Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques années plus tôt....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devil

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/04/2013
Localisation : Gotham City

Feuille de personnage
Points de folie: (35)
Démence:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Quelques années plus tôt....   Sam 4 Jan - 10:57


Gotham City, quelques années plus tôt...

C'est joli, Noël, quand même...
Voila ce que pensait Jack Napier, le nez en l'air, admirant les illuminations de Gotham.
Autour de lui, des gens heureux, des gosses qui couraient partout, des cadeaux dans les vitrines... C'était joyeux et coloré.
Jack fut un instant gagné par l'euphorie grandissante, mais son enthousiasme retomba brusquement, comme une petite flamme fragile sur laquelle on souffle. Il baissa le nez sur ses chaussures râpées et sentit plus que jamais la légèreté de son portefeuille. La recette avait été mauvaise. Il n'avait fait rire personne ce soir encore.
Pourquoi ne riaient-ils pas, ces abrutis ?! ça leur faisait plaisir, sans doute, de le voir se démener en vain sur une scène miteuse, dans son vieux costard violet ! ça leur faisait rien de le voir repartir sans son cachet, un soir de Noël, sans rien, rien pour acheter un petit quelque chose, trois fois rien, à sa Jeannie...
Qu'ils crèvent, tous ces gros, oh, comme je voudrais qu'ils s'étouffent de rire devant moi... pensait-il, les poings serrés, des larmes de rage dans les yeux. Mais Jack n'était pas méchant; et sa colère le quitta aussi vite qu'elle était venue.
Pardon, pardon. Je voulais pas dire ça...oh, c'est horrible...c'est de ma faute, de toutes façons, je sais pas faire rire, et ma Jeannie, j'ai rien pour elle, oh, pardon, pardon, j'suis désolé...
Jack luttait contre les sanglots qui lui montaient dans le gorge, seul, planté là au-milieu de la rue, entouré de gens heureux. Il était dévoré de culpabilité.
Je peux pas rentrer à la maison. Pas comme ça ! Pas un soir de Noël... Pauvre comique raté.
Une magnifique voiture noire et luisante s'arrêta à quelques mètres de lui. Un homme, de belle carrure, chaudement emmitouflé dans un manteau noir, en descendit et passa devant lui sans le voir.
Jack le reconnut. C'était Bruce Wayne, le fameux playboy millionnaire, le patron des entreprises Wayne. Lui, il doit offrir à sa Barbara une limousine en or soixante carats incrustée de pierres précieuse, pensa Jack avec amertume.
Wayne repassa devant lui, en lui jetant cette fois-ci un regard, qui n'était ni du mépris ni de la pitié, non, juste de la curiosité. Il eut soudain un regain d'énergie, s'extirpa de son désespoir léthargique, et s'écria, plus fort qu'il ne l'aurait voulu :
"Hé ! Monsieur ! Monsieur Wayne !"
L'interpellé se retourna, surpris, et dévisagea le drôle de type qui l'appelait, un homme qui frissonnait dans un costume violet élimé, avec une figure anguleuse, qui souriait d'un air malheureux.
"Je suis...comique (Jack prononça ce mot comme on s'excuse) et je...je voudrais vous raconter une blague.
-Hé bien, allez-y, je vous écoute !" Bruce Wayne était agréablement étonné, on croisait vraiment de tout à Gotham City.
"C'est le Directeur d'un asile qui fait sa visite hebdomadaire. Et, il rentre dans une chambre, et il voit un de ses patients suspendu au plafond et le psychiatre assis en dessous, lisant un roman. "Qu'es-ce qu'il a ?" interroge le Directeur. "Il se prend pour un lustre, monsieur le directeur" explique le psychiatre. "eh bien, qu'attendez-vous pour le faire descendre de là-haut ?" "Mais, monsieur le directeur, répond le psychiatre, avec quoi vais-je m'éclairer ?"
Jack se tut et observa le visage de Bruce Wayne avec espoir. A tous les coups, il allait lui dire qu'il était pathétique et qu'il ferait mieux de se chercher un vrai travail honnête.
Mais non. Un sourire élargit le visage du millionnaire, puis son rire résonna dans la rue, et il tapa amicalement sur l'épaule du comique qui chancela.
"Vous êtes drôle. Continuez dans cette voix, vous savez bien raconter les histoires. Tenez, c'est Noël après tout..."
Bruce Wayne lui tendit négligemment 20 dollars, puis réintégra sa voiture en souriant à Jack, trop interloqué pour dire merci. Il regarda la voiture démarrer et disparaître en laissant des traces dans le neige sale qui couvrait la chaussée.

"Vraiment, c'est un type bien, ce Wayne. J'espère que je le reverrai..."











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quelques années plus tôt....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «J'avais Guy à l'oeil depuis quelques années»
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Repère des événements :: Le Noël des Burtoniens :: Épreuve N°2-
Sauter vers: