Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 31 Jan - 20:25

Driiiiing !
La cloche sonnait et toutes les jeunes filles sortaient précipitamment de leur école. Toutes, sauf une qui sortait en traînant les pieds. Elle paraissait triste, lasse et fatiguée. Puis, elle regarda avec envie un groupe d'amie qui riaient tout en se dirigeant vers le centre ville. "Quelle chance...." pensa t-elle en continuant son chemin. Si seulement elle aussi pouvait avoir un ami, elle aussi....Elle leva les yeux et aperçut avec un léger étonnement son cousin qui l'attendait un peu plus loin. Qu'est ce qu'il lui voulait ?
-Bonjour ma chère !
-Salut !
-On ne dit pas "salut" mais "bonjour cher cousin, comme c'est aimable à vous de me raccompagner chez moi !"
-Gngnagna....QUOI ? Tu vas me raccompagner chez moi ? Beurk, non merci ! Je peux faire le chemin toute seule !
-Petite ingrate ! Au lieu de s'énerver il sourit de plus elle ce qui énerva la jeune fille prénommée Yume. Venez !
Et sans attendre sa réponse, il la prit sous le bras et commença son chemin, sous les regards ébahis de ses "camarades de classe" qui lui servait de tortionnaires qui se mirent à chuchoter:
-Comment une fille aussi bizarre qu'elle peut se taper un aussi beau mec ?
-Laissez les filles, je parie qu'il ne la connais pas encore, quand il verra a quel point cette fille est folle et plouc il la jettera !
-Ouais, attendons !
Ces filles prenait cet idiot pour son petit ami ! A cette idée elle pouffa de rire sous les yeux sévère de son cousin. Après quelques pas, Yume se décida à demander:
-Dis, t'es t'il déjà arrivé de parler aux animaux ?
- Bien sûr que non ! Quelle étrange idée ! soupira t-il en haussant le sourcil.
- Vraiment ? Pourtant vous avez tort ! Je suis sûre qu'ils nous comprennent et,qui sait, ils pourront nous répondre un jour !
-Bien sûr que non ! Les animaux qui parlent ça n'existe pas ! Un peu comme.....les chats qui sourient ! C'est tellement insensé !
Un chat qui sourit ! La phrase de son accompagnateur li donna une idée.
-Et si j'en trouve un ?
-Mais, un de quoi ?
-Un chat qui sourit ! Si j'en trouve un vous feriez quoi ?
Il eut un petit rire moqueur.
-Si vous en trouvez un, très chère....je me rase le crâne !Mais c'est tout bonnement inmpossib....
Elle avait disparu.

                                 ***
Yume jubilait. Ayant réussi à échapper à son cousin, elle s'imaginait avec délice la tête de son cousin sans un cheveux sur la tête. Maintenant, fallait t-il trouver. Les chats, il y en avait des tas, mais les chats qui sourient ne courent pas les rues. Ça allait être une partie de plaisir. Le soleil se couchait sur Londres.
"Dans la nuit, une jeune poupée cherchait un chat souriant dans les rues de Londres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 1 Fév - 16:37

"Brrrrr, quel froid, pourquoi gel-t-il toujours en hiver ? Je déteste cette saison ! se plaignit la jeune fille dont le bout des doigts devenaient bleutés.
Elle marchait dans la neige, éternuait, se frottait les bras, afin de se réchauffer, et regardait le ciel. Aucun soleil, seulement des nuages et des flocons tombants...
- Mais comment me suis-je retrouvée dans cette ville ? C'est pas possible d'avoir aussi peu de chance...
Elle se plaqua contre un mur.
-Dis, t'es t'il déjà arrivé de parler aux animaux ?
- Bien sûr que non ! Quelle étrange idée ! soupira t-il en haussant le sourcil.
- Vraiment ? Pourtant vous avez tort ! Je suis sûre qu'ils nous comprennent et,qui sait, ils pourront nous répondre un jour !
-Bien sûr que non ! Les animaux qui parlent ça n'existe pas ! Un peu comme.....les chats qui sourient ! C'est tellement insensé !
Un chat qui sourit ! La phrase de son accompagnateur li donna une idée.
-Et si j'en trouve un ?
-Mais, un de quoi ?
-Un chat qui sourit ! Si j'en trouve un vous feriez quoi ?
Ah, ça commence à devenir intéressant...
Le garçon eut un petit rire moqueur.
-Si vous en trouvez un, très chère....je me rase le crâne !Mais c'est tout bonnement inmpossib....
Elle avait disparu. Quelle étrange conversation... Tout comme la fille, d'ailleurs... Mais le garçon avait l'air plutôt riche... Et si elle enlevait la fille ? Elle aurait surement une bonne rançon... Ils avaient l'air de sortir d'une famille aisée, surtout le garçon. Elle ne pouvait être sa petite amie, ils se ressemblaient trop, ils devaient être frère et sœur, ou au moins cousins. La jeune fille s'approchait, c'était le moment.
"Mais pourquoi s'arrête-t-elle ?
La dénommé Yume regarda autour d'elle. Quelque chose près d'elle dégageait comme une odeur... familière... une odeur de... pastèque...
Aïe, repérée ! Tant pis, je passe à l'action...
La fille au parfum de pastèque pris Yume par la taille, mis sa main sur sa bouche, l"empêchant de crier. Elle s'éloigna, avec Yume qui se débattait. Elle la lança à terre plusieurs mètres plus loin, épuisée par le poids de la poupée. Elle reprit son souffle, voulut continuer sa route, mais, une tête de chat souriante apparue et lui parla.
Si j'étais toi, je ne ferai pas ça... Je meurs d'envie de voir cet insolant avec le crâne rasé, pas toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 2 Fév - 19:56

Cheshire était de retour à Londres, trop curieux pour abandonner l'exploration de cette étrange ville humaine. D'ailleurs, elle avait changé depuis sa dernière visite. Les tons gris et fades de la ville avaient été remplacés par une sorte de couverture blanche et brillante. Le chat la renifla avec curiosité et secoua la tête, le museau gelé. C'est froid! Surpris, le chat recula et observa cette étrange substance avec fascination. Il sourit largement. Décidément, ces humains étaient vraiment étranges.

Le félin décida de se promener en gardant sa forme animale, et pour ne pas attirer de soupçon il se garda de sourire comme il en avait l'habitude. Il gambadait presque en explorant les rues en frissonnant à chaque courant d'air. Quelle sensation bizarre... Il s'amusa à explorer les rues en observant ces êtres ma foi, inconnus. Ses oreilles frétillèrent soudainement en entendant des petits cris. Il suivit sa curiosité pour atterrir près d'un bâtiment d'où sortaient des humains de plus petites taille. Des enfants, s'il se souvenait bien de ce qu'Alice lui avait dit. Il apparut sur la branche d'un arbre et regarda les enfants sortant de l'édifice en riant et papotant entre eux. Le chat du Cheshire était sur le point de partir quand des bribes de conversation attira son attention.

-''.....les chats qui sourient ! C'est tellement insensé !''

Sa curiosité piquée, il suivit les deux jeunes qui parlaient en étant invisible à leurs yeux. La fille lui paraissant familière. Enfin, son attitude plutôt. Sa façon de parler et ses propos lui rappelait quelques habitants du Pays des Merveilles. Le chat la regarda disparaître et la suivit discrètement avec une certaine excitation. Elle le cherchait? Et bien, on dirait que Cheshire s'était trouvé un jeu après tout. Il se décida enfin à apparaître après l'avoir laissé chercher un peu quand la jeune fill se fit soudain agripper par une autre, suivie d'une étrange odeur que le chat ne reconaissait pas. La nouvelle arrivante transporta l'autre qui se débattait quelques rues plus loin et l'échappa au sol. Les oreilles du chat frétillèrent. C'était l'heure du spectacle!

Sa tête apparue au dessus des deux jeunes filles, son sourire pendant jusqu'à ses oreilles. Il dit de son ton mystérieux qui avait fait sa réputation:

-''Si j'étais toi, je ne ferai pas ça... Je meurs d'envie de voir cet insolant avec le crâne rasé, pas toi ?''

Et le reste de son corps apparu à son tours devant l'air ébahis des  gamines. Il se retourna sur le dos, dans les airs, la tête en bas en attendant une réaction quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 2 Fév - 20:16

-Je t'ai trouvé ! s'écria Yume en se relevant.
Incroyable ! Elle avait réussit ! Si elle avait été un chat elle aurait ronronner de plaisir, mais comme elle n'en était pas un alors.....Elle n'avait que son splendide sourire. Elle essaya de l'attraper mais il disparu. Elle rit. Quel étrange chat ! Si seulement il voulait bien venir avec elle, elle en connaîtrait un qui ferai une crise cardiaque ! Heureusement pour elle, il réapparut un peu plus loin. Alors, elle lui parla:
-Salut le chat ! Moi, en tout cas j'ai plus que hâte ! Je suis surexcitée ! Mais tout d'abord, j'aimerai te poser d'autres questions: As-tu d'autres pouvoirs ? Peux tu te transformer en humain ? Et..... Elle se retourna vers sa kidnappeuse. Et toi, pourquoi as tu voulu me faire ç......!!!!!!
Elle s’arrêta net. Cette fille....Cette odeur.....Elle la connaissait.....Elle fouilla dans sa mémoire, puis, soudain, la lucidité. Elle s'écria:
-Suika !
La kidnappeuse eu un sursaut de surprise avant de faire des grands yeux globuleux.
-Suika ! C'est moi....Yume ! Souviens toi ! Le pays des merveilles....Le chapelier.....la reine blanche, miss reine des pigeons....Tout ça !
Se retournant vers mister cat, elle remarqua que son air mystérieux c'était transformé en grande surprise, il avait l'air un peu perdu. La prenait t'il pour une folle ? Venant de la part d'un chat qui parle, disparaît et qui apparaît c'était peu probable.....A part si.....
-Est ce que par hasard.....connaîtriez vous le pays des merveilles ? demanda elle prudemment au chat aux grands yeux saphirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 5 Fév - 18:07

- J'étais partie en quête d'argent, et je me retrouve avec une idiote ! Pourquoi est-ce que ça n'arrive qu'à moi ? se lamenta la pastèque
Le pendentif chapeau qu'elle portait au poignet la brûlait, le métal rougissait et la faisait souffrir. C'était signe que l'autre propriétaire était proche... Revoir son ancien jouet ici, lui fit un choc, malheureusement pas assez grand pour arrêter de la faire trembler de froid. Aussi, elle n'avait qu'une chemise sur ces épaules et ses bottes de cuir aux pieds, pas étonnant qu'elle grelotte comme ça ! Enfin, en plus d'un boulet, elle se retrouvait avec un chat qui sourit. Le souvenir le reine des pigeons fit apparaître un léger sourire sur son visage, qui disparu aussitôt. Elle avait toujours aussi faim et toujours aussi froid. Autrefois, elle était la championne qui avait décapitée le Jabberwocky, au pays des merveilles, maintenant, elle n'était plus qu'une... clocharde... Quel pitoyable destin... Elle restait là, l'air béat, pendant que Yume piaillait dans tous les sens, adressant de futiles paroles au chat volant. La pastèque releva la tête et huma l'air, un drôle d'odeur y flottait. Une étrange odeur, inconnue...
- Eh, vous sentez pas un truc fort, c'est quoi ? J'en ai la nausée... beurk
- Je ne sens rien, mis à part du chocolat...
- Du chocolat ?
- Oui, c'est marron, blanc ou noir et c'est délicieux, surtout le chocolat Wonka !
- Vu ce que ça sent, j'y goûterai pas !!!
- Je ne vois pas ce que tu lui reproche, ça sens super bon, t'aimes pas le chocolat ? Ah oui, c'est vrai... toi et tes éternelles pastèques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 5 Fév - 22:07

Aussitôt apparu, le chat fut bombardé de questions par la fille qu’il avait remarquée plus tôt. Dans un élan d’excitation sans doute, celle-ci tenta de l’attraper, en vain car il disparut aussitôt avant de réapparaitre. Elle retourna vers l’autre qui avait essayé de l’enlever, celle à l’odeur étrange. Elles semblaient se connaître, Cheshire les laissa donc à leur papotage pour s’amuser à tourner dans les airs quand, pour une deuxième fois, les paroles de la jeune fille attirèrent son attention. Le Pays des Merveilles? Le Chapelier? La Reine Blanche? Ces mots lui étaient familiers. Ses oreilles frétillèrent. Bien sûr qu’il les connaissait! Mais comment elles les connaissaient? Avaient-elles été projetées hors de leur monde vers un pays inconnu, comme lui en ce moment? Il cligna des yeux, à la fois curieux et perdu.

-Est ce que par hasard.....connaîtriez vous le pays des merveilles ?

Le Chat hésita avant de parler. Il avait lui aussi ses questions qui cherchaient des réponses. Bien sûr il y avait ''Comment connaissez-vous le Pays des Merveilles?'' mais aussi ''Quelle est cette étrange substance blanche qui recouvre le sol?'' ou encore ''Qu’est-ce que cette odeur mystérieuse qui vous entoure?''. Mais pour bien suivre les règles du jeu, il devait d’abord répondre aux siennes. Les fous avaient beau être… fous, ils avaient quand même leurs bonnes manières.

Pour répondre à l’une des questions de la jeune fille, il hocha la tête avant de se transformer en humain. Enfin, plus ou moins. Il avait maintenant l’apparence d’un garçon un peu plus vieux que les deux jeunes en face de lui. Ses cheveux et sa veste à capuche étaient de la même couleur que son pelage. La seule chose qui lui restait de son apparence féline c’était les deux oreilles pointues qui trônaient le dessus de sa tête. Il leur sourit.

-Ce pays dont vous parlez, il se pourrait que je le connaisse, dit-il de sa voix mystérieuse, comme il se pourrait qu’il ne soit qu’un rêve et que, par le fait même, moi aussi.

Cheshire fourra ses mains dans les poches de sa veste, ses pieds hors de portée du sol. Car oui, il flottait encore pour éviter le sol froid et le manteau qui le recouvrait. Il tourna légèrement la tête de côté d’un air curieux.

-Mais vous? Vous le connaissez?
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 6 Fév - 17:57

Le chat se transforma en humain. Cool ! C'était super ! Un détail: en humain, vraiment, vraiment, vraiment mignon. Il avait juste garder ses oreilles de chat, ce qui ne la gênait pas plus que ça. Maintenant il s'élevait dans les airs, non d'une cuillère qu'et ce qu'elle révérai de faire ça ! Il reprit son air mystérieux en leur demandant:
-Ce pays dont vous parlez, il se pourrait que je le connaisse, dit-il de sa voix mystérieuse, comme il se pourrait qu’il ne soit qu’un rêve et que, par le fait même, moi aussi. Mais vous? Vous le connaissez?
-Si on le connais ? Bien sur ! On y est allés une fois, ma foi, les plus beaux jours de ma vie ! Je suis Yume, et elle, Suika ! Le chapelier vous a surement parler de nous ! Elle sourit en se remémorant tous les bons moments passé en sa compagnie. Si il vous en a pas parlé, alors....je lui apprendrait une nouvelle danse: le cul dans la botte... Bon, je divague, je divague ! Il nous a donner ce pendentif chapeau pour nous retrouver ! C'est sur, ce n'est pas un rêve ! A propos du chocolat, je....
Une voix au loin stoppa la phrase de la jeune poupée. Une voix familière: la voix de Charles-Henri.
-Darling ! Où êtes vous ?
-Oh non ! Pas ce stupide cousin ! Vite !
Sans réfléchir elle saisit la pastèque et le "homme chat mignon" qui ne put se retirer. Elle courait du plus vite qu'elle pouvait. Il se rapprochait. Quelque chose, et vite ! Elle vit avec horreur qu'elle se dirigeait vers la grille fermée de l'usine Wonka. Pas le temps de tourner. Il fallait sauter. N'importe qui aurait trouver ça impossible, mais pas elle. Elle pensait juste très fort:
*Chapelier, regardez ça ! Je suis plus folle que vous !*
Elle prit de l'appui contre un mur et sauta devant la grimace de Charles-Henri. Par miracle, elle passa de justesse. Le chat l'avait surement aidé. Elle atterri en douceur grâce à son volumineux jupon qui lui servait de parachute. Maintenant les grills franchies, tant qu'a faire....
-Bon ! On est passés ! On ne va pas rester sous la neige et dans le froid ! Autant rentrer ! Tu voulais voir du chocolat Suika ? Tu vas être servie !
Sur ces paroles, elle désigna une ouverture assez grande pour une personne, surement faites récemment et pas encore remarquée. Une fois à l'intérieur, la température changea directement: une chaleur tropicale ! Mister cat fit disparaître sa veste. Ils avançaient, Yume comme guide, qui s'extasiait de cet endroit normalement interdit au public et à la visite. Soudain, une voix masculine stoppa leur route:
-Que faites vous dans MA Chocolaterie ?
C'était surement le grand, le magnifique, le célèbre Willy Wonka ! Elle s retourna puis lâcha, visiblement déçue:
-Alors c'est ça Willy Wonka ?
Un homme de taille banale, un carré, veste violette, canne bizarre, gant violet et le plus beau chapeau haut de forme qui d'ailleurs semblait beaucoup plaire au chat. Malgré  le fait d'être un bel homme, il n'avait rien d’impressionnant. Mais, Yume trouvait qu'il ressemblait au chapelier. Un chapelier....raffiné. A cette comparaison elle se mit à sourire, sous le rictus moqueur de Suika. Zut ! Elle avait l'air d'une cruche à sourire ainsi ! Vite penser à quelque chose de déprimant !Elle avait trouvé quelque chose qui faisait l'affaire:
Le père arriva dans la cuisine. Yume, plongée dans un livre. Le paternel se bomba se bomba le torse, comme pour annoncer une grande nouvelle et déclara de sa plus grosse voix:
-Ma fille ! Je me suis décidée avec mon frère et nous avons décider que...Tu épouseras Charles-Henri.
-Oui, oui bien sûr, épouser...dit elle sans vraiment écouter, puis comprit la phrase de son père, QUOIIII ???? Elle faillit s'étouffer. C'est une blague, n'est ce pas ?
-Non ! Tu épouseras Charles-Henri !
-Quoi???? Mais, mais.....C'est mon cousin !
-Oui et alors ? Les mariages de familles sont courants pour les gens comme nous, placés dans la haute société !
-Et si je ne veux pas ?
-Peuh ! se moqua t-il. Comme si on avait besoin de ton consentement !

L'effet fut immédiat: son sourire disparut aussitôt. Elle n'épouserai pas ce....rustre ! Il était dénué d'intelligence et d'imagination, mais plein d'hypocrisie. Elle saboterai ce mariage ! Elle re-sourit en imaginant ses futurs dégâts. Raaah, mais c'est pas vrai, à la fin ! C'était un cercle vicieux ! Son sourire se transforma aussitôt en moue désespérée. C'st sur elle passait pur une idiote de première classe ! Dans quel pétrin s'était elle fourrée. Elle observa le maître des lieux et remarqua quelque chose qui allait lui sauver la vie: il était comme elle. Complètement seul. Il ne l'admettait surement pas, mais il l'était. Une idée germa dans son esprit: pourquoi ne pas utiliser son don ? Excellente comédienne. De plus, elle dirai la vérité et ferai vraiment ce qu'elle promettrai.
-Aha ! Je vois.....Sachez, mon cher que je suis médecin et que vous êtes atteint d'une  très grave maladie !....
Les deux autres ne semblaient pas comprendre. Normal ! Ils allaient voir !
-.......La solitude ! Je  le sais ! Et je vais vous soigner ! Elle lui fit son plus beau sourire en se promettant une chose: elle allait aider cet homme. Et puis, occasion de visiter la chocolaterie en toute liberté, et puis, qui sait, il pourrait devenir son ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 8 Fév - 16:35

Suika, ricana, La poupée avait l'air encore plus stupide quand elle affichait cet air là, son sourire béat s'estompa, à présent, son air était grave, un sourire réapparu sur ces lèvres, un sourire démoniaque. Pour finir, elle finit par une moue dépitée. Monsieur Wonka allait les mettre à la porte quand Yume se fit passer pour médecin. La pastèque sortie une moustache en papier la colla en dessus le nez de son jouet.
- En voilà une belle femme à barbe ! Maintenant tu ressemble à un docteur !
Elle vociféra toutes sortes d'insultes à l'intention de Suika qui était en train de se moquer d'elle.
- Hihihihiiii, comme c'est amusant ! Et vous autres, y a t-il une raison valable pour que vous soyez ici ? non ? ALORS, DEHORS !!!
- Si, j'ai un... un papier rectangulaire qui reflète le soleil ! Elle le sortit de sa poche et le lui montra.
- Oh, un Golden Ticket ! Mais, la visite est finie depuis 5 minutes... avec aucuns gagnants...
- Tu l'as eu où ?
- Nul part, j'ai tabassé un gosse de 8/9 ans, il ressemblait à un clochard... Tout le monde voulais le lui acheter, j'ai pensé que ça avait de la valeur.
- Très bien, vous pouvez entrer, même si il est un peu tard ! Et pour ce... chat ?
- Tout de même, ce n'est qu'un pauvre chat tout rabougrit et dénué de toute intelligence...
Le chat en question lui jeta un regard noir, mais bon, au moins, il pouvais rester, c'était l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Lun 10 Fév - 21:41

Cheshire décida de ne pas répondre, un peu vexé, et se contenta de se poser sur le sol qui s'était réchauffé. Compte tenu de la réaction de l'homme face au ticket doré que tenait la fille qui l'avait traité d'animal sans intelligence, il lui semblait maintenant évident que n'entrait pas qui le voulait dans ce drôle de bâtiment. Cela lui faisait un peu penser au château de la Reine de Cœur et il se demanda si l'homme au chapeau était une sorte de roi. Peut-être était-il un chapelier de grande importance? Il n'avait pas un aussi beau chapeau que lui cependant. Il avait l'air plus... raffiné. Celui-ci lui lança un drôle de regard en sentant les yeux perçants du garçon-chat fixés sur son couvre-chef. Il lui sourit en retour, ses oreilles pointues frétillèrent.

L'homme au chapeau les guidèrent dans ce qui semblait être un palais de métal vu de l'extérieur. Cheshire tournait la tête dans tous les sens, attiré par les effluves et les machines lui étant inconnus ce qui devait lui donner un air un peu simplet. Mais c'était plus fort que lui, toutes ces odeurs différentes qui lui assaillaient les narines attirait sa fascination comme le fromage attire la souris. De toute façon, il semblait qu'il devait jouer l'idiot s'il voulait continuer d'explorer le château. Pendant que l'homme présentait son domaine à son ''docteur'', le chat se remplissait les yeux de toutes ces machines cauchemardesques et la tête de questions. Il en était presque à pointer du doigt chaque bouton en demandant ''à quoi ça sert?'' comme un gamin. Il baissa les yeux vers les pieds des jeunes filles et de l'homme devant lui. ''Il me reste quelques détails à travailler si je veux leur ressembler...'', pensa-t-il en regardant ses pieds nus. Les yeux rivés au sol, il ne vit pas qu'ils s'étaient arrêtés et fonça dans le dos de la première fille, Yume s'il se souvenait bien. Il cligna des yeux et se frotta le nez en s'excusant avant de lever la tête vers la porte devant laquelle l'homme les avait amenés.

-''J'imagine que vous voulez commencer la visite.'', dit le Chapelier raffiné en ouvrant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mar 11 Fév - 23:07

Sa ruse ayant marchée à la perfection, Yume suivait ce pseudo-chapelier dans ces longs couloirs pleins de machines les plus bizarres les unes que les autres. Si elle n'était pas docteur, elle aurait appuyer comme une malade-mental, enfin, si elle n'en était pas déjà une. Elle regarda "l'adorable minet", il semblait partager sa fascination. D'ailleurs, elle ne connaissait pas son nom, il fallait qu'elle lui demande. Elle se détourna de lui pour retourner son regards sur les "choses-non-identifiées". Ils s’arrêtèrent. Choupi chat lui rentra dedans avant de s'excuser en se frottant le nez. "Adorable...." pensa t'elle en souriant innocemment. M. Wonka leur ouvrit une porte en déclarant d'une voix solennelle, mais quoiqu'un peu lasse:
-''J'imagine que vous voulez commencer la visite.''
Sur eux, s'ouvrai une salle, ou plutôt une jungle uniquement en sucreries. Elle dut se retenir de ne pas courir partout d’excitation, ce qui semblait être le cas de mister cat. Suika, elle semblait avoir le mal du pays, presque à la limite de vomir. Yume lui lança un regard compatissant. Le chocolatier, lui semblait plutôt satisfait de son petit effet. Pendant, qu'il traversaient la salle, il leur expliqua que son chocolat était meilleur car il était fait en cascade (oui, au fait il y avait une rivière de chocolat). Juste après, des étranges petits hommes aux chignons s'approchèrent. Étrange, ils avaient tous la même tête. Sauf, que l'un d'eux regarda Yume et.....se bloqua. La bouche grande ouverte comme un poisson lave-vitres, des grands yeux exorbités. L’intéressée passa sa mains devant ses yeux, et comme il n'eut aucune réaction elle s'adressa à son propriétaire:
-Euh...Il a pas bugé votre machin, là ? Il a jamais vu de femmes de sa vie, ou quoi ?
Elle n'eut comme réponse qu'un regard un peu désolé. Sérieusement ? Elle haussa le sourcil. Bizarre. Les autres emmenèrent la créature bugé, pendant que les trois compagnons avec leurs guide continuait le visite. Willy leur laissa du temps pour faire le tour. La jeune poupée prit un sucre d'orge et tapota la tête du chat avec amusée, pendant que Suika cherchait désespérément une pastèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 15 Fév - 12:07

Suika croqua à pleine dents dans sa découverte. Une pastèque, enfin !
- Et bien, vous avez une sacrée dentition, jeune fille... fit remarquer le chapelier raffiné
- Hummm, c'est... c'est dégoûtant !C'est trop sucré, c'est quoi ?
- Oh, une sphère bicolore, en fait, c'est un fruit dont j'ignore le nom, et l'intérieur, devinez quoi ? C'est de la crème glacé à la vanille !!! Hiiiihihi ! Excusez-moi...
Choupi chat et la poupée se délectaient de toutes sortes de confiseries. Un nain se planta devant Yume, qui arrêta de se goinfrer. Des centaines de petits hommes apparurent. Suika commença à élever la voix:
- Non seulement ce monde est dénué de pastèques, mais en plus, il abrite des hommes miniatures, coiffés avec un chignon et vêtus d'une combinaison de ski ! Ah non, ils vont pas se mettre à chanter, quand même !
et bien si...
- Elle mange, elle mange, elle finira obèse...
Ils n'eurent pas le temps de finir leur petite comptine car "elle" en question donna un coup de boule à celui devant elle.
- Yume vainqueur par ko ! s’enthousiasma Suika, qui en rêvait justement.
Le chapelier raffiné intervint.
- Non, ne les tuez pas tous, il n'y aura plus personne pour nous conduire à la salle suivante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 19 Fév - 3:12

L’endroit avait un air de  Pays des merveilles, enfin, sans les châteaux des Reines, le moulin du Chapelier ou le jardin de fleurs parlantes. Le Chat jeta un regard au Chapelier de service. Celui le regarda avec un petit air intrigué avant de se tourner vers les deux filles qui s’empiffraient sur la végétation des lieux. Apparemment tout ce mangeait ici. Personnellement, le chat n’était pas gourmand. Il se contenta de les laisser à leurs sucreries et leur chocolat pour se promener un peu. Il était particulièrement curieux par les petits hommes qui semblaient travailler ici. Ils semblaient déranger Yume qui répliqua du moins violemment. Le Chapelier râla un peu avant de les guider vers l’immense chute de ce qu’il appelait chocolat. Il poursuivit son exposé sur la fabrication de son trésor quand il fut coupé par le chat qui n’avait pas ouvert la bouche depuis son arrivée.

-''J’ai de la difficulté à comprendre votre obsession, ce genre de délire sucré. Vous me faites penser à la Duchesse tiens, toujours à se goinfrer.''

Le Chapelier cligna des yeux et un long silence s’abattit. Cheshire cligna des yeux à son tour et tourna la tête de côté, ses oreilles frétillèrent sur sa tête. Il avait l’habitude de ce genre de réaction et profitait toujours de ce genre de moment pour sortir son large sourire. Le Chat produisait ce genre d’effet, un genre de malaise et de perplexité. Cependant il avait oublié qu’il était supposé être un vulgaire animal sans intelligence. Comme s’il le Roi du chocolat n’acceptait sa présence que parce qu’il était ''idiot''. D’un autre côté, Cheshire voulait contrer cette idée. Peut-être était-il un peu orgueilleux mais il préférait dire des phrases dénuées de sens qui faisait réfléchir plutôt que garder le silence pour qu’on le croit stupide. La fille aux pastèques et le Chapelier échangèrent un regard. Celui-ci marmonna quelque chose avant de se racler la gorge pour continuer son discours.  

-''Continuons donc la visite. Par ici.''

Il les guida vers un étrange véhicule et les fit monter. Cheshire décida de s’asseoir au fond pour mieux regarder autour de lui pendant que le Chocolatier les emmenait vers la prochaine salle.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 20 Fév - 18:59

Après avoir remis a sa place la petite créature stupide par un magistral coup de boule, Yume gromella: Non mais ! Pour qui se prenait-il ? Elle n'allait pas grossir ! Elle avait le secret de la minceur éternelle qui est....Vous ne le saurez pas. Ils continuèrent la visite et le chat finit par parler, coupant M. Wonka expliquant comment fabriquer quelque chose dont elle ne se souvenait pas, outrée par le petit homme en combinaison rouge.
-''J’ai de la difficulté à comprendre votre obsession, ce genre de délire sucré. Vous me faites penser à la Duchesse tiens, toujours à se goinfrer.''
La duchesse ? Se goinfrer ? Elle ne la voyait pas comme ça....Un grand blanc s'installa, Suika échangea un regard perplexe avec le chocolatier. Pfff ! Aucune imagination ! Pseudo-Chapelier finit par grommeler quelque chose et leur annoncer la suite. Un immense bateau en bonbon rose arriva sur la rivière chocolatée à l’émerveillement de la poupée, le désintérêt total du chat et la légère nausée de la femme aux pastèques. Yume se précipita devant, suivi par le maître des lieux pendant que Suika et mister cat se mettaient derrière. Aussitôt, la doctoresse s'agrippa à la proue en forme d'hippocampe en regardant devant et en criant:
-Je voooooole !!!!
Visiblement amusé, leur hôte eu un petit rire, provoquant le sourire de la poupée qui vola son chapeau. Mécontent, il essaya de le reprendre, sans succès. Yume lui tira la langue.
-Radin ! Le chapelier me le prêtait, lui !
Le chat paraissait à la fois, surpris, perplexe et blessé. Un peu étrange....D'un coup, l'embarcation chuta dans un toboggan rapide et effréné, La poupée revint sur le bateau, s'accrochant de toutes ses forces à la taille de Willy, à présent mal à l'aise. A croire qu'il n'avait pas eu de contact humain pendant des années...Une fois arrivé, le bateau se stoppa, laissant place à des portes multiples. Yume demanda, encore accrochée au chocolatier:
-Euh....où on va, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 21 Fév - 17:50

Super... Décidément, cette visite était un véritable fiasco... Tout était comestible, jusqu'au moindre brin d'herbe... Les couleurs du lieu était vives et bien trop prononcées, ça sentait les produits chimiques à une lieue de là, enfin, seule Suika semblait s'en apercevoir, n'ayant connue que le léger parfum des pastèques, toute son enfance durant...  D'ailleurs, en parlant de pastèques, elle n'en avait pas trouvé, même pas une graine... Bon, la visite continuait, elle espérait que la prochaine pièce serai moins... sucrée... Ils montèrent sur un bateau, ou plutôt une sorte de drakkar rose bonbon mais à la fois lisse et presque transparent. Le pseudo-chapelier conta une fois de plus le secret de son incroyable chocolat... La poupée, s’agrippait à la proue, persuadée qu'elle volait. Apparemment, le chocolat ne donnait pas uniquement la sensation d'être amoureux mais rendait à priori les gens encore plus stupide qu'à l'accoutumé. Le chat, quant à lui, fixait les nains de jardins qui ramaient. Il se reteint de poser la question dont tout le monde, j'en suis sûr, voudrait avoir la réponse: avaient-ils, ne serait-ce qu'une fois dans leur vie, cillé ? Suika s'appuyait contre les bords de l'embarcation, régurgitant le fruit qu'elle avait eu le malheur de croire naturel. Elle avala des melon-tablets, encore une de ses inventions farfelues, composée à partir d'une pastèque. Une sorte de médicament contre les intoxications alimentaires. Yume se jeta sur le chocolatier, le serrant de toutes ses forces à la taille, manquant de l'étouffer.
* Manquait plus que ça, maintenant elle a le vertige... eh, fallait pas escalader la proue, en même temps... Si elle se trouvait juste en haut d'une chute d'eau, j'aurais pu comprendre, mais là...*
Suika fut projetée en arrière, bouscula Cheshire, qui avait planté ses griffes dans les côtes du chapelier raffiné, qui grimaçait de douleur, et se cogna l'arrière du crâne contre l'une des nombreuses marches du bateau. Le pelage de choupi chat était hérissé quand le Drakkar s'écrasa au pied de la cascade. Il répétait un seul et même mot, qui lui rappelait étrangement Yume lors de sa purification dans la fontaine dans les jardins de Mirana.
* * *
La salle était spacieuse et plongée dans l'obscurité, un véritable atelier d'alchimiste. Yume pâlit, elle imaginait déjà le contenu de toutes les sucreries qu'elle s'était empiffrée, plus jamais elle n'y toucherai... ou alors dans très longtemps...
- Regardez regardez !!! Oh, mais qu'est-ce que c'est que ça ? ...Une chewing-gum !!! Hiihihihi... désolé... Donc, vous le mâchez et c'est comme si vous mangiez un repas complet ! Hiiihihihihi... désolé... Donc, le chewing-gum rapas est constitué d'une soupe à la tomate, d'un rosbif et d'une tarte aux myrtilles. Allez y, goûtez !!!
Les trois invités secouèrent la tête dans une déstabilisante synchronisation, pour exprimer leur refus. Monsieur Wonka insista, mais sans succès... Apparement, il ne lui serait pas aussi facile d'éliminer ses invités...
- Je voudrais bien vous accompagner à la salle suivante, mais, il se fait tard, et je dors toujours à 18 heures, désolé...
- Offrez-nous une chambre, dans ce cas !
- Pardon ? Hiihihihi... vous êtes sérieux ? Bon, ok, on reprend la visite demain... non, après-demain ! Je ne travaille pas le dimanche.
- Eh bien ça promet...
La pseudo-doctoresse persuada la pastèque et Cheshire d'inspecter les lieux en secret, pendant la nuit et la journée suivante. Encore fallait-il qu'elle se réveille à temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mar 25 Fév - 23:08

Le Chapelier distingué les conduisit dans une pièce éloignée des machines et se tourna vers ses trois ''invités''. Le chat remarqua qu’il avait l’air fatigué, ce qui était assez étrange selon lui. Son travail était-il seulement de montrer à des enfants qui possédaient le bout de papier doré le secret de cette substance sucrée? Si tel était le cas, pourquoi était-il aussi épuisé? Les oreilles du chat frétillèrent quand l’homme le sortit de ses réflexions en ouvrant la porte.

-''Il n’y a qu’une chambre, je ne garde personne à dormir habituellement.''

Et sur ces paroles il se retira. Cheshire entra prudemment avec un air curieux. La pièce était bien pauvrement meublée et ne contenait que deux lits. Il jeta un regard aux filles qui semblaient discuter et reprit sa forme féline en s’approchant d’elles, voulant fourrer son nez pointu dans leurs manigances. Apparemment, elles avaient prévu d’explorer l’endroit durant la nuit et le jour d’après puisque monsieur le Chapelier ne travaillait pas. Pour être honnête cela lui importait peu. Il se demanda cependant quand devra-t-il retourner chez lui. D’ailleurs, comment était-il retourné ici? Encore des mystères… Cheshire sourit. La boule de poil se mit à flotter, les yeux brillants et le sourire jusqu'aux oreilles, excité à l'idée de toutes les découvertes encore à venir.  

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 26 Fév - 20:29

Une petite chambre. Ordinaire. Sobre. Rien à voir avec l'extravagance du chocolaterie.  Elle lui faisait légèrement penser à son cousin. Le seul problème de cette chambre: il y avait deux lits, ils étaient trois. L'explication:
-''Il n’y a qu’une chambre, je ne garde personne à dormir habituellement.'' 
"L'excuse..." grommela t'elle intérieurement. Son hypothèse de doctoresse se confirma: c'était un ermite, authentique. Il se retira sans laisser le temps à la poupée de dire un mot. Demain serai un jour très, très, très, très ennuyeux. A moins que....Elle saisit la manche de la chemise de pastèque, la tira vers elle et chuchota:
-Dis, tu cois que demain on pourrai visiter la chocolaterie en secret ? Allez ça sera amusant !
La jeune clocharde soupira et accepta, surement pour avoir la paix. Le chat, qui avait repris sa forme féline arriva et son sourire confirma qu'il serait aussi de la partie. Yume bailla. Il était tard.
-Il est tard. Demain nous réserve bien des surprises. Il faut être en forme. Dormons. Mais qui prendra le lit du sol ?
Cheshire fut désigner par Suika, car soit disant "c'était un chat". Quelle discrimination ! Le pauvre ! Mais Yume ne put l'aider, elle ne pouvait pas en placer une, avec toutes les plaintes de miss pastèque. 
                                             ***
Le sommeil de la poupée était peuplée d'un rêve. D'un beau rêve. Yume était au Wonderland avec Suika, et tout les habitants des merveilles. Son mariage avait été annulé, son père l'avait autrisé a faire ce qu'elle voulait de sa vie. Suika était la meilleure des amies, attentionnée, souriante. Elle buvait le thé avec chapelier et Cheshire. Tout ce qu'elle pouvait désirer. Elle se réveilla en sursaut, il devait être minuit. Elle fut prise de sanglots. Pourquoi ? Ceci n'était qu'un rêve. Un rêve qui ne sera jamais réalité. Elle essayait d'étouffer ses pleurs avec ses mains. Elle releva la tête. Il y avait une légère odeur de ...praline ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 28 Fév - 17:38

La chambre était simple, elle s'attendait à une pièce plus... extravagante...  Bon, au moins, ce vaste endroit contenait une pièce normale. Une petite fenêtre était incrustée dans le mur, donnant vers l'extérieur et également sur le vide, étroite, mais suffisamment large pour se faufiler dehors en cas de problème. Le mobilier était réduit à deux lits, une table basse et une sorte de... euh, comment dire... une sorte de paillasse...  Le chocolatier eut, bien évidement, la merveilleuse idée de faire monter une collation plutôt chargée. Écœurée,  Suika laissa sont lit à Cheshire (en emportant l'oreiller), pour aller passer sa nuit dans le couloir, non loin des W.C, au cas où... Comme prévue, Elle ne put fermé l’œil et fut malade à cause de l'atmosphère rose et sucrée qui la suivait partout où elle allait dans ce bâtiment. Elle referma la porte surmontée d'un cœur, après avoir tirée la chasse. Ils devaient être environ minuit quand elle agrippa le col du propriétaire de ce maudit lieu et le plaqua au mur.
- Tu sors d’où, là ? Qu'est-ce que tu faisait ? Un mensonge de ta part, un seul et t'es un homme mort ! l'agressa-t-elle
Yume titubait dans le couloir, à moitié endormie, sauvant l’excentrique chapelier de la pastècopathe.
- Stupide ! Laisses-le moi ! Mais tu piges rien ! Il ressors de ta chambre, tu trouves pas ça louche, toi ?
En une fraction de seconde, le regard de la poupée s'assombrit. Elle fut prise d'un étrange rire à faire froid dans le dos et asséna leur hôte de coups, tout en le traitant de toutes sortes de choses se rapprochant au maximum de "pervers ou satyre". Les bras de la victime brassaient l'air, il frappa par sans le vouloir Suika, dont le chapeau tomba et laissa s'écraser une bomber-melon contre le sol. Aussitôt, des bulles de savons surgirent, envahissant l'endroit déjà assez petit comme ça.
- Si ça continue, on risque de mourir soit noyé, soit étouffé.
Elle lança une seconde bomber-melon, espérant de tout sont cœur (et oui, ça paraît incroyable, mais elle en a un) que celle-ci ne ferait pas empirer la situation. D'abords, il y eu un bref mais puissant tremblement de terre, puis le sol s’effondra sous eux, qui, à présent, étaient en chute libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 5 Mar - 1:06

Le Chat fur tiré de son sommeil par des cris provenant du couloir. Il cligna des yeux, roulé en boule sur le matelas avant de se lever en s'étirant. Il aperçut Yume qui se dirigeait hors de la chambre en trébuchant dans ses pieds, probablement toujours fatiguée. Cheshire la suivit vers les éclats de voix. La fille aux pastèques était en train d'attaquer leur hôte. Quand Yume l'en empêcha, elle répliqua que le Chapelier était entré dans leur chambre. Le Chat cligna des yeux quand la jeune fille frappa l'homme en le traitant de mots qu'il n'avait jamais entendu. Il resta en arrière en les observant comme il le faisait tout le temps et se transforma en humain pour se poser au sol. Soudain une bombe explosa, couvrant le sol d'une étrange substance odorante et de bulles. Cheshire se mit à tousser quand une deuxième bombe explosa. Le sol se mit à trembler et s'écroula sous leurs pieds.

Cheshire sentit ses cheveux se hérisser sous sa tête alors qu'ils tombaient comme Alice dans le terrier du lapin. Sauf que eux leur chute ne fit pas ralentie et après un moment de chute libre, le sol commençait à dangereusement se rapprocher. Chess agrippa les bras des filles et arrêta leur chute avec un grognement et réussit à freiner avant qu'ils ne s'écrasent au sol ce qui aurait pu s'avérer mortel. Le Chat les déposa au sol et resta dans les airs, tentant de percer l'obscurité qui les entourait. L'air était étrange dans cet endroit, plus lourd et plus épais. Le Chat sentit sa gorge piquer et il toussa en mettant son bras devant sa bouche. Quand ses yeux s'habituèrent enfin à la noirceur, il parvint à distinguer vaguement le contour d'autres machines, encore plus étranges que celles qui se trouvaient dans la chocolaterie. Sauf que cet endroit n'avait pas la même atmosphère que celle de l'endroit presque idyllique que présentait le Chapelier raffiné. Elle était lourde et quelque peu inquiétante, enfin si Cheshire pouvait ressentir de l'inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 5 Mar - 13:15

Ils tombaient, tombaient, tombaient... Le sol s'était écroulé. Elle avait terriblement peur. Heureusement le chat (d'où il sort, d'ailleurs ?) la déposa en douceur. Un endroit sombre...Où étaient ils ? Willy Wonka avait disparu. L'air était irrespirable. Accrochée au chat et à la pastèque un peu sonnée elle s'avançait prudemment dans l'obscurité. Leur marche était interminable. Un grand silence planait, se brisant quand la jeune poupée dit au chat:
-Euh, au fait.....merci beaucoup.
Après avoir dit cette unique phrase elle toussa. Mieux vaut éviter de parler. Des formes inquiétantes se dessinaient sur les murs. Où que diables avaient ils atterris ? Elle ne put s’empêcher de s'inquiéter pour le voyeur, elle avait peur qu'il soit mal au point ou perdu. L'obscurité se faisait moins pesante, l'air plus respirable. Les pieds de Yume lui faisait souffrir. Depuis combien de temps marchaient ils ainsi ? Une faible lueur apparaissait au loin.
-Une lumière !!!!!
Elle se mit à courir vers la lueur, suivie par ses deux acolytes. La lumière menait à devant une scène rouge, avec de drôles de motifs. Le lieu était assez éclairé pour que 'on puisse entrevoir des choses. Soudain, un projecteur s'alluma. Wonka apparut, remarque, ses vêtements avaient changés. Des ompas loompa tout de noir vêtus se placèrent autour de l'étrange estrade. Le chocolatier fit tournoyer sa canne puis s'exclama d'une voix forte:
-Je ne comptais pas vous montrer cet endroit, mais maintenant que nous y sommes...
-Où sommes nous ?
-Au purificateur, bien sûr !
-Cet endroit n'a rien de....pur. Un frisson courait le long de l'échine de la frêle jeune fille.
-Ici, toutes les atrocités, cauchemars et peurs causés par le chocolat sont stockés. Comme cela tout le monde peut manger mon chocolat sans aucune crainte, aucun regret.
-Donc....Nous sommes dans les horreurs du chocolat ? Pas très rassurant.
-Mon cher docteur, vous paraissez...effrayée. Vous ferai je peur ? Un rictus moqueur apparaissait sur les lèvres de leur hôte.
-NON ! Je veux vous aider et je le ferai. Je change de plan: demain je commencerai votre purification et votre thérapie. On va s'amuser dans la neige ! Et Vous deux, vous venez aussi !
-S'amuser.....neige.....
A présent, le chocolatier semblait perdu dans ses pensées. Il finit par dire au bout d'un moment:
-Veuillez m'excuser, j'avais un flash-back....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 13 Mar - 19:15

Quel étrange endroit... couvert de poussière, un vrai décore de film d'horreur. La pièce n'a pas de fenêtre est est plongée dans l'obscurité. D'après le chapelier, c'est la salle qui contient toutes les horreurs du chocolat. Quand il l’annonça, son visage s'éclaira, un peu comme si un projecteur venait de se braquer sur lui... Bizarrement, Suika ne semblait pas prendre compte de cette nouvelle car elle ajouta:
- Vous devriez faire un peu de rangement...
Elle inspecta le plafond.
- Mmmmm, je ne vous croie pas...
- Pardon ?
Étonné de voir quelqu'un douter de ses paroles, il se redressa.
- Bien oui, ce serait du gâchi d'utiliser cette salle pour ça, alors qu'elle possède une si bonne acoustique... Par ailleurs, je me demandait où est-ce que les Ompa-loompas...  
-Taisez-vous, malheureuse !
- Vous permettez ? je tiens d'abords à vous signaler que je suis très heureuse avec mes pastèques, alors ne me traitez pas de "malheureuse", ensuite...
Quelque chose s'écrasa à terre et vola en éclat. L'appareil grésillait. Assez volumineux, unicolore et maintenant cassé, cet objet venait d'en haut et nos trois "amis" regardait en cette direction. Le plafond était trop haut pour apercevoir quelque chose. Cependant, dans le silence le plus complet, on pouvais clairement distinguer deux voix fluettes et de légers bruits de mouvement. Wonka plaqua sa main contre son front. de petits êtres descendaient comme des araignées, le long d'un fil, en entonnant une chanson de leur petite voix criardes :


"Le mensonge ce n'est pas beau,
il en fait un peu trop,
pourquoi mentir ?
Il pourrait tout dire !
Pour lui, ce serait le déshonneur,
Mais il aurait pu trouver un bobard meilleur...

Bienvenue, bienvenue, dans notre salle de musique,
Nous répétons nos chansons
Dans cette salle dont le meilleur atout est l'acoustique !
 
Il ment, il ment regardez comme s'allonge son nez,
Il ment, il ment (très mal) ce n'est pas à ça que cette salle est réservée.
Comment voulez-vous si bien improviser
Si vous ne pouvez pas répéter ?

Voici notre secret, l'impro c'est pas pour nous,
On s'entraine des heures durant
Pour chanter..."



- Stoooop ! Ils... ils mentent... coupa-t-il
- Et toi alors ?
- Ne le dites à personne, si ça se savait... imaginez si tout le monde savait que les ompa-loompa sont nul en chant...
- Oh mais ils le sont ! Leurs chansons sont vraiment nul... pour revenir à ce que vous disiez, il faudrait déjà que le "monde" soit au courant, non ? Si vous ne voulez pas que ça se sache, ça peut se négocier...
- Tout ce que vous voudrez !
-Tout ?
- Tout !
- Alors... je choisie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 13 Mar - 20:50

Cheshire était de plus en plus confus. Cette pièce aux abords inquiétante, cette ''pureté'' dont l'homme parlait... et maintenant ces petits hommes qui chantaient? Et puis, pourquoi le fait qu'ils avaient une voix horrible était un secret d'une si grande importance? C'était stupide. Il restait donc en retrait, silencieux, tentant de comprendre ce qui se passait devant ses yeux saphirs. Le Chat marcha donc jusqu'au fond de la salle pour explorer ce petit endroit caché dans l'ombre. Il se demandait qui mentait vraiment. Peut-être qu'ils mentaient tous, qui sait? Alice disait souvent que les gens mentaient pour se justifier. Il frissonna et remit sa veste, l'air était plus froid ici. La vérité que le mystérieux homme cachait était-elle vraiment aussi vide de sens qu'un vulgaire problème de chant? Cela lui semblait bien dérisoire.

Il se tourna vers le Chapelier et les deux filles et haussa les épaules. En s'approchant du coin sombre, il cligna des yeux. Sur le sol il y avait une petite tache rouge, à peine voyante. Le Chat s'approcha et retourna vers les autres, curieux. La fille aux pastèques semblait négocier quelque chose avec le Chapelier pour garder le secret des petits hommes qui ne savent pas chanter. Cheshire haussa un sourcil, se demandant toujours l'importance d'un tel secret dans un monde comme celui-ci. Décidément, c'était vraiment un drôle d'endroit. Cette réflexion lui donna un peu le mal du pays pendant un moment. Ce Chapelier ne valait rien comparé à celui du Pays des Merveilles... Le thé, agacer le Valet, chasser le Loir... Même ce satané lapin blanc lui manquait. Il soupira. Mais son sourire lui revint quand il repensa à cette mystérieuse tache qu'il avait trouvé plus tôt. Cet endroit cachait plus de secret qu'il ne semblait.

Le Chat les laissa négocier pour s'approcher des petits hommes, les oreilles frétillantes de curiosité.

-''Qu'est-ce que tu veux, le chat?''

-''J'ai des questions à vous poser.'', répondit-il calmement, son air mystérieux semblait les rendre mal à l'aise. Il avait souvent cet effet, si ce n'était pas de l'agacement face à ses énigmes.

Parlant d'énigmes, il n'en n'avait pas posé depuis une éternité! Peut-être était-ce cela qui lui manquait vraiment. Son sourire s'agrandit, plus large qu'il était supposé l'être.

-''La première: L'homme qui l'a inventé n'en veut pas, l'homme qui l'achète n'en a pas besoin et l'homme qui l'utilise ne le sait pas. Qu'est-ce donc?''
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 15 Mar - 11:16

Yume se retrouva entre une querelle de fous furieux, l'un une arnaqueuse professionnelle, l'autre un ermite claustrophobe. Elle jeta un regard au chat qui semblait mener une conversation bien plus intéressante et bien moins compliquée. A pas feutrés, elle s'approcha par derrière:

-''Qu'est-ce que tu veux, le chat?''
-''J'ai des questions à vous poser.'', répondit-il calmement, son air mystérieux semblait les rendre mal à l'aise.
-''La première: L'homme qui l'a inventé n'en veut pas, l'homme qui l'achète n'en a pas besoin et l'homme qui l'utilise ne le sait pas. Qu'est-ce donc?'
 Les oompas lompas semblaient perdus, non seulement ils étaient mauvais en chant, mais en plus les énigmes n'étaient pas leur fort ! Yume, elle, se triturait les méninges. Puis d'un coup elle s'écria en pointant le chat du doigt:

-J'ai trouvé ! Elementaire mon cher ! Tiens, j'ai fait une rime... Bref ! La réponse est un cercueil ! Bien trouvé ! Bien trouvé ! A mon tour de poser la question ! Je pourrai te demander ton nom, mais, j'ai un but précis et j'ai besoin de vous pour réussir ! Connais tu un moyen pour que je retourne aux merveilles ? A cause de cette pastèque ambulante j'en suis parti et elles me manquent... Puis elle lui chuchota à l'oreille. Je te laisses du temps pour réfléchir à ton réponse, alors cherches bien !

Quand elle disait que les merveilles lui manquait, elle pensait plutôt au chapelier, c'était lui qui lui manquait. La dispute semblait être passée à l'échelon supérieur, ils criaient à présent. Suika tenta se frapper le chocolatier par ce qu'il ne voulait pas lui céder ses oompas loompas pour des expériences, Yume s'interposa et se prit son poing en pleine figure. Elle se releva en criant sur Suika de ne pas amocher son patient, des traumatismes avec sa maladie n'arrangeraient rien. Puis  comme pour conclure, Yume déclara d'un ton tranchant:


-Bon ! Allons dormir ! La nuit porte conseil et demain nous avons une looooongue thérapie !

Willy Wonka les conduisit jusqu'à un ascenseur de verre, ne pensant pas à l'ouvrir, il se prit la vitre en pleine face, faisant éclater de rire le petit groupe. Finalement, ce fut Yume qui l'aida à se relever, en étouffant ses fous rire. Ils rejoignirent tous leur chambre respective, pouvant cette fois bien dormir.

Le lendemain matin...
Yume se réveilla. Le soleil était déjà haut dans le ciel, mais tout le monde dormait. Elle fit le tour de sa chambre et horreur !  Sa chambre ne contenait pas de salle de bain ! Elle précipita donc à pas de loups (oui c'est possible ! ) Dans la chambre de son hôte qui dormait encore à poings fermés. Sa salle de bains était spacieuse, avec des bains moussant de premiers choix a en avoir la nausée: Parfum chocolat, vanille, barbe à papa, réglisse... Elle put se prélasser dans le bain dont elle avait pris possession en prenant le soin de fermer sa porte à clef, on est jamais trop  prudent. Elle fut interrompue par une tentative de forçage de porte: Mr.Wonka devait être réveillé !


-Ne forcez pas cette porte comme ça ! Si ça continue vous allez finir par l'ouvrir ! Vous n'êtes pas un voyeur, si ?
-Que faites vous dans MA salle de bain ?
-Oh ! Mais chuis pas crado ! Je prend mon bain tout les jours ! Vous aviez qu'a nous passer une chambre avec salle de bain !

Entre deux grommellements, le chocolatier lui demanda de se dépêcher, c'est donc ce qu'elle fit. Deux minutes plus tard, elle était sortie. Wonka ouvrit la bouche en la voyant, puis re-pesta, décidément quel homme associable !


-Que faites vous avec MES vêtements ?
-Je me change tout les jours ! Je pouvais pas remettre ma robe ! Et puis, c'est bon avec vos 6 penderies vous allez pas manquer de vêtements ! En plus ils me vont mieux qu'a vous, je trouve ! Argumenta elle en se contemplant dans le miroir de la 4 ème armoire.

Il marmonna quelque chose puis, suivi de sa doctoresse, il rejoignit les autres. Yume se prenant pour la maîtresse des lieux, commandaient les oompas loompas, car il fallait que quelqu'un s'occupe de la chocolaterie pendant que le maître suivait son traitement. Trois oompas loompas déboulèrent dans le couloir, avec des manteaux et accessoires de neige. Suika répondit que sa chemise était suffisante, Chess' refusa les chaussures proposée en les regardant bizarrement et Yume accepta les cache-oreilles, le manteau et les bottes fourrées bien volontiers. Ils étaient prêt pour l'expédition.
Une bien étrange scène dans le couloir principal: une poupée en train de tirer un chocolatier vers la porte et un chat et une pastèque attendant à la porte !

-Allez ! Trouillard ! 
-Je n'ai pas peur je n'ai juste pas envie ! 
-Mais oui bien sûr... Depuis combien de temps n'avez vous pas eu de contact humain ?
-Que...
-Ne me mentez pas ! J'ai bien vu comment vous avez réagi quand je vous ai touché !
-Es tu sûre d'avoir ton doctorat, petite fille ?
-Mais puisque je vous le d.... PETITE FILLE ?

Ce fut le mot de trop. Yume saisit le poignet de l'insolent et le traîna d'une force phénoménale jusqu'à la sortie, en prenant bien le soin de lui tordre le bras. Quel mufle ! Il n'avait rien de chapelier, mis à part la tentative médiocre d'imiter son style !

-Aïe ! Aïe ! 

Elle donna un grand coup de pied dans la porte. Ils s'y engouffrèrent. Une étendue blanche à perte de vue. La neige tombait sur la petite ville de Londres. Le jour parfait, le moment parfait, le temps parfait. Yume lâchant enfin sa prise, cria en levant les bras :

-On va s'amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Lun 17 Mar - 19:00

Tiré de force par Yume, le chocolatier sortit finalement de chez lui. Les oompas-loompas proposèrent des habits, bien que hideux, adaptés à ce climat. Suika refusa poliment et entreprit de sculpter l'une de ses créatures mangeant une pastèque, sur de la glace. Pour une fois, elle n'avait pas froid aux mains, dans la salle de musique, elle avait finalement demandé les gants en latex violet que le faux chapelier portait. Yume, s'assit sur un rocher et brisa une à une, les pétales d'une rose qui avait gelé en envoyant des ondes d'amour roses et niaises partout dans l'air. Le misanthrope s'approcha furtivement et surprit un bout de son poème. Comme tous le monde s'en doute, il arriva au mauvais moment et comprit de travers, prenant ses niaises paroles comme s'adressant à lui. Le chat (et oui,il est toujours là, même si j'ai tendance à l'oublier) lança une boule de neige sur suika, qui se baissa à temps (pour ramasser je ne sais quoi). La sphère décapita la fragile statue. En colère, Suika l'attaqua à son tour avec de la neige. Après plusieurs lancé, le chat tenta de riposter avant que Suika sortit une batte de base-ball (peut-être ce qu'elle ramassait) et dévia le tirs. Cette boule fit vaciller Yume sur le côté. elle se retourna et jeta un regard noir à Willy Wonka qu'elle prit aussitôt pour responsable (en même temps, c'était le plus proche d'elle)
- Allez, tous sur Willy ! enthousiasma la pastèque.
Cheshire demanda si ce n'était pas de la triche d'être trois contre un...
- Trois contre un ? Vous plaisantez ? répliqua la future victime quand des milliers de oompas-loompas apparurent, munis de canons à neiges et autres armes étranges conçus pour cette masse blanche qui fondait au soleil, prêts à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Lun 17 Mar - 21:30

Après avoir évité le coup de bâton de la jeune fille enragé, Cheshire recula d'un pas, prenant garde à rester un peu au dessus du sol pour ne pas geler ses pieds nus. Il aurait pu prendre les chaussures proposées mais pour une raison quelconque il préférait ne rien accepter de ce Chapelier et de son étrange armée. Parlant de son armée, ses soldats armèrent leurs canons et le matière froide et blanche se mit à pleuvoir vers eux. Par réflexe, le chat disparut pour éviter les projectiles mais se fit immédiatement rabroué par Suika qui lui dit que c'était de la triche. Le chat obéit sans trop savoir pourquoi ni même ce qu'était de la triche et se prit une boule blanche en plein visage. Il secoua la tête avec un frisson. Froid! Ses oreilles frétillèrent sur le coup de la surprise. Aussitôt ils se mirent à l'abri de la pluie glacée et il regarda les filles préparer leur munitions. Cheshire tenta de les imiter.

Cet affrontement était inégal, mais l'avantage avait changé de côté. Le chat ne comprenait pas totalement la nature de ce combat mais en voyant les rires de Yume et des petits hommes, il se dit que cela n'avait pas d'importance. Comment Alice appelait ça déjà... Ah oui! Un ''jeu''. Chessur s'empara d'une sphère blanche et se redressa pour la lancer vers le premier assaillant. Un des petits hommes tomba et les autres ripostèrent, le forçant à se baisser pour éviter de manger une autre boule de neige. La guerre de neige se poursuivit un temps quand l'un des projectiles atteignit le chapeau du Chapelier qui tomba dans la neige. Il râla avant de se baisser pour le ramasser. Yume en profita pour lui lancer une boule blanche. Le Chat se baissa le temps de reprendre son souffle. Il se demanda si les humains occupaient tous leur temps de cette façon. Cependant, il n'eut guère le temps de s'interroger car leur abri n'était plus vraiment efficace contre l'armée qui prit le dessus. Chess sentit qu'on le poussa contre le sol glacé. Il roula dans la neige pour se défaire de l'emprise des petits hommes et secoua la tête pour faire tomber la neige dans ses cheveux. Il frissonna.

-''Et moi qui pensais que trois contre un était injuste...'', grommela-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mer 19 Mar - 14:28

L'abri s'effondra, laissant place à une vision de milliers de nains se jeter sure eux sauvagement. Yume roula sur le côté. Elle réussi à se défaire de l'emprise des oompas loompas avec ses faibles munitions et plusieurs coups de pieds (chacun pour sa pomme). Ils étaient en position de défense, forçant les assaillants à reculer.Elle atteignit Wonka grâce à sa naïveté de ne pas surveiller ses arrières. Le chat était à terre, ne s'étant pas relevé. Elle rit, le relevant:


-Allez debout ! Oh, attends, tu as encore un peu de neige dans les cheveux ! Elle l'enleva avec sa main. Voi-là ! Tu es parfait maintenant !

Elle n'eu pas le temps de dire autre chose, qu'elle se reçut un boule de neige d'une si forte puissance qu'elle en tomba par terre:

-QUI A FAIT CA ???

Willy Wonka sifflotait, les mains derrière son dos, provocateur. Yume pris une mine...mi amusé, mi enjôleuse. 


-Ow ! On dirait que le grand Willy Wonka nous a donné l'honneur de se salir les mains. En garde ! 

Et la bataille reprit son cours. Le premier objectif de Yume était accompli: faire aimer au chocolatier la compagnie des autres. Maintenant, il fallait qu'il aille de lui même vers eux. Même le chat avait l'air de s'amuser. Les boules de neiges et les éclats de rires des amis se stoppèrent à l'entente d'une voix familière à certains:

-Enfin ! Je vous ai retrouvé ! 

Ils se retournèrent à leur interlocuteur derrière les grilles. Oh non ! Ce Charles-Henri allait casser l'ambiance ! Pas question ! Yume poussa un cri de guerre:

-TOUS SUR CHARLES-HENRIIIII !

Une pluie de boules de neige pleuvait sur le jeune homme: tous s'amusaient à le bombarder de neige. Il finit par s'enfuir en courant pour éviter de salir plus son costume. Toute la petite foule éclata de foule partit dans un incontrôlable fou rire. Depuis combien de temps Yume ne s'était pas sentie aussi bien ? Si chez elle: ça datait au pays des merveilles, tout ces instants avait la même aura chaleureuse et conviviale. Yume s'effondra par terre, essayant de calmer ses rires incessants. Une fois plus ou moins calmée, elle proposa:


-Pfuuuu ! Pouce ! On fait un break ! Que diriez vous d'un concours de statue de glace ? On reprendra après !


Suika lança un regard meurtrier au chat l'accusant d'avoir brisé sa statue, Yume répliqua que c'était passé et qu'elle n'avait qu'a en faire une autre. 

-3,2,1....C'est parti !

Yume sculptait avec toute sa concentration un chapelier en glace. La ressemblance était si frappante qu'on aurait cru que le vrai chapelier avait gelé avec son sourire. Elle était si plongée dans son travail qu'elle n'entendit même pas le chocolatier s'approcher:

-On dirait que votre statue a volé mon style !
-Oh ! Non, c'est vous qui l'avez copié, nuance ! Votre statue vous devez la faire vous même, pas avec vos oompas loompas !
-Je sais ! Je l'ai déjà terminée ! Je n'ai rien a envier à votre....Statue !

Il essaya de décapiter son chapelier avec sa canne, mais n'eu pas le temps car la poupée, folle de rage se jeta sur lui. Ils roulèrent dans la neige, se tirant les cheveux et autres. Leur querelle fut interrompue par Suika qui soupirait qui les regardait avec le chat. A la vue de la mine de pitié de la pastèque, Yume se justifia:

-Mais il a voulu tuer mon chapelier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nyx, Déesse de la Nuit.
» La nuit du renouveau.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section RP :: London :: Dans les rues de Londres-
Sauter vers: