute pas envie de rester avec lui, un organisateur douteux de jeux d’hiver désertés. Maintenant qu’elle savait qui il était, elle allait peut-être le laisser. Tiens, d’ailleurs, cela lui rappela une énigme entendue un soir, il y a longtemps. Il aurait pu la poser ce soir s’il ne s’était pas trompé dans l’ordre des informations.

La jeune femme se retourna, et étrangement, un sourire amical se dessina sur ses lèvres, puis elle déclara :

« Et bien, enchantée de faire votre connaissance, Mr le Juge Inconnu. Cette première énigme m’a beaucoup plu ! A mon tour de vous en proposer une, à présent. »

Apparemment, il aurait l’occasion de poser sa deuxième énigme. Après tout, elle ne savait pas encore tout de lui…

Elle ramassa le bâton abandonné peu de temps auparavant et s’éloigna. Inconsciemment, le Juge tendit la main pour l’en empêcher – il voulait rester avec elle, le jeu ne faisait que commencer – mais s’arrêta quand il se rendit compte qu’elle ne faisait que se décaler, pour écrire à son tour son énigme au sol, quelques pas plus loin. Par un habile changement de direction, il se gratta le bras. Le Juge guettait la réaction de la jeune femme, mais elle semblait être trop occupée dans l’écriture de son énigme pour avoir remarqué quelque chose.

Il se sentait encore honteux de cette réaction involontaire lorsqu’il décida de jeter un coup d’œil à ce qu’elle avait concocté pour lui. Un seul regard en direction de la jeune femme lui apprit qu’elle continuerait à jouer autant qu’elle le pourrait, son regard incitait son adversaire à s’attaquer à cette énigme. Le Juge Inconnu n’allait tout de même pas décevoir cette demoiselle, alors il lut le message au sol.

Et maintenant si vous le permettez
Mon cher, je vais me présenter
Il va de soi que pour trouver
La réponse dissimulée
Y a des choses qu’il faudra lire de côté !

Rien de bien compliqué, elle donnait même la solution dans cette énigme. Mais elle était vraiment tournée de manière agréable. La première énigme ouvrait la marche, et elle aussi avait décidé de s’aligner au niveau proposé précédemment.  Il trouvait définitivement cette fille intéressante. Enfin, le mot était-il vraiment adapté pour exprimer cette envie de rester avec elle ce soir ?
Donc, elle s’appelait Emily, ce nom ne lui disait rien, c’était bel et bien une parfaite inconnue.

« Moi de même, demoiselle Emily. Votre acrostiche est admirable. Pour ma deuxième énigme, je prends le risque que vous la connaissiez déjà, car je l’ai en tête et il est plutôt difficile d’en trouver une autre dans ces conditions. Et en plus, elle me semble plutôt adaptée à la situation, ma situation auprès de vous.»

Un sourire illumina le visage du Juge avant de prononcer son énigme.

« J’existe quand vous ne savez pas qui je suis, mais je ne suis plus rien quand vous le découvrez. Qui suis-je ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Jeu 2 Jan - 21:22


FIN DE L’ÉPREUVE N°1
Le gagnant est déjà choisi, vous ne connaîtrez son identité qu'à la fin des 3 épreuves.
Cependant, en tant que participant de cette épreuve, vous gagnez le droit de poster 2 réponses à une des épreuves suivantes, si vous le désirez.



Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Sam 4 Jan - 18:39

Je regarde mon interlocuteur se pencher sur mon message avec un sourire satisfait. Décidemment, moi qui pensais passer une soirée ennuyeuse comme beaucoup d’autres, voilà que ce n’était en fait pas du tout le cas ! La vie réserve bien des surprises ! La mort aussi, ma foi. Mais bon, là n’est pas la question du jour ! Gardant un œil sur le Juge Inconnu, je commence à rêvasser : je suis finalement très contente que cet homme soit venu m’adresser la paroles en cette froide soirée. Il n’est pas comme les autres, il ne se vante pas, ne se met pas en avant, au contraire, il semble plutôt réservé, mais dispose d’une certaine classe que lui procure cette apparence si mystérieuse. Il pourrait faire partie des gens dont j’apprécierai beaucoup la compagnie, on pourrait peut être même devenir amis !

Enfin, je m’emporte si facilement ! Si ça se trouve, il disparaîtra ce soir et je ne reverrai plus jamais. Plus jamais  il ne redescendra de sa tour d’argent,  plus jamais il ne viendra discuter avec moi afin d’échanger quelques énigmes. « Jamais », voilà un mot qui ne me plaît guère. C’est alors que le Juge se tourne vers moi, son air satisfait me laisse deviner qu’il vient de trouver la réponse :

« Moi de même, demoiselle Emily. Votre acrostiche est admirable. Pour ma deuxième énigme, je prends le risque que vous la connaissiez déjà, car je l’ai en tête et il est plutôt difficile d’en trouver une autre dans ces conditions. Et en plus, elle me semble plutôt adaptée à la situation, ma situation auprès de vous : J’existe quand vous ne savez pas qui je suis, mais je ne suis plus rien quand vous le découvrez. Qui suis-je ? »

Oh ! J’aime beaucoup ce genre de devinette ! La réponse est subtile, il s’agit d’une chose dont l’essence même est dans le fait de rester inconnu – comme mon cher Juge, soit dit en passant ! – et si on le découvre, il n’est plus rien. Il s’agit donc d’un secret, ou bien d’une énigme ! Ma décision se porte plutôt sur la seconde possibilité, car elle est en accord avec les indications qu’avait évoqué mon interlocuteur juste avant de me poser cette question. Néanmoins, je suis légèrement moins sure de moi qu’auparavant, mais je me doute que de  toute façon, je ne dois pas être très loin de la solution. Après avoir réfléchis et tourné en rond pendant quelques secondes, je me lance :

« Mmmmh… Je dirais qu’il s’agit d’une énigme, Monsieur le Juge. Si ma réponse est bonne, me permettrez-vous de vous poser une nouvelle question, mais cette fois-ci, plus personnelle ? »

Mon nouvel ami me fascine, c’est certain, et j’ai envie d’en savoir plus sur lui. Je veux savoir pourquoi il est là, ce qu’il fait de ses journées, comment vit un Juge Inconnu ? Est-il entouré du matin au soir par une cour assommante ou est-il au contraire seul, tout le temps ? Ce serait triste. Maintenant que j’ai commencé à éprouver de la sympathie envers cet homme, cela me ferait de la peine de le savoir malheureux. La compassion m’envahit et, même si je ne connais même pas les motivations qui l’ont poussé à venir me parler, ce soir, j’aimerai bien qu’il se sente bien et qu’il soit heureux d’avoir passé un moment en ma compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Ven 17 Jan - 16:41


Le Juge Inconnu


Emily réfléchit un moment, elle ne devait donc pas connaître la réponse à cette énigme. C'était plaisant de la voir chercher, elle semblait s'amuser comme une enfant !
Mais le Juge ne voulait pas la perturber dans ses réflexions, il se concentra donc sur autre chose. Son attention se porta sur l'arbre qui régnait en ce lieu. Les branches étaient nues, seule une feuille, ultime survivante de l'assaut glacial de l'hiver, permettait de s'imaginer sa splendeur des beaux jours. Peut-être que quelques unes de ses sœurs s'étaient envolées au loin ou avaient trouvé place dans un herbier, mais la plupart étaient éparpillées au sol, piétinées, recouvertes de boue et de givre. Elles avaient permis à un arbre d'être magnifique quelques mois auparavant, mais désormais cet arbre les abandonnait, et il restait fier, sans regretter l'ignominie qu'il répétait tous les ans.
La vraie beauté des arbres était vraiment représentée ici, les arbres ne seraient pas aussi majestueux s'ils n'avaient pas besoin de faire si lourds sacrifices. La splendeur de cet arbre provenait du grand nombre de ses massacres... Le Juge Inconnu aimait décidément beaucoup les arbres !

Il allait cependant devoir arrêter sa contemplation car Emily venait de proposer une réponse. La bonne, d'ailleurs. Elle était douée ! Le Juge attendait désormais son énigme mais elle ne vint pas. A la place, Emily prononça ces mots :

«Si ma réponse est bonne, me permettrez-vous de vous poser une nouvelle question, mais cette fois-ci, plus personnelle ? »

Pourquoi poser une question pour savoir si on peut poser une question ? Cela semblait plutôt absurde... Etait-ce justement une énigme ? Il n'en savait rien, et même si ce n'était pas le cas, il ne pouvait pas se permettre de promettre une réponse ! Malgré cette réflexion sur l'absurdité de la question, il lui répondit de manière naturelle, presque instinctive.

« Et bien, vous avez la bonne réponse. Quant à la question, vous remarquerez que vous ne prenez pas la peine d'avoir mon accord pour en poser. Cependant, puisque vous me le demandez, je vous autorise à me poser une question... Enfin, une autre ! »

Un éclat de rire retentit de sous la capuche du Juge lorsqu'il prononça ces paroles, un rire qui disparut presque aussi vite qu'il apparut. Le Juge Inconnu redevint calme puis il continua de parler.

« Cependant, je ne peux pas vous assurer de vous donner une réponse. Si je réponds, je vous dirai la vérité, si je ne veux pas vous répondre, je ne vous donnerai aucune réponse. J'aviserai selon la question, choisissez bien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Emily
Admin
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de folie: 177
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   Sam 18 Jan - 23:38

Alors que je venais de donner ma réponse pour l'énigme qui m'avait été posée et que j'avais également demandé une requête à mon interlocuteur, j'attends à présent la réaction du Juge Inconnu avec impatience ! Pendant quelques instants, il parait troublé, mais se reprend très vite en déclarant :

« Et bien, vous avez la bonne réponse. »

La bonne réponse ! C’est génial ! Pendant quelques secondes, j’avais eu peur de m’être trompée, mais apparemment ma réponse était celle attendue par mon interlocuteur. Je laisse apparaître un sourire de satisfaction sur mon visage : j’ai encore gagné. Et j’adore gagner !

« Quant à la question, vous remarquerez que vous ne prenez pas la peine d'avoir mon accord pour en poser. Cependant, puisque vous me le demandez, je vous autorise à me poser une question... Enfin, une autre ! »

Après avoir prononcé cette phrase, le Juge inconnu éclate d’un rire bref et subtil. C’est vrai qu’elle était bizarre et légèrement confuse, bien qu’emplie d’un sens logique irréfutable ! A mon tour, je me sens un peu troublée par cette déclaration et le temps que je comprenne véritablement ce qu'il veut dire, je l'entends reprendre la parole :

« Cependant, je ne peux pas vous assurer de vous donner une réponse. Si je réponds, je vous dirai la vérité, si je ne veux pas vous répondre, je ne vous donnerai aucune réponse. J'aviserai selon la question, choisissez bien ! »

Une seule question ? C’est bien trop peu étant donné le nombre d’interrogations qui s’accumulaient dans mon esprit ! Je vais devoir être concise. Mon nouvel ami est tellement mystérieux, je ne connais rien de lui alors que je voudrais tout savoir de son quotidien ! Des centaines de choix différents s'offrent à moi.
Et finalement, sans que j’éprouve le besoin de réfléchir pendant de longues minutes, la question fondamentale arrive à mon esprit, la question à laquelle toute réponse à son importance, même le silence. Et je laisse cette question s’échapper de mes lèvres :

« Êtes-vous heureux, Monsieur le Juge Inconnu ?»

Voilà une question qui me permettra de mieux cerner cet intrigant personnage. Une réponse directe pourrait être l'apanage de quelqu'un de sur de lui, qui sait ce qu'il fait et ce qu'il veut. Si c'est oui, ce pourrait être quelqu'un de raisonnable, conscient de tous les privilèges qu'il détient et du niveau de confort de sa situation. Si c'est non, c'est peut être la réaction de quelqu'un de capricieux ou réellement meurtrit par la vie. Un silence cache des blessures également, tout comme un "je ne sais pas" cache un confusion dense qu'il faudrait éclaircir au plus vite !
Mais je suis consciente que mes pronostiques sont sans doutes inutiles, car je ne connais absolument rien de sa façon de penser où d'être. Après tout, ce n'est pas moi qui juge ici. Mais il a promis de me dire la vérité, et je l'écouterai avec une attention dévouée. J'essaye de le regarder dans les yeux, malgré l'ombre du tissu qui les dissimule. Je sais qu'on peut marcher sur une route pavée d'or et de diamant avec le monde entier à ses pieds et pourtant avoir en soi un poison dévorant le cœur et l'âme. Mais mêmes les esprits les plus noirs et souvent les plus incompris ont le droit d'arrêter de souffrir et d'être heureux.
Égarée dans mes pensée, je reviens soudain à la réalité en souriant, légèrement désabusée par ma naïveté. Si ça se trouve, ce cher Juge Inconnu n'a aucun problème et vit très bien, épanouit dans son pouvoir clinquant et ces jeux glaçants. Je m'en fait peut être trop, beaucoup trop pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et bien, il fait froid par ici. [Epreuve 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ici, il fait froid.
» Quand la neige s'illumine. [Aku]
» Fait froid, c'est moche, j'en ai marre.
» SCOOP : Il fait froid dans les montagnes. [Capture + Jenny]
» [RMT OU] Il fait froid wesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Repère des événements :: Le Noël des Burtoniens :: Épreuve N°1-
Sauter vers: