Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 20 Mar - 17:25

- Mais... il a voulu tuer mon chapelier !
*Mais c'est pas une excuse !!! Pauvre de moi... supporter une nana pareille...* songeait-elle, avant que Willy ajoute:
-C'est qui ce "chapelier" ?
- Comment osez-vous ? s’offusqua-t-elle Le chapelier est un génie, vous m'entendez ? un GÉ-NIE ! C'est également...
- L'homme que tu aimes, on sait...
- Comment ? Mais... vous disiez... que... que vous m'aimiez à la folie... que vous vouliez me revoir et...
- Euh....Je sais que je suis jolie et que je peux être l'objet de fantasmes divers, mais vous poussez le bouchon trop loin ! Rêver c'est bien mais dépassez pas les bornes ! Je n'ai aucune envie de m'accoupler avec un vieux ! Quel âge avez vous ?.....Bon, l'espoir fait vivre mais quand même... Vous avez peut-être de la fièvre pour délirer comme ça !" Elle posa sa main sur son front, inquiète.
- Non... non, je vais... aussi bien... que ... que des vaches à l’abattoir...
- Originale, cette comparaison... Bon, je suis désolé de vous interrompre comme ça, mais ça vous gênerait de d'abord finir ce concours pour régler vos différents sentimentaux au cours d'une bataille de boule de neige ? s'impatienta Cheshire qui travaillait d'arrache-pied pour remporter le premier prix ? La pastèque reprit sa création. Elle repensais à somment avait-elle connue Yume. Ce n'était pas si désagréable d'être avec elle. Il y avait toujours de l'action et toujours de quoi rire ou s'amuser. La première fois qu'elle l'avait rencontré, Yume lui avait marché dessus et elle avait même pensé "Mais c'est qui cette idiote ? C'est pas possible d'être aussi... euh... comme ça..." Bon, pour les retrouvailles, c'était pas mieux... tentative d'enlèvement. Et puis, il y avait ce Charles-Henri... qui s'était enfui il y à deux minutes. Si vite qu'elle n'eut pas le temps de voir son visage. Mais si ses souvenirs étaient bons, il ressemblait à... au garçon là bas... qui se cachait derrière un rocher et qui dévorait Yume des Yeux, avec un petit air jaloux... d'ailleurs, ce ne serait pas lui ? Elle s'approcha. Il ne voyait pas. *Hummmm, il est trop bien habillé... il faut arranger ça...* pensa-t-elle. Elle saisit une poignée de neige et écrasa sa main contre la tête du jeune homme qui aussitôt, se mit à crier.
- WAAAAAAAH, c'est froid, c'est froid !!!!!!
- Bah, Charles-Henri ? Je pensais que tu étais parti... Mais, pourquoi est-ce que tu te cache ? Attend, tu m'espionnes ?
- L'une de vos connaissances ? Quel nom pourri, en tout cas... remarqua-t-il
- Cheshire, je te présente... mais... Oompa-loompas ! apportez moi une tondeuse ! Charles-Henri, je te présente un chat qui sourit, toujours prêt à te raser le crâne ?  
- Quoi ? Je vais ressembler à un bonze !
- Tatata, on ne chipote pas ! Mon oncle ne t'a donc pas appris à tenir tes engagement ?




*Dsl, pour avoir fait parler Cheshire et Yume sans permission...*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Jeu 27 Mar - 0:05

Le Chat regarda le nouvel arrivant, la tête penchée d’un air curieux. Ils avaient l’air de se connaître. Le nouvel arrivant semblait perdu. Il avait un drôle de nom aussi. Sans trop savoir pourquoi, ce nom lui écorchait les oreilles. Il délaissa sa statue d’Alice pour s’approcher et écouter leur conversation, curieux comme il était, quand Yume lui attrapa par le bras et le tira vers l’inconnu. Le chat cligna des yeux, surpris.

- Cheshire, je te présente... mais... Oompa-loompas ! apportez moi une tondeuse ! Charles-Henri, je te présente un chat qui sourit, toujours prêt à te raser le crâne ?

Celui-ci protesta vivement, disant que ce n’était pas un vrai chat mais un énergumène avec des fausses oreilles et des vêtements colorés. Le chat haussa le sourcil. C’était un sceptique… Briser les rêves de réalité des pragmatiques était l’un de ses passe-temps favoris! Ça et poser des énigmes…  Heureux de l’occasion qui se présentait, Cheshire reprit sa forme féline et s’installa sur la tête de Yume, sentant le regard surpris de Charles-Henri et… ma foi, serait-ce de la jalousie? Le Chat ne pouvait pas être plus comblé. Il sortit son plus beau sourire, le fameux sourire qui semblait s’étendre jusqu’à ses oreilles pointues. Il posa ses yeux brillants sur le jeune homme confus et dit d’un ton calme :

–Quel esprit fermé… Une vraie prison! N’avez-vous jamais vu un chat sans sourire? À moins que cela ne soit un sourire sans chat…

Il s’amusa à disparaître, laissant son sourire derrière lui, et réapparaître devant le jeune homme. Le chat flottant pouffa  et esquissa une révérence exagérée.

- Peu importe, ravi de vous rencontrer.

Et il se tourna vers les petits hommes qui revenaient avec la tondeuse demandée. Voilà ce qui arrivait aux sceptiques…
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 30 Mar - 8:50

Maintenant, son stupide cousin prenait Chess'  pour un imposteur... Et puis quoi encore ? Il voulait juste échapper à la tonte oui... Pas question ! Après tout le mal qu'elle s'était donné ! Heureusement, le chat reprit sa forme.... de chat et s'installa sur sa tête. Un chat-chapeau ! Ouh, mais il a pas l'air très content le Charles-Henri !

-Quel esprit fermé… Une vraie prison!  Mais elle se tuait à le dire ! Enfin quelqu'un qui comprend ! N’avez-vous jamais vu un chat sans sourire? À moins que cela ne soit un sourire sans chat… 

Et hop ! Le chat qui lui servait de chapeau disparu, ne laissant que son sourire derrière lui et réapparut entier devant le pauvre C-H qui avait l'air.... tétanisé. Quel trouillard !

- Peu importe, ravi de vous rencontrer. 

Tondeuse ? Ah, voilà la tondeuse ! La poupée s'en saisit un léger sourire sadique aux lèvres. 

-Viens par là, toi...
-NON ! Je ne veux pas ! Au secours !

Une course poursuite effrénée. On encourageait, on aidait. A la plus grande déception de Yume il réussit à s'enfuir, une mèche coupée. 

-C'est injuste...

Les coups de midi sonnèrent sur l'horloge centrale du chocolatier. Il était l'heure d'aller manger.

-Bon... Qu'est ce qu'on mange ?
-C'est vous qui régalez !
-Mais on est pas tes oompas loompas ! Ils savent pas cuisiner ?
-Seulement des sucreries...
-Euh, tout bon réfléchi, non merci. Je m'en occupe, Suika va faire un massacre sinon.

Sa fameuse référence au ragoût de Jabberwocky carbonisé...

-Allez ouste ! Laissez moi travailler !

Elle aurait pu être mauvaise en cuisine, vu sa maladresse mais non. Elle était, en vérité excellente. Sa mère lui avait tout enseigné de l'art culinaire, ainsi que la couture, la peinture et autres domaines divers avant de monter au ciel. S'étant vêtue d'un tablier, Yume versa astucieusement les bons dosages en chantonnant. Un délicieux fumet s'échappait désormais de la cuisine. Le chat, attiré par celui ci se dirigea jusqu'au plat, le nez en alerte. La cuisinière rit et repoussa son museau du bout des doigts:

-Tut-tut-tut ! C'est pas encore prêt ! 

Le repas enfin prêt, elle arriva dans la salle à manger et déposa sur la table une dinde bien dorée entourée de pommes de terres fumantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 4 Avr - 17:50

Attablés, Suika, le chocolatier et une multitude de Oompas Loompas attendaient avec ferveur le repas. Yume, toujours dans son tablier style mad café, entra dans la pièce, le chat sur la tête, une dinde dorée dans les mains. Elle posa le plat sur la table, qui à vue d'oeil, mesurait environ une bonne dizaine de mètres. Le plateau passa de mains en mains, chacun se servant avec modération. Willy se contenta de manipuler la nouriture. Sans doute était-t-il trop abitué au sucré... Après un suculent repas, ce fut l'heure de la sièste collective. Tout le monde était affalé sur des fauteuils, coussins ou à même le sol, l'allure négligée. Même le chapelier raffiné semblait moins coincé.

* * *

Le chat jouait à présent avec le chapeau de Willy, toujours endormi. D'ailleurs, Les deux jeunes filles eurent l'occasion de remarquer la sublime coupe de cheveux de leur hôte. Yume en pofita du sommeil de celui-ci pour lui prendre rendez-vous chez un barbier. Un certain Sweeny Todd, qui acceptait de vendre ses services à moitié prix et en tant que coiffeur. Ce qui arangeait grandement la poupée, car le barbier de Fleet Street était le plus proche. Par contre il avait aparemment une sale réputation... pourquoi ? Aucune idée. mais bon, ce n'était ni cher, ni loin d'ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 5 Avr - 2:34

Le Chat suivait curieusement Yume qui s’attelait dans la cuisine, remplissant l'air de toutes sortes d'odeurs variées. Il laissa son nez le guider jusqu'au plat qu'elle préparait avant de se faire repousser gentiment par la cuisinière.

-''Tut-tut-tut ! C'est pas encore prêt !''

Cheshire cligna des yeux. Ce petit rire... il lui était familier. Il secoua la tête et se contenta d'observer de loin, cet étrange sensation au creux de l'estomac. Ce rire lui rappelait Alice, ce devait être l'origine de ce sentiment. Tous les habitants du Pays des Merveilles étaient ''reliés'' d'une certaine façon à Alice. Mais cette fille ne l'était pas. Alors pourquoi? Le chat secoua de nouveau la tête et suivit la jeune fille vers la salle à manger.

Après le repas, les petits hommes et leur chef se sont assoupi, laissant le champ libre pour le chat d'enfin pourvoir s'amuser avec ce mystérieux chapeau. Certes, il était beaucoup moins attrayant que celui du vrai Chapelier mais au moins il était accessible. Cheshire le plaça sur sa tête avec un large sourire. Il les regarda prendre un rendez-vous pour les cheveux de leur hôte s'en vraiment écouter, perdu dans ses pensées. Il se demanda si la Reine avait remarqué son absence... et s'il allait avoir des ennuis à son retour. S'il retournait chez lui un jour. Il ne savait toujours pas comment et pourquoi il avait atterri dans cet étrange château avec ces filles, ce Chapelier et tous ces bonshommes. Il y avait encore beaucoup de choses qu'il ne comprenait et cela ne fit que le faire sourire d'avantage. Cependant, il était partagé entre l'envie d'en apprendre plus sur ce monde inconnu et ce sentiment qui pesait sur son cœur, ce qu'on pouvait appeler un ''mal du pays''.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 11 Avr - 19:08

C'était l'heure du rendez vous chez le barbier. Tout le monde se réveillait difficilement mais avec le réveil des oompas loompas.... Difficile à rester endormis avec ça. Des trompettes, une fanfare... Wouaw ! Tiens? Le chat n'avait pas dormi ! Comment il faisait ? Elle lui fit un petit sourire à la volée. Après avoir expliqué plusieurs fois clairement que, non il n'était pas question de prendre l'ascenseur de verre pour se rendre à ce rendez vous, le petit groupe sortit. Ce n'était qu'une petite distance mais le chocolatier faisait un effort surhumain pour avancer. Pendant ce temps, Yume chantait et dansait gracieusement sous la neige qui tombait en gardant le rythme de la marche. Comme elle s'amusait !
***
Ils poussèrent la porte du petit édifice.

-Bonjour, c'est pour le....

Elle prit peur aussitôt qu'elle vit le visage du coiffeur, regard dur, inexpressif et.... meurtrier. Un frisson lui parcourut l'échine. Elle se plaqua contre un meuble, tétanisée. Maladroitement, elle cherchait un objet, n'importe lequel, pour se défendre, se rassurer. Ce fut un rasoir ( logique) Elle aurait préféré payer plus cher pour ne pas aller ici... Mais c'était trop tard... Elle se dirigea vers la sortie, avec ses camarades (sauf Willy, vu qu'il restait ici) les gouttes de sueur dégoulinaient le long de son cou... Quand, soudain, le barbier diabolique l'interpella:

-Mademoiselle ?

Voix froide. Elle étouffa un cri, sursautant toujours aussi apeurée par cet homme.

-Pouvez vous me rendre mon rasoir s'il vous plaît ?
-Ah.... bien sûr...hahaha...

Elle posa en vitesse l'objet et sortit en courant de cet endroit maudit. Encore pleine de spasmes, elle se laissa tomber sur un banc. Calmée, elle se releva aidée gentiment par le chat qui ne semblait pas comprendre son état. Elle pensait au pauvre homme resté là bas. Peut-être que cet homme égorgeait ces clients, ce qui expliquerait sa mauvaise réputation ! Même si ce n'était que de la paranoïa, il fallait surveiller. Aucune personne ne méritait un tel traitement, encore moins un de ses patient !

-Ecoutez ! Il faut les surveillez ! Pourquoi ? Mais ça sent mauvais tout ça ! On va espionner, et si ce que je crains arrive...Chess' fera diversion en apparaissant et moi et Suika on en profitera pour tirer Wonka d'affaire !

Ce plan paraissait parfait... Pourvu que tout se passe comme prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Lun 21 Avr - 18:06

-Bonjour, c'est pour le.... commença Yume qui s'interrompit, effrayée, aussitôt que la face du coiffeur fut visible.

Pourtant, il n'y a pas de quoi avoir peur, ce monsieur a l'air très sympathique... La poupée se plaqua contre un meuble, cherchant un appui stable. Sa main tâtonna un peu partout sur la surface de la commode avant de s'arrêter sur un drôle de couteau, très esthétique, du moins ! Elle entraina le petit groupe vers la sortie, tremblante, sa nuque dégoulinante de sueur froides. Laissant notre chocolatier planté au milieu de la pièce. La voix forte du barbier (qui, lui non plus, ne semblait pas comprendre les réaction de la jeune excentrique) retentit:

-Mademoiselle ?

La poupée sursauta en étouffant un cri.

-Pouvez vous me rendre mon rasoir s'il vous plaît ?

-Ah.... bien sûr...hahaha... dit-elle en feignant d'être naturelle.

Elle déposa le jolie couteau qui avait pour nom rassoir et sortit en courant. Suika, esquissa une petite moue. Cet objet lui plaisait bien, elle aurait bien voulu le garder... Yume avala de grosses bouffées d'air pour se calmer, et se releva, aidée par le chat qui (lui aussi) ne semblait pas comprendre son état.

-Ecoutez ! Il faut les surveillez ! Pourquoi ? Mais ça sent mauvais tout ça ! On va espionner, et si ce que je crains arrive...Chess' fera diversion en apparaissant et moi et Suika on en profitera pour tirer Wonka d'affaire !


Tout le monde sans exception accepta de se joindre à l'adorable jeune fille. Ou plutôt, tout le monde fut forcé à accepter... mais bon, c'est un détail parmi d'autre... La pastèque fut désignée à l'unanimité pour surveiller le mystérieux barbier en première. Cette décision ne la gêna aucunement, il faut bien occuper ses journées. Elle s'accroupit devant la fenêtre, observant avec attention le moindre geste de l'homme coupeur de barbes. Quelqu'un s'approcha de la porte d'entrée. De l'extérieur, l'on pouvait distinctement entendre le bruit qu'avait provoqué l'étranger en pressant un simple bouton. *Comme c'est amusant, cette petite invention* songea l'espionne en se redressant un peu plus. le barbier ouvrit tendit sa main que l'autre serra. *Quelles étranges coutumes...* Le visiteur lui donna un paquet entouré de plusieurs (et nombreuses) bandes de ruban adhésif. L'espionné remercia et congédia le livreur du colis puis, s'acharna à ouvrir le carton. Décoiffé par ces efforts, il passa une main dans sa chevelure. Du paquet, il sortit un vase qu'il qualifia d'adorable.

- Cet typiquement le genre de vases qu'aime Nellie, ça va lui plaire, j'en suis certain ! Voyons, qui est le destinataire

Il fouilla dans le carton. Il trouva une petite carte, il lu le message inscrit dessus. Ses traits ne montrèrent maintenant plus que la colère. De rage, il lança le vase, qui transperça la vitre qui éclata en morceaux et, par la même occasion, percuta la tête de Suika, qui, par malheur, c'était un peu trop redressée afin de mieux voir la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mar 22 Avr - 22:57

Distraire le barbier? Le chat n'aura pas pu être mieux choisi pour ce travail. Il sourit largement en pensant à ce qu'il pouvait faire pour remplir sa tâche, sans oublier de s'amuser un peu évidemment. Les esprits humains étaient tellement amusant à manier, si tordus et pourtant si impressionnables. De plus, cet étrange homme intéressait grandement le chat. Son regard avait cette lueur, ou plutôt, cette absence de lueur que Chessur avait déjà vu trop de fois dans l’œil unique du Valet de Cœur. Une folie différente de la sienne, celle d'Alice ou du Chapelier. Bien que tout le monde avait sa propre folie, celle du barbier et du Valet se ressemblaient. Froide, meurtrière. Le Chat secoua la tête. ''Pas le temps de glander! Pas de temps du tout!'' Comme le dirait le Lapin.

Le chat reprit sa forme poilue et sauta jusqu'à la fenêtre de l'homme. Il gratta la fenêtre avec un miaulement, mais comme l'homme refusa de lui ouvrir il s'y faufila par ses propres moyens.

-''C...Comment t'es entré toi?''  

Le matou sauta de côté pour éviter le coup de pied qui lui était lancé. Il sourit intérieurement et s'arrêta pour disparaître lentement, laissant son sourire derrière lui, s'étirant et s'étirant... Devant la mine quelque peu étonnée de l'homme, Chessur ne put s'empêcher de rire. Un rire profond et mystérieux, semblant venir de partout à la fois. Peut-être en faisait-il plus que nécessaire, mais le Chat avait depuis longtemps oublié le plan initial de Yume. Il s'amusait beaucoup trop à apparaître et disparaître. Une tête par-ci, des yeux par-là... De quoi vous faire perdre la tête.

Il s'installa sur la tête du barbier et commença à se lécher les pattes nonchalamment.

-''Dites donc...'', demanda-t-il calmement, ''Vous me rappelez quelqu'un. Vous est-il déjà arrivé de décapiter quelqu'un?''

Le Chat n'avait pas conscience de la gravité que pouvait avoir cette question sur l'homme. En fait, il pensait plutôt au Valet de son pays qui travaillait pour la Reine. Mais le barbier réagit plus qu'il ne l'espérait.

-''Peut-être n'êtes-vous pas le seul à avoir perdu la tête...'', en conclut le Chat.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 26 Avr - 14:58

Le chat s'infiltra dans l'antre du barbier comme prévu. Le plan se déroulait à merveilles... Elle tira le chocolatier hors de l'échoppe ( en lui bandant la bouche bien sûr !) Celui ci ne comprenait rien, il n'avait pas idée de la situation horrible dans laquelle il se trouvait. Bref, il fut vite évacué. Ils étaient tous regroupés, prêts à partir. Tous, sauf le chat. Il avait l'air de s'amuser. Il avait oublier le plan. Yume avait beau lui faire de grands gestes, il ne la voyait pas. Il compromettait tout avec ses bêtises ! Comment le ramener maintenant ? Personne n'avait une idée assez intelligente pour le tirer d'affaire sans attirer l'attention du barbier et le "fonçons dans la tas" de Suika  mettait en risque tout le groupe. Il fallait quelque chose, et vite !

La poupée reprit son souffle. Elle avait une idée... suicidaire. Mais possible.

*Le chat, je te préviens, si je meurs pour sauver ta peau... Gaves toi de chocolat jusqu’à la fin de tes jours et mets toi au service de la souris du chapelier !*


Sur ce, elle prit de l'élan, courut et... se jeta contre la fenêtre du barbier qu'elle brisa ( grâce à son volumineux cerceau ). Elle atterrit au centre de la pièce, parmi les débris de verre. Par chance, elle en fut indemne. Elle se saisit du félin qui n'eut pas le temps d'esquisser le moindre mouvement et repartit par là ou elle était rentrée, a la vitesse de l'éclair.

Tout le monde était au complet, caché derrière un buisson. Yume faisait des gros yeux à Cheshire pendant que Suika et Willy échangeaient des banalités, comme si rien ne s'était passé:

- Cheshire ! Est ce que tu te rends compte qu'a cause de toi, tout à viré à la catastrophe ? Et que j'ai du improvisé en payant pour tes bêtises ? Hein ?


Celui ci abordait un air de chaton prit en faute, contrit... Si mignon que la jeune fille en détourna les yeux en marmonnant:

-Bon, bon... Des erreurs, tout le monde en fait... Tu es pardonné cette fois ci... Mais c'est la dernière fois ! Et me fait plus ces yeux là !

Le barbier ne les avait même pas poursuivit ! Une fois un peu plus loin, la poupée épousseta sa robe puis demanda d'une voix entraînante:

-Bon ! C'est pas tout ça mais l'action, ça creuse ! Qui veut une glace ?


Une glace en plein hiver, il n'y avait qu'elle pour avoir des idées pareilles !

- Vu que je suis entourée d'incultes, mieux vaut poser la question :Qui sait ce qu'est une glace, a part moi ?


Willy Wonka leva le doigt immédiatement, très logique puisque lui même avait inventé la glace qui ne fondait jamais. La poupée leva les yeux au ciel, excédée.

-Rectification: qui a part moi et Wonka savent ce qu'est une glace ?

Cette fois, ci personne ne leva le doigt, Les deux autres se regardant avec incompréhension. Venant d'autres mondes, ils n'avaient surement pas eu le temps de savoir ce qu'est une glace, et encore moins de la goûter ! Le visage de Yume forma un sourire malicieux:

-Ok.... Suivez moi !

Elle se glissait aisément entre les foules, les autres avaient du mal a suivre, de rues en rues. Cheshire s'amusait à changer de formes toutes les secondes faisant crier, se retourner et s'évanouir les passant. On en perdait facilement et rapidement ses repères, ils se concentraient donc sur la frêle et petite jeune fille, ses bottes claquant sur les pavés de Londres.

Elle emprunta une ruelle, suivie de plus ou moins près par l'étrange groupe. Une impasse. Enfin, pas vraiment une impasse. La rue se finissait devant un petit restaurant. Le lierre grimpait sur le mur de la bâtisse, et les fleurs des pays chauds se s'étaient pas éteintes malgré l'hiver, gardant toutes leurs splendeurs, leur vivacité et leurs couleurs chatoyantes. Les murs étaient couleur pierres du canyon, les fenêtres encadrées par des rideaux vichys et un peu plus haut, au centre, au dessus de la porte, une pancarte à la jolie calligraphie "Chez Bo'". Les amis étaient en admiration devant la charmante maison et Yume fière de ses connaissances.

-C'est.....pittoresque.... souffla Wonka, pris d'émotion. La vue de cet endroit semblait lui raviver plein de beaux souvenirs.

La poupée sourit et poussa la porte dont la clochette tinta à son passage. Elle claironna:

-Bo' ! C'est moi ! J'emmène des amis !

-Yume ! Mamamia ! Quelle bonne surprise ! Qu'est qui t'amène chez nous ?
Un homme sortit les accueillir. Il était ventru, vêtu d'un tablier et de la farine ornait sa joue. Il avait des cheveux de jais et une moustache roulée à l'italienne. D'ailleurs, il avait un accent bien prononcé. Pendant qu'il les installait à une table, la meneuse expliqua à l'homme qu'elle semblait bien connaître:

-Je suis venue les faire goûter tes glaces !

-Tout si pour toi, tu le sais bien ! Je t'amène les cartes.


Et il repartit en cuisine. Deuxième explication de la part de la jeune fille à ses amis, cette fois.

-Bo' et sa famille viennent d'Italie, ils habitaient là bas, mais ils ont immigrés en Angleterre pour avoir un meilleur emploi et plus de possibilité. Ils ont acheter et refait ce petit restaurant. De toutes les glaces que je n'ai jamais mangé, celles de Bo' sont les meilleures. Faites maison, en plus. Elles peuvent même rivaliser avec les vôtres, ô puissant chocolatier et confiseur ! Ne soyez pas dur avec lui, ajouta t-elle à l'attention de celui ci, Bo' ne cherche pas la concurrence, il veut juste avoir un travail et du bonheur pour lui et sa famille.

Mais il ne semblait pas le vouloir. Il regardait le restaurant avec le regard pétillant, des étoiles dans les yeux. Sans doute dans son enfance avait il connu un autre "Chez Bo'" qui lui avait fait de beaux rêves et souvenirs...

Le gérant du restaurant revint avec les cartes/menus. Il les donna à chacun et avant de partir ( s'occuper des autres clients et leur laisser le temps de choisir ) il demanda à l'habituée:

-Comme d'habitude ?
-Comme d'habitude.

Et sur ces mots, il re-reparti. Après quelques minutes, Yume demanda:

-Alors, vous prenez quoi ? Suika, je suppose que tu prend saveur pastèque....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 2 Mai - 9:26

Saveur pastèque ? Pourquoi pas... Je me laissais tenter par cette glace "saveur pastèque". Bo' revint, chargé d'une caisse énorme qu'il posa sur un buffet. Il l'ouvrit. Je me penchais. Il faisait bien froid dans cette boîte. La caisse était composée de deux partie. Celle du bas pouvait avancer, laissant un choix plus élargie dans les parfums de glaces. Cheshire choisit une glace toute rose. Une glace qui avait pour nom "fraise". Pas très attirante, à vrai dire...

- Roseau aux amandes cuites dans du cacao du Groenland... marmonna le chocolatier, toujours aussi intimidé lors de parler à quelqu'un.
- Il a dit quoi, là ? demanda Bo' à Yume.
-Euh... Qu'il voulait une glace aux roseau aux amandes cuites dans du cacao du Groenland, je crois...
-Ah non, désolé mon petit monsieur, mais on n'a pas ça ici...
-... caramel....
-Hein ?
- Euh... caramel...
-Allez, c'est partit !

***

Bo' tendit à chacun un cornet. Pour moi, une glace légèrement rose. Celle de Cheshire carrément rose. Willy, un joli marron clair, et celle de Yume... un bac de taille moyenne avec... un peu toutes les glaces, en fait... Il fallait s'y attendre...

-Bon, finissez vos glaces, on va dans un parc d'attraction, ok ?
-Bah, et le barbier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 29 Juin - 18:10

Cheshire n'était pas vraiment un connaisseur en nourriture humaine, il choisit donc la couleur qui l'attira le plus: un joli mauve-rose. Sans chocolat bien sûr, apparemment pour les chats c'était mortel. Chessur se demanda si cette règle s'appliquait à lui mais il accepta de jouer le jeu. Il observa les autres manger ce qu'ils appelaient une ''glace'' et tenta de les imiter. Son museau frétilla sous le coup du froid et il se retrouva avec du rose plein les moustaches. Il passa sa langue sur son nez froid et frissonna.  Le Chat flottait derrière Yume qui proposait d’aller au parc d’attraction. Cheshire tourna la tête de côté et demanda ce que c’était. La jeune fille semblait offusquée et deux fois plus décidée à l’emmener à ce fameux parc jusqu’à ce que la fille aux pastèques l’interrompe.

-''Bah, et le barbier ?''

-''Je croyais qu’on voulait lui échapper?'', demanda Cheshire.

-''Peut-être mais le chocolatier a toujours besoin d’une coupe'', répondit-elle sèchement.

Le Chat haussa les épaules et se tourna vers Yume pour voir ce qu’elle en pensait.

-''Cela peut attendre'', décréta-t-elle, ''On a une urgence en ce moment! Chess n’a jamais vu de parc d’attraction!''

Sur ces mots, le groupe se dirigea donc vers le fameux parc. Chessur prit sa forme humaine parce qu’apparemment les animaux étaient interdits. Le Chat aurait pu être offensé mais il était trop occupé à être fasciné par le monde qui était apparu devant ses yeux.  Des immenses monstres de métal les encerclaient. Il y en avait de toutes les couleurs et de toutes les formes. Il y en avait qui semblait atteindre des kilomètres de hauteur. Il y en avait qui tournaient, il y en avait qui montaient et descendaient…  Le Chat était surpris de voir des gens qui chevauchaient les monstres en hurlant. D’ailleurs, des gens il y en avait partout. C’était la première fois qu’il voyait autant de personnes rassemblées en un même lieu.

Yume les guidèrent vers une sorte de porte. Il y avait une petite file qui semblaient attendre pour parler à des hommes en drôle de costume.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mar 1 Juil - 9:24

Sa glace était délicieuse, comme toujours. Sa glace...? Plutôt ses glaces.... Oh ! Et quelle importance ? Bo' avait fait du super travail, comme toujours ! D'ailleurs, ses camarades n'avaient pas l'air de dire le contraire: Willy avait l'air de beaucoup apprécier sa modeste glace caramel, Suika dévorait la sienne avec appétit ( elle n'avait aucune expression sur le visage, mais vu en combien de temps , elle l'avait finie, on pouvait deviner qu'elle l'avait appréciée..) et Cheshire.... en avait plein sur le museau ! Elle ne put se retenir de rire doucement. Décidément, le fait d'être ignorant donnait un côté adorable. Enfin... Tout dépend comment l'ignorant est. Bref. Décidément, quelle belle journée ! Cela donnait une très bonne impression à son patient du monde extérieur et en plus, elle s'amusait ! N'était ce pas merveilleux ? Cette journée merveilleuse... et loin d'être terminée. L'après midi venait à peine de pointer le bout de son nez. Elle réfléchit. Qu'est ce qui pourrait faire plaisir à tout le monde...? Un parc d'attraction ! Bien sûr ! Cheshire vint flotter à côté d'elle pendant, que tout sourire, elle exposait son idée:

-C'est quoi un parc d'attraction ?

-Bah.... Et le barbier alors ?

Zut ! Suika n'allait quand même pas gâcher cette merveilleuse journée ! De plus pas question de retourner chez ce barbier de l'enfer ! Plutôt mourir ! Ou pas...De toutes façons ça revenait au même ! Et puis, Cheshire n'avait jamais vu de parc d'attractions ! Ca c'était grave ! Il fallait absolument qu'ils y aillent alors !

-''Peut-être mais le chocolatier a toujours besoin d’une coupe'
' disait Suika d'un ton qui n’impressionnait pas le moins du monde la poupée.

Quoi ? Pourquoi discutait elle ? En tout ce temps, n'avait elle pas compris que c'est elle qui commandait ? Car Yume pouvait, c'est vrai se montrer quelque peu peureuse mais, elle avait un don très utile. Elle était très persuasive. Si elle voulait quelque chose, elle l'aurait forcément. Et même habituellement elle n'avait même pas besoin d'utiliser la force. Habituellement. Il est vrai que certaines personnes ayant beaucoup d'expérience pouvait y résister, mais.... Ils changeaient vite d'avis étrangement....

-''Cela peut attendre'', décréta-t-elle, ''On a une urgence en ce moment! Chess' n’a jamais vu de parc d’attraction!''

Cela voulait dire, en langage poli: "Tu n'as pas le choix, ma vielle." Donc, plus personne n'y vit d'objection. Ils se dirigèrent vers ce parc d'attraction, Yume devant encore une fois, car elle était la seule à bien connaitre Londres. D'ailleurs, elle pourrait être guide touristique ! Une fois arrivés, et Chess' impressionné, elle hésita: Barbapapa ou grand 8 ? Elle opta pour grand huit, car après l'effort, le réconfort ! Au pire si ils n'avaient plus faim, elle mangerait leur part ! ^^
Ils firent la queue pendant laquelle elle expliqua tout aux autres: le principe de la barre de sécurité, et que non; Cheshire n'avait pas le droit de disparaitre pendant l'attraction, ni de se pencher sur les côtés pour regarder la vue. Il y avait une grande roue pour cela. Enfin, leur tour arriva. Elle paya leur places et s'installa avec les autres dans le "monstre..." Comme disait son cher chat.

-C'est parti !



_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 27 Juil - 17:27

Quelle tête de mule... Elle ne me laissait guère le choix. On n'installa chacun par binôme dans les wagons. Yume, avec Cheshire et moi, avec l'homme le plus coincé au monde. Elle nous imposa quelques règle qui d’après elle, étaient primordiales :  1) On met la barre de sécurité (chose qui nous valu 10 minutes d'explications sur le fonctionnement de l'objet) 2) Interdiction de se pencher pour admirer le paysage  3) Interdiction de disparaitre pendant l'attraction ! Le chat, celui dont la règle numéro 3 s'appliquait le plus, traitait l'immense machine de "monstre". Sincèrement, ça ne m'inspirait pas confiance... Je gobais ma glace, dans la certitude de la régurgiter à la fin du manège, mais elle était bien mieux dans mon ventre que dans celui de Yume, même si c'était pour finir sur le trottoir !

-C'est parti !

Le "monstre de fer" avança. Ses roues suivaient le chemin tracé par les rails. Le rythme s'accélérait. Je pouvais sentir la jointure de chaque barre métallique. On montait. Soudain, Le wagon fila à toute allure, dans une pente. Du vent fouetta mon visage. D'un coup, "le monstre" freina et je fus projetée contre le siège de Cheshire qui, par réflexe, disparu pour réapparaitre sur les genoux de la poupée. La barre de sécurité qui était attachée à notre siège n'était plus là... J'entendis le fracas de quelque chose percutant le béton Je baissais la tête, pendant que le wagon redémarrait et que Yume grondait le chat ( Elle ne semblait pas s'inquiéter de ce brusque arrêt... était-il fait exprès ?). La barre. Notre barre de sécurité ! Elle était à plusieurs mètres en dessous de...

-...de moi... Oh non, c'est pas vrai... Willy... Willy ? Yume, Ches', on a perdu le chocolatier !!!

On prenait de la vitesse. Ce n'était pas le moment de me louper.

- On se sépare, je le cherche en bas, Ches', prend de l'altitude ! Et toi, Yume, Reste dans le wagon ou... fais ce que tu veux !


*Wonka, espèce de con...* Je sautais dans le vide. *Avec de la chance, beaucoup de chance, je sortirai intact de cette chute.* Le sol se rapprochait dangereusement. Un marchant ambulant arriva avec son chariot. *Vire ! Vire de là, toi !* Je n’eus même pas le temps de le lui dire. Ma tête percuta le toit de son commerce mobile avant d'être rejetée en arrière. *ça fait super mal.... Il va me le payer, celui-là ! Bon, pas le temps de rêvasser, il faut que je retrouve Willy.* Je crachais le sang qui emplissait ma bouche, et ignorant mon état, que je n'avais même pas vérifié, je me relevai et parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 9 Aoû - 2:41

Chessur était en train d’admirer le paysage (à l’intérieur du wagon comme imposé par Yume) quand le monstre se mit à gronder. Les poils du chat s’hérissèrent quand le monstre s’arrêta subitement. La fille aux pastèques fut projetée vers l’avant et, par réflexe, il apparut sur les genoux de Yume quand l’autre atterrit tête première à la place qu’il occupait. La barre de sécurité qui les retenait prisonniers du monstre s’envola sous l’impact. Pendant que Yume le grondait car il avant enfreint ses règles, la fille aux pastèques se pencha vers l’avant et se retourna vers eux.

-''...de moi... Oh non, c'est pas vrai... Willy... Willy ? Yume, Ches', on a perdu le chocolatier !!! ''
Le Chat tourna la tête de côté, se demanda ce qu’elle voulait dire par ''de moi''. Mais il semblait que ce n’était pas le plus important pour le moment, le monstre gronda de nouveau et semblait prêt à bouger.

-'' On se sépare, je le cherche en bas, Ches', prend de l'altitude ! Et toi, Yume, Reste dans le wagon ou... fais ce que tu veux ! ''

Et sur ce, elle sauta dans le vide. Cheshire se retourna vers Yume quand un grincement se fit entendre. Il leva le regard et vit quelque chose tomber du monstre et foncer vers eux. Sans réfléchir, Chessur agrippa la poupée par les épaules et l’attira vers lui et se pencha sur elle pour bloquer le projectile qui s’écrasa derrière eux avec fracas. Il recula et vit que ses joues avaient pris une étrange teinte rosée.  Le Chat tourna la tête de côté mais se rappela vite sa mission. Il se leva lentement pour ne pas déranger le monstre et se disparut pour apparaître plus haut, histoire d’avoir meilleur vue de l’ensemble de la créature de fer, cherchant le Chapelier des yeux.

Il vit une foule de petits points noirs au pieds du monstre qui paniquaient. Ils avaient placé d'étranges objets oranges autour et bloquaient l'accès aux curieux.

-''Voilà ce qui arrive quand on s'amuse avec un monstre...'', pensa le Chat sans vraiment comprendre pourquoi tant de personnes voulaient faire ce genre d''attraction'' comme le disait Yume. Enfin, il était encore distrait. Il devait retrouver le Chapelier, même s'il ne voyait pas vraiment pourquoi. Il n'était pas du genre à aider les autres comme ça ou à prendre un parti. Il aimait rester derrière et profiter du spectacle. Alors pourquoi avait-il sauvé cette Yume?

Pour la même raison qu'il avait aidé Alice auparavant.

Pour profiter du spectacle.

Le Chat sentit son sourire monter jusqu'à ses oreilles et jeta un regard circulaire et vit le Chapelier accroché à un rail, les pieds pendants dans le vide. Chessur flotta jusqu'à lui et apparu à ses côtés.

-''Besoin d'aide?'', demanda-t-il avec un sourire sournois.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Sam 9 Aoû - 23:20

Ça avait pourtant si bien commencé au départ...Si bien... Yume devait se douter que quelque chose vienne chambouler l'ordre normal des choses. Le premier signe n'était, certes pas bien grave (quoique gênant): Cheshire brisa ses règles dès que l'engin démarra en apparaissant sur ses genoux. Même si elle rouspétait, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir... Pourquoi ? Cheshire était un chat, premièrement et les chats étaient terrorisés par les manèges trop grands et diaboliques pour leur petit monde naïf. Leur imagination était sans égale et toutes sortes d'horreur pouvaient naître dans le petite cervelle effrayée à la vue de cette machine bruyante. Deuxièmement, ce qui l'innocentait encore plus: Cheshire était un chat, mais un chat des merveilles ! Yume n'y avait passé que peu de temps, mais elle avait remarqué que la mécanique n'existait pas. Il était donc normal que tout habitant de ce monde puisse prendre cette création des hommes pour la nouvelle créature de la "Maudète Grosse Tite". D'ailleurs, Yume avait une imagination très fertile et la vision d'un chapelier brandissant son épée, escaladant "le monstre" et injuriant contre elle des mots en un écossais incompréhensible lui arracha presque un sourire.

Mais ça ne justifiait pas les faits et elle se sentait obligée de le faire. Si elle ne le faisait pas, qui le ferai ? Le pauvre homme chat serait complétement déboussolé dans la société actuelle. Et en suppléments, la gêne d'un garçon (bien qu'étrange, Yume considère Cheshire et comme un chat, et comme un homme) sur ses genoux et la fameuse question: "Mais pourquoi mes genoux à moi ?" Elle ne le savait pas, et ça l'énervait. Si vous connaissez bien notre poupée préférée,vous savez qu'elle a beau être adorable mais elle vous fourre toujours dans des ennuis sans nom et veut toujours avoir réponse à tout. La considérait il comme une protectrice dans ce monde ? Il était vrai qu'elle s'occupait beaucoup de lui, même avec son patient Wonka. Elle adorait les chatons, et il venait des merveilles alors... Elle en ressentait le besoin inexpliqué...

Et Suika qui parlait à l'arrière... Yume, ne l'écoutait que d'une oreille, car celle ci s'exprimait pour se plaindre la plupart du temps et Yume ne voulait pas gâcher ce moment. Mais elle avait bien entendu ces mots, mots qui la mirent tout en panique:

-''...de moi... Oh non, c'est pas vrai... Willy... Willy ? Yume, Ches', on a perdu le chocolatier !!! On se sépare, je le cherche en bas, Ches', prend de l'altitude ! Et toi, Yume, Reste dans le wagon ou... fais ce que tu veux ! ''


Et voilà ! Elle avait ENCORE été mise de côté... Et comme ça l'énervait ! Elle se sentait inutile: Chess' savait voler, Suika était bonne meneuse et Wonka, un chocolatier célèbre ! Et la petite Yume dans tout ça ? Celle ci était pourtant prête à aider, débordant d'énergie et de bonne volonté mais....Souvent on lui disait: "T'es trop petite !", "Trop fragile et faible !" ou bien "Tu vas rester dans mes pattes !" Cela la mettait hors d'elle. NON, elle n'était pas petite ! NON, elle n'était pas fragile et faible ! ET JAMAIS, elle ne serait un boulet ! Elle voulait prouver son utilité au monde, elle avait besoin d'exister autrement qu'en petite princesse étrange sur les bords ! Si c'est comme ça...Elle sauverait Wonka avant les autres ! Encore fallait il le trouver...

Elle se retourna alors vers Cheshire qui la regardait. Elle n'eut pas le temps de se poser des questions car un grincement sonore se fit entendre, ce qui détourna Yume de son interlocuteur pour lever les yeux vers la source du bruit. Quelque chose tomba d'un autre wagon en hauteur et tombait sur eux. SUR EUX ! Yume était terrorisée, voyant la chose se rapprocher de plus en plus mais elle ne pouvait pas bouger d'un millimètre, paralysée de peur. Elle avait honte d'être aussi faible...Après tout ce qu'elle avait traversé, elle allait mourir...comme ça ? Écrasée par un truc...Dire que venir ici était son idée.... Elle ne trouva même pas la force de fermer les yeux.

*-Je suis désolée les amis...*

Et d'un coup...Cheshire l'attira contre lui. CONTRE LUI ! CONTRE LUI ? Si ses paupières n'avaient pas la force de se fermer, son coeur lui, avait bien la force de battre aussi vite... Toutes ses idées se mélangèrent comme les spaghettis de Bo' donnant un pèle mêle indéchiffrable. Tout se bouscula encore plus quand il se pencha sur elle:

*AAAAAAH ! MAIS QU'EST CE QUI SE PASSE ???*

Voici un aperçu a quoi elle pouvait penser, tout cela dans un ralenti extrême pour vous, Mesdames et Messieurs car ses idées se succèdent à la vitesse de la lumière:
Yume n'avait jamais été proches des garçons,et elle s'y connaissait rien: à cause de Charles Henri, c'était très limité (on pourrait dire que c'était presque le seul qu'elle voyait) mais elle savait bien que ce geste voulait normalement dire quelque chose. NORMALEMENT. Car Cheshire n'y connaissait rien à tout ça, qu'il venait des merveilles,qu'il était naïf et que c'était un chat. Mais un chat homme ou homme chat. Quelle importance ? L'important était qu'il était sous sa forme humaine et la question à soulever était "Pourquoi avait il fait ça ?"

Une craquement juste derrière eux. C'était ça la réponse. Il venait de la sauver. Mais...Pourquoi ? A bien se souvenir, Chapelier n'avait pas dit du bien sur lui... Ça lui faisait du mal de dire ça mais Chapelier avait tort, visiblement. Cheshire n'avait rien du lâche décrit. L’intéressé se dégagea et en vue du visage rosi de la "petite princesse", il tourna la tête sur le côté. Puis, il se souvint de sa mission et s'envola dans les airs, la laissant seule. Elle n'avait même pas eu le temps de le remercier... Le wagon avançait toujours et Yume, remise de ses émotions cherchait du regard le chocolatier pour le sortir de la mouise dans laquelle elle l'avait mise. Eh oui... Comme dit ci dessus: "Yume vous fourre TOUJOURS dans les ennuis" mais rien ne vous dit qu'elle n'essaye pas de vous en sortir... Un petit coup d’œil en bas, en voyant les gens s'affoler comme des fourmis à qui on a écrasé la fourmilière. Puis, loin devant elle vit enfin Wonka, pendu dans le vide, s'accrochant désespérément aux rails. Et Cheshire avec lui. Ils parlaient, et elle se rapprochait ! Elle allait écraser Wonka ! Elle tenta de les prévenir:

-CHESHIRE ! PREND LE VITE ! JE VAIS L'ECRASER !!!

En vain. Elle était trop loin. Elle n'aurait pas le temps de le remorquer sur son wagon, il serait déjà écrasé. Elle aperçut Suika en bas. Le plan lui vint en tête. C'était suicidaire mais ça pouvait marcher. Combien de fois déjà, ses plans suicidaires avaient marchés ?Elle était encore en vie, alors...C'était qu'ils avaient tous marchés ! De toutes façons, elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Elle se pencha dangereusement vers l'avant du wagon et se prépara. Elle arriva a la hauteur du chocolatier, lui prit les mains et le jeta dans le vide dans la direction de Suika. Vite, elle mit ses mains en porte voix et cria le plus fort qu'elle pouvait:

-SUIKAAAA ! ATTRAPE !

Tout reposait sur ses épaules à présent. Elle se détourna, les larmes aux yeux, du vide. Elle ne voulait pas savoir. Pas tout de suite. Elle regarda Cheshire dans les yeux avant de se faire entrainer, toujours plus loin dans le manège infernal.

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 7 Sep - 15:00

"Alors...Procédons méthodiquement... Willy aime la nourriture sucré et mauvaise... je pourrai allez chercher du côté du marchants de glace... Non, il y en a qui se déplacent avec leurs produits dans une sorte de brouette en plus élaborée...Sinon il y a toujours les..."

-SUIKAAAA ! ATTRAPE !

- Quoi encore ? Qui ose me déranger en pleine réflexion ??? Les gens n'ont plus aucun respect !

Elle leva la tête pour mieux foudroyer visuellement le/la malheureux(euse) qui l'avait dérangée en plein effort de chauffe de son cerveau. Ses yeux s'écarquillèrent. Visiblement en état de panique, elle s'accroupit soudainement, protégeant sa tête de ses bras. *Un... un truc... un truc me tombe dessus !!! Au secooooooour !* *Ne reste pas là, stupide que tu es !!! Décampe !!! Il va te tomber dessus !* la houspilla son elle intérieur . Elle se releva, s'apprêtant à courir quand le projectile humain se mit à faire son testament en plein baptême de l'air.

- Mes petits oompa-loompa, je vous lègue ma chocolatriiiiiiie ! Mon chocolat, je t'aaaaaaaaaime !!!!!!

Suika arrêta sa course qui venait à peine de commencer. *Willy ? J'ai pas rêvé... le seul coincé qui parle de oompa-loompa et de chocolat, c'est willy...*

-WILLY ?

Elle chercha des yeux le chapelier raffiné dans la foule, trop stupide pour se rendre compte que l'homme qu'elle cherche est juste au dessus d'elle, en chute libre dans la direction, prêt à la percuter dans 5... 4... 3... 2...1... L'homme volant se crasha sur elle, qui se mangea le béton, par la même occasion.

- Suika ! C'est vraiment très gentil de ta part de t'être dévouée pour me servir de coussin amortissant ! Merci infiniment. dit-il tout guilleret  

Le chocolatier se releva et épousseta sa veste sans s'inquiéter de l'état de son "coussin amortissant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Mar 16 Sep - 1:21

Après avoir hurlé son testament, le Chapelier s'écrasa sur la fille aux pastèques. Chessur se retourna vers Yume et se dépêcha de la rattraper avant qu'elle ne s'écrase avec le wagon. Il l'attrapa par le bras et la souleva pour atterrir en douceur à côté de Willy et Suika. Il déposa Yume et aida la pauvre Suika qu'on avait oublié à se relever. En fait le Chat ignorait d'où lui venait cette soudaine empathie envers les autres. Il n'y a pas si longtemps, il serait simplement parti. Quel avantage y avait-il à sauver autrui? Étrangement, il en voyait maintenant quelques uns. Était-ce ce qu'on appelait des ''sentiments''? Ou simplement le fait qu'il voulait continuer à s'amuser. Personne ne le savait, pas même lui.

Chessur recula un peu et jeta un regard circulaire aux alentours. Les lieux s'étaient rempli de gens paniqués en quelques instants, des curieux attroupés autour du monstre et des hommes en uniforme qui ressemblaient étrangement aux gardes de la Reine. Le Chat reprit sa forme humaine pour ne pas se faire questionner et rejoint Yume.

-''Je ne crois pas qu'il serait judicieux de rester dans les parages...'', dit-il calmement alors que la foule grandissait.

Il ne voulait pas spécialement être là quand le monstre déciderait d'attaquer à nouveau. Ils s'éclipsèrent discrètement et recommencèrent à marcher. Le Chat regarda aux alentours quand une pensée qu'il n'avait pas encore eu lui traversa l'esprit. Qu'est-ce que la Reine pouvait bien être en train de faire ? Est-ce que quelqu'un s'était rendu compte qu'il était parti? Et pourquoi se posait-il ce genre de question? Il marcha derrière Yume et ses amis en silence.

Pourrait-ce être le mal du Pays? Est-ce que Chessur commençait à expérimenter ce qu'on appelait des émotions humaines?

Il secoua la tête comme pour se débarrasser de ces idées et revint sur terre quand la voix du Chapelier s'éleva.

-''Et maintenant alors?'', gémit-il, ''Je peux rentrer chez moi?''

Tous se retournèrent vers Yume en attente de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Ven 19 Sep - 20:49

Yume se sentait un peu lasse. Vous voyez les médicaments ? Elle se sentait engourdie, comme si elle venait d'en prendre une grande quantité. Une immense quantité. Elle n'était qu'à demie consciente, en vérité. Elle voyait sous ses yeux ce qui se déroulait, mais elle était un peu retournée et immensément fatiguée. Elle continua son voyage dans cette même torpeur, sans se soucier du danger qu'elle courrait. On aurait dit une poupée de chiffon. Puis quelque chose apparut devant elle. Cheshire. Son esprit tressaillit à sa vue, mais pas assez apparemment pour la réveiller. Non. Celui ci la prit par les avant bras et commença à la faire s'élever. Comme un sort rompu, ses yeux endormis retrouvèrent de l'éclat et son visage passa du vide à l'incompréhension totale,elle était totalement déboussolée. Ses grands yeux papillonnaient au moins 30 fois à la seconde et sa bouche s'entrouvrit, laissant distinguer ses petites dents parfaites. Elle regarda le visage du chat puis la terre ferme, qui paraissait si lointaine...

Elle avait toujours rêver de voler, c'est vrai. Mais le sentiment de peur, dominait le plaisir de ne plus toucher la terre ferme et de flotter dans l'air. L'ange avait peur que ses ailes disparaissent à tout instant, et de s'écraser. Alors, elle s'agrippa au possible à son camarade et lui chuchota, en bégayant légèrement:

"-Ne....Ne me lâche pas, d'accord ?"

En effet, il ne la lâcha pas et la posa près du chocolatier sain et sauf et de Suika bien amochée. Cheshire accourra la relever, la prenant de vitesse. Yume, se sentit soulagée et soupira. Elle alla étreindre son amie (fausse bonne idée, puisqu'elle avait surement des côtes cassées) Des agents de sécurités vinrent vérifier l'attraction. Cheshire reprit son apparence humaine, mais celle ci n'y fit pas attention. Ce qui occupait son attention, c'était les gardes de la reine qui rappliquaient. Yume connaissait la reine personnellement....Et cela faisait deux jours qu'elle n'était pas rentrée. Elle ne voulait pas se séparer de ses nouveaux amis, oh ça non !

-''Je ne crois pas qu'il serait judicieux de rester dans les parages..."


Exactement. Ils s'éclipsèrent sans un bruit. Un silence s'était formé, assez oppressant. Yume, elle, pensait à beaucoup de choses à la fois. C'était de sa faute si tout cela était arrivé, elle avait insisté et proposé de venir là. Et maintenant....Et maintenant.... Son père s’inquiétait il ? Et Minnie ? Charles-Henri avait il posté des gardes du corps près de chez le chocolatier ? Qu'est ce que sa mère aurait pensé de tout cela....Elle se sentait tiraillée entre sentiments, et pensées inconnues jusqu’à présent. Que fallait il faire ? Elle ne le savait pas. Mais, il y avait une chose, une seule dont elle était sûre de devoir faire. Elle se mit à la hauteur du chat et lui chuchota à l'oreille:

"-Chess'...? Euh....Je voulais de remercier....Pour tout à l'heure....Euh....Voilà...Merci."


Puis, elle rejoignit le début de la file rapidement. Elle était assez mal à l'aise. Habituellement, elle estimait ne devoir remercier personne. Elle était libre de responsabilités, elle n'avait de compte à rendre à personne. Mais là... C'était différent. Ils continuèrent de marcher encore un peu. Yume cheminait à côté de Suika, sa partenaire de toutes les aventures. Puis, le chocolatier fit d'une toute petite voix:

-''Et maintenant alors? Je peux rentrer chez moi?''


D'un coup, tout le monde la fixa, elle. Pourquoi elle ? Etait elle devenue la grande meneuse ? La maman ? Elle se rendit compte qu'être responsable des autres, cela était....Elle n'avait pas de mot....Stressant ? Fatiguant ? En parlant de fatigue, elle était une des plus exténuée du groupe. Son énergie n'était pas illimitée. Cependant, il ne fallait pas rester sur une mauvaise expérience. Jamais. Mais vu leur état, quelque chose de tranquille. Elle se mit aux côtés du chocolatier, lui prit le bras et lui dit doucement avec un sourire réconfortant:

"-Avant, on va aller au cinéma, d'accord ? C'est tranquille, confortable, sans aucun risque et reposant. Le cinéma c'est visualiser une histoire créé par un scénariste, et jouée par des acteurs...C'est un peu difficile à expliquer. Mais je vous assure que c'est bien !"
Puis elle se retourna vers les deux autres. "Et vous ? Qu'en pensez vous ? Êtes vous prêt à me faire confiance ?"

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suika

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : au beau milieu d'une horde d'idiots

Feuille de personnage
Points de folie: 39
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   Dim 28 Sep - 18:18

Le chat, lui au moins, se préoccupa un minimum de l'état de la pastèque pour l'aider à se relever avant de conseiller au petit groupe de déguerpir avant que la foule, grandissante, les empêche de passer. Le monstre de fer allait sûrement revenir et cela ne plaisait guère à la boule de poils.

-Je ne crois pas qu'il serait judicieux de rester dans les parages...

Ils s'éclipsèrent au plus vite, sans un bruit, pendant que Suika maudissait intérieurement le chocolatier, cause de sa douleur au dos. La poupée, elle, semblait culpabiliser. De quoi ? Aucune idée. Mais la pastècopathe s'en fichait... du moment que ses égratignures cicatrisaient... Yume se pencha vers Cheshire et lui chochota à l'oreille, se pensant discrète :


-Chess'...? Euh....Je voulais de remercier....Pour tout à l'heure....Euh....Voilà...Merci.


Après un petit bout de marche que "La-jeune-fille-la-plus-discrète-du-monde" passa, mal à l'aise, Willy Wonka, toujours maudis de la pastèque, lâcha :

-Et maintenant alors? Je peux rentrer chez moi?

Ah !
Attention... Arrêt sur image ! Plus personne ne bougea, fixant la poupée qui cherchait désepérément une réponse... quelque chose pouvant dissuader le chapelier raffiné de rentrer dans sa fabrique de chocolat pour le moins... particulière.

-Avant, on va aller au cinéma, d'accord ? C'est tranquille, confortable, sans aucun risque et reposant. Le cinéma c'est visualiser une histoire créé par un scénariste, et jouée par des acteurs...C'est un peu difficile à expliquer. Mais je vous assure que c'est bien ! Puis elle se retourna vers les deux autres. Et vous ? Qu'en pensez vous ? Êtes vous prêt à me faire confiance ?

-On reste assis sans bouger ? Ok, ça ma va !

Suika, bien trop contente d'enfin pouvoir se reposer se mis à courir vers le lieu dit, oubliant son dos en compote. Le bâtiment était facile à repérer, l'enseigne "cinéma" clignotait. Elle poussa la porte (un peu trop violement), qui percuta le mur.

-ON VEUT VISUALISER UNE HISTOIRE CREE PAR UN SENARISRE ET JOUEE PAR DES ACTEURS, TOUT EN RESTANT ASSIS ! annonça-t-elle alors que tous les clients la regardaient, incrédules.

Willy semblait aussi enthousiaste que la pastèque et approuva, criant à son tour :

- OUAIS !

Un homme en costume noir portat la main à son oreille et demanda à la sécurité, je cite, "d'embarquer le groupe de guignolles qui viennent de débarquer et qui en plus de perturber l'ambiance sereine de l'endroit, abiment le mur et la porte en verre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sourire de la nuit (Yume-Cheshire-Suika)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nyx, Déesse de la Nuit.
» La nuit du renouveau.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section RP :: London :: Dans les rues de Londres-
Sauter vers: