Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Mer 2 Juil - 23:38

En ce splendide début de soirée, une foule de personnages très distingués s'engouffrait en bon ordre par les portes de la Clock Tower. Torquato Tasso se tenait paisiblement non loin de ces dernières, saluant les arrivants et vérifiant leurs "invitations", diverses et variés. Il pouvait s'agir d'écrits, poèmes ou autres contes, mais Torquato acceptait également les compositions musicales, les tableaux et même de lourdes sculptures. Assisté d'autres gentilshommes, l'individu courtois se faisait ensuite un devoir de recueillir chapeaux et manteaux, ainsi que de conduire l'invité jusqu'aux portes. Le rôle d'accueillir les participants à un bal était primordial, et Torquato en tirait une humble fierté. En tant que porte-parole de sa société, il était le plus à même de remplir ce rôle vital. Il était impeccablement vêtu de noir, un masque blanc traversé par une croix écarlate lui couvrant le visage. L'homme eut d'ailleurs un sourire invisible en repensant à toutes les magnifiques œuvres qu'il avait pu admirer. Le Bal d’Été s'annonçait remarquablement bien!

Il pivota sur ses talons pour accueillir le prochain invité, qui se révéla être une superbe jeune fille à la tenue des plus impressionnantes. Sa robe, telle celle d’une princesse était d’un rouge impérial, sertie de dentelle et de rubis. Le haut de sa tenue, un corsage magnifique, était orné de motif noir évoquant un sublime serpent ondulant autour de sa taille. Elle portait aux pieds des escarpins assortis à sa robe, chacun orné d’une jolie rose rouge. Ses lèvres étaient également peintes couleur rouge sang.

Son masque, quant à lui, était un loup rouge serti de dentelle noire et de rubis, parfaitement assorti à sa robe. Sa coiffure était un chignon impeccable, laissant libres deux jolies mèches de cheveux ondulées sur les côtés de son visage. La jeune demoiselle se présenta, sous le nom d’Esmeralda. Torquato reconnut là l'alias de l'un de leurs invités de marque.  

- Je vous souhaite le bonsoir! Vous êtes la bienvenue au grand Bal d’Été! Néanmoins, je vous prie de bien vouloir me remettre votre invitation. Sans cela, j'en suis sincèrement navré mais je serais malheureusement dans l'obligation de vous refuser l'entrée à cette remarquable soirée.

Elle lui tendit aussitôt un papier, que l'homme saisit avec douceur. Il en entama la lecture sans plus tarder.

Pour cette histoire, il ne s’agit pas d'il était une fois, non. Tout commença par une chaude journée d'été. Ah, l’Écosse... Cette contrée si belle et sauvage... Là-bas vivait une enfant prénommée Harmony. Contrairement à tout ses confrères rouquins, elle possédait une magnifique chevelure platine et des yeux océans, tout comme sa mère qui venait de Londres et qui s'était installée ici. D"ailleurs, ces deux là étaient très proches, complices. Harmony était très cultivée grâce à sa mère, qui lui avait tout appris en matière de musique. Elle savait jouer du violon, du piano et de la flute traversière et était en voie d'apprendre la cornemuse. Mais à côté d'une mère pareille, on oubliait vite Hamony. Ses traits, étant une enfant, étaient encore à l'état d'ébauche, tandis que sa mère... Mais cela ne la dérangeait pas plus que ça,au fond... Son père en revanche était souvent absent et il décrétait que c'était à la femme de s'occuper des enfants, donc rares les fois où elle le voyait. Quelques jours plus tôt, Les parents d'Harmony avaient étés invités à Paris. Ils durent tout deux se résoudre à laisser la petite seule, sous la surveillance d'une nourrice. "Ne t'inquiète pasHarmony" disait la mère "Je reviendrais vite !"

Harmony attendit, attendit... Et quelqu'un arriva. Mais pour une mauvaise nouvelle. Le bâteau de ses parents avait sombré. Désespérée, déchirée, l'enfant courra loin, très loin de chez elle. Elle arriva devant un trou, un fossé. Elle pleura, pleura... Et ses larmes remplirent l'immense trou. Oui, en ce jour d'été un lac était né. Mais pas seulement. Autre chose naquit en ce jour. Une douce mélodie se fit entendre. Doucement quelque chose sortit de l'eau, et cette chose jouait du rebec. Harmony bouche bée, en oublia de pleurer. Une nymphe. Ou une fée de l'eau? Ou bien les deux. Mais en tout les cas, la femme devant elle n'était pas humaine.

Sa peau était bleue pâle, ses longs cheveux ébènes lui arrivaient aux chevilles,ses  longues jambes, ses yeux gris... Même sa tenue la qualifiait d'étrange: elle ne portait sur elle qu'une robe blanche, bien qu'elle soit sortie de l'eau paraissait complétement sèche. Sa tête était surmontée d'une couronne en algues tressées. Cette créature fixait la petite et ne semblait pas lui vouloir du mal. Elle s'avança vers Harmony et lui dit doucement d'une voix qui s'approchait plus d'une musique qu'autre chose:

"Ne pleure plus, sèche tes larmes. Aujourd'hui tu m'as donné la vie donc à moi de t'offrir quelque chose." Elle lui tendit le rebec. "Prend le. Il sera ton compagnon. Si tu en joues, ta tristesse s'envolera." De sa main tremblante, elle saisit le rebec et le serra contre son cœur. Elle promit à la nymphe d'essayer de venir la voir le plus souvent possible.

A partir de ce jour, personne ne vit Harmony sans son rebec qu'elle en joue ou non, il l'accompagnait partout où elle allait. Les gens ne trouvaient pas cela suspect, ils devaient se dire qu'elle avait besoin de quelque chose pour se raccrocher après la mort de ses parents, et c'était tout à fait vrai. Ils avaient raison.

La petite devint grande. Elle se rendait toujours régulièrement au lac pour jouer du rebec et voir son amie. Puis elle fut envoyée à Londres, pour de grandes études. Elle pénétra dans un monde d'hypocrisie et de manipulations qu'il n'y avait pas dans son pays natal. Mais malgré ça, elle n'oubliait pas. Son rebec toujours avec elle, elle se promit de revenir voir sa nymphe dès ses études terminées.

Puis arriva la chose non prévue. Celle qui renverse tout les plans. L'amour. Harmony tomba amoureuse. Il était riche lui aussi, d'ailleurs, il fréquentait la même école qu'elle. Bingo ! Lui aussi ! Ils étaient en route pour leur futur mariage, dans le Yorkshire. Mais leur carrosse se brisa sur la route et le cheval s'enfuit. Ouf ! Le rebec n'avait rien ! Dieux merci ! Le couple ( et le rebec ) durent se débrouiller seuls en attendant qu'on les sortent de cette forêt.

Le feu était faible, des brindilles mouillées, voilà ce qu'ils avaient trouvés... Ils avaient froid, si froid.... Le fiancé se saisit du rebec et je jeta dans le feu... Avec ça au moins, ils auraient plus chaud ! Harmony cria et le reprit noircit, malgré le feu. Les larmes au yeux, elle le serra contre son cœur, les larmes aux yeux: Comment avait il pu ?

"Ecoute Harmony, il va falloir faire un choix." Dit il en fronçant les sourcils. "C'est ton instrument ou moi." Voyant son air perdu et horrifié, il ajouta: " Je te laisse la nuit pour réfléchir." Sur ces mots, il s'allongea et essaya de s'endormir avec ce feu, si faible... Il se réveilla, elle était partie. Elle avait choisit le rebec.

A pieds, la jeune ville retournait en Ecosse, les notes de son rebec comme unique nourriture. Et ça lui suffisait. Elle marchait, ses pieds meurtris, jouant de son rebec. Sa tristesse n'avait pas d'égal mais son rebec la réconfortait à sa façon... Après quoi ? Des jours ? Des mois ? Des années ? Elle arriva devant son lac. Ici, elle s'y effondra en pleurant. Elle appela sa nymphe, encore et encore... Mais elle ne venait pas. Pourquoi ? Était elle morte ? Lui en voulait elle de l'avoir laisser ? Pourquoi ? Pourquoi... Harmony n'avait plus aucune raison de vivre...

Elle se leva et ferma ses yeux pleins de larmes. Elle était prête. Sans un mot et se jeta au fond de l'eau. Elle rendait le rebec au lac et elle le suivait. Sans se débattre, sans une complainte, elle se laissa couler, doucement....

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Depuis ce jour, de ce lac recouvert de brume, les marcheurs affirment entendre une mélodie de rebec. Désormais, toute personne d'Ecosse vient ici pour entendre Harmony jouer de son rebec.

Fin.


Après un long silence, Torquato Tasso plia soigneusement la précieuse oeuvre, et tira de sa poche un petit badge, de forme ovale, très élégant, représentant une femme de profil. Le gentleman donna donc cette curieuse récompense à la demoiselle.


Spoiler:
 



Puis, il s'inclina devant Esmeralda, lui offrant de la conduire lui-même jusqu'à la salle des balles. La guidant à travers le dédale des pièces et des couloirs de la Tour, il finit par prendre congé devant une porte dorée, avec un dernier baise-main à l'encontre de sa charmante invitée. Derrière la cloison de bois, des rires gracieux et une musique raffinée s'élevaient. Lorsque Esmeralda entra, elle découvrit une salle grandiose et lumineuse. Le plafond s'élevait très haut, constellé de plusieurs lustres de rubis. Les murs étaient peints de miel, tandis qu'un orchestre majestueux était installé sur une estrade. Des tables et des chaises disposées un peu partout permettaient à ceux qui le désiraient de se reposer et de se réunir pour discuter, voir pour jouer aux cartes ou aux échecs. Il ne fallait pas non plus oublier l'immense buffet qui s'étalait au fond de la salle de bal, surchargé de plats exotiques, inconnus ou mystérieux. Mais le plus important et le plus beau était sans conteste la piste de danse, sur laquelle valsaient des dizaines de danseurs expérimentés.

L'atmosphère chaleureuse et conviviale, la foule colorée et courtoise, tout était fait pour que l'été ne quitte pas la pièce. C'est ainsi que Esmeralda fit son entrée dans le grand bal!

[Pour le déroulement de la première phase, consulter ce sujet]

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Dim 6 Juil - 22:16

Toc, toc, toc... Un bruit. Elle se réveilla. Rien. Quelle heure était il ? Le soleil n'était pas encore levé. Sans comprendre, l'adorable poupée se releva d'un bond en regardant autour d'elle. Les rideaux voletaient doucement dans l'air du matin, comblant un peu le silence. Rien de rien. Avait elle rêver ? Non. Elle avait, comme souvent plongé dans un sommeil noir et dénué de songes. Etrange... Tiens.... Une chose étrange l'interpella: une lettre sur son bureau. Elle n'y était pas là la veille, elle en était persuadée. Elle était tête en l'air mais pas à ce point. Elle pesa pour le pour et le contre quelques instants mais la curiosité l'emporta. Elle prit le papier dans ses mains. Il était bien décoré et il sentait bon. Elle commenca à lire et au fur et a mesure qu'elle avançait, une lueur dans ses yeux éteinte depuis fort longtemps s'alluma dans ses yeux. Un bal. Habituellement, elle n'aimait pas trop ça. Mais celui ci...Était différent... Et puis, son impression d'être observé n'était pas de la paranoïa...

***

-Yume ? Il est l'heure de se lever !

La servante se glissa dans l’entrebâillement de la porte. Elle écarquilla les yeux quand elle vit Yume affalée sur son bureau, et non dans son lit. Il fallait habituellement un arsenal de guerre pour extirper la demoiselle de son lit ! Mais, ce qui l'étonna le plus c'est qu'elle n'avait pas l'air dans son assiette. La Lady lâcha un gémissement et enfonçant plus sa tête dans ses bras. Quelque chose n'allait pas. Minnie se glissa derrière elle et lui demanda d'une voix douce:

-Qui y a t-il ma chérie ? Quelque chose ne va pas ? Tu as fait un cauchemar ?


L'enfant sortit sa tête de ses bras, elle n'avait pas fière allure. Ses yeux étaient rouges, comme si elle avait pleuré. C'était d'ailleurs le cas.

-Oh Minnie ! Je n'y arriverai jamais !

-Explique moi trésor !

Minnie était au service de la famille Wilson depuis toujours. Elle avait connu Lady Esmeralda la mère de Yume et ces deux là étaient très proches. Contrairement à monsieur, elle ne se souciait pas du rang des personnes mais du cœur. C'était une personne admirable, vraiment. Yume grandit aussi dans cet état d'esprit. D'ailleurs, une fois la dame décédée, elle tenait compagnie à l'enfant car, elle était seule. Seule dans un si grand manoir, si froid... Leurs liens s'étaient renforcés et elles se confiaient tout. Elle était comme une seconde mère pour Yume. Une figure maternelle. Elle lui expliqua et lui lut l'invitation.

-Mais mon chou ! Je ne vois pas où est le problème ! C'est formidable !

-Mais... Je suis nulle ! J'ai passé mon temps à fuir mes cours ou a décourager mes professeurs ! Je n'ai jamais rien appris ! Alors là bas... Je ne sais même pas comment aborder quelqu'un !

Elle était désespérée: Elle enviait son cousin à ce moment là. Lui, il n'avait aucun mal avec les réceptions et était assez charismatique. Il n'avait même pas besoin de s'entrainer avant. Il n'en avait pas besoin. Alors qu'elle.... De plus, tout les professeurs avaient démissionner sans exception. Elle qui passait son temps à courir et à faire les quatre cent coups... Elle était bien avancée !

-Voyons ma chérie ! La situation est loin d'être désespérée ! Si tes professeurs ne veulent plus, alors nous t'apprendrons !

***
Aussitôt dit aussitôt fait. Ils se mirent immédiatement à l'ouvrage. Il y avait du travail mais Yume, quand elle voulait était une élève pleine de volonté et appliquée. Les nombreuses servantes avaient observé les cours et pouvaient donc lui enseigner les bases. La tenue à table, les bonnes manières, comment parler... Ils révisèrent aussi la danse, c'était essentiel. En ce moment, elle essayait de tenir en équilibre avec des livres sur la tête. Enfin, elle essayait... Elle marcha sur un pan de sa robe et s'étala de tout son long. Courage ! Il lui restait du temps pour apprendre ! Virginie, la chef de la brigade Est du manoir, dissimula un sourire et la gronda doucement. Il fallait continuer ! Comme c'était dur d'être une lady !

La tenue et le masque, elle fit les plans elle même, sous le regard attentif de Minnie. Le tout fut envoyé à un tailleur de renommé. Le foyer Wilson n'avait pas été aussi animé depuis longtemps... Très longtemps... Le souvenir avait plus l'air d'un songe... Yume mordilla son crayon:

-Minnie ! Il me faut un alias ! Tu n'as pas une idée ?


L'intéressée ne mit pas longtemps à trouver. Elle sourit tendrement.

-Que penserais tu d'Esmeralda ?

-Oh oui ! Quelle bonne idée ! Minnie ! Qu'est ce que je ferais sans toi ?

***

Minuit et demi. L'heure de Minnie d'éteindre toutes les lumières. Son adorable maitresse devait dormir à l'heure qu'il était. Toute cette histoire excitait toutes ses collègues des plus jeunes aux anciennes et elle n'y faisait pas exception. Tout les majordomes, valets ou servants rêvaient de travailler ici car la réputation du bon traitement de leurs semblables s'était répandue comme un trainée de poudre. La vielle servante ne serait pas étonnée de savoir que toute l'Angleterre en avait ouïe dire. Une lumière à la bibliothèque.Elle monta. Un sourire d'indignation mais attendri naquit sur ses lèvres tandis qu'elle découvrit Yume endormie sur le bureau recouvrant un livre de théorie des bonnes manières. Minnie la recouvrit d'un châle.

*N'en fait pas trop princesse. Tout ira bien, j'en suis persuadée.*

***

Les progrès de la maitresse de maison étaient titanesques. En une semaine elle avait appris toutes les bases. Mais, elle devait se perfectionner. Encore et encore. Elle s'en faisait surement beaucoup trop. Les trois nouvelles femmes de chambres de Yume, âgées d'à peine treize ans, déboulèrent en courant dans la pièce et criant:

-Mademoiselle ! Mademoiselle ! Elle est prête ! Elle est prête !

-Déjà ? Yume se releva brusquement et alla les rejoindre en courant. Malgré toutes ces manières, elle restait....Yume.

Dans son immense chambre, ses trois valets favoris sortirent avec précaution le tissu. Puis toute agitation cessa dans le manoir pour venir s'atteler à la tache. Après tout, c'était le grand jour ! Yume, ses grands yeux émerveillés sur la merveille confectionnée à son égard.

-C'est juste magnifique ! souffla t-elle.
-Mademoiselle ! La calèche vous attend !
-Oh.... Elle jeta un regard à ses compagnes. J'arrive !

Avant de s'en aller, tout le monde sans exception avait un mot d'encouragement pour elle. La dernière à la voir fut Minnie. Elle ne dit rien, mais elle prit les petites mains de sa "fille" dans les siennes et la regarda dans les yeux. Pas besoin de mots. Elles se comprenaient.
L'invitée monta à bord de la calèche et regarda sa maison s'éloigner et le paysage défiler. Elle ne ressentait rien. Juste le vide. Elle était à nouveau seule.
***

Elle avait juste à suivre la foule. Rien de plus. Puis vint son tour. Un homme, très élégant. Elle n'avait pas pu l'apercevoir mais maintenant, elle l'avait en face. Il était tout de même impressionnant. Serai ce lui, l'auteur de la lettre ? Elle devait dire son nom, enfin, les gens avant elle l'avaient fait...

-Je me nomme Esmeralda. dit elle d'une petite voix, mais fière de ne pas avoir bégayé !

- Je vous souhaite le bonsoir! Vous êtes la bienvenue au grand Bal d’Été! Néanmoins, je vous prie de bien vouloir me remettre votre invitation. Sans cela, j'en suis sincèrement navré mais je serais malheureusement dans l'obligation de vous refuser l'entrée à cette remarquable soirée.

L'invitation ! Ah oui ! Elle l'avait à la main. Elle lui tendit. Jusque là, un parcours sans fautes. Minnie avait peut-être raison, elle s'en faisait trop... Tout allait bien ! Il la conduit jusqu’à une porte dorée et imposante et il s'en alla, non sans lui avoir embrassé la main ( ce qui, malgré elle, avait enflammé ses joues blanches de poupée, elle était extrêmement sensible et non habituée ). Elle franchit le pas de la porte. Une salle, la plus belle qu'elle n'ai jamais vu. Émerveillée, elle fit quelques pas en regardant autour d'elle. Tout était si beau, si magique ! Mais... Ce fameux stress la reprit soudainement. La panique fit place dans son petit cerveau instable. En l'espace d'un instant, elle avait oublié. Les jambes se mirent à trembler et ses yeux se mouiller de larmes. Elle....Elle ne savait plus ! Elle allait se planter en beauté ! Yume était intimidée: comment faire ? Des petits groupes étaient déjà formés tandis qu'elle... Elle fit un effort surhumain pour marcher et feindre un sourire. Mais a travers son masque, on pouvait y voir la peur et le désespoir. Elle ne savait même pas où aller ! Elle ne vit pas les quelques regards certains hommes lui accordait. Elle était perdue.

Sa place n'était pas ici. Pourquoi avait elle accepter cette invitation ? Elle allait décevoir tout le monde ! Il faut, cher lecteur, se mettre à sa place. Yume est un oiseau, qui ne cesse de s'envoler, léger. Enfant, elle ne prend rien au sérieux, même le danger et la mort. Alors, imaginez. Imaginez un soir, toute la pression du monde sur ses si frêles épaules ! Le noeud de son ventre se resserrait , elle ne fut même pas tentée par le buffet. Que faire ...? Que faire...? Elle ne connaissait personne, elle était maladroite et elle ne savait plus comment aborder quelqu'un ! Dans la lettre, il était écrit qu'il fallait venir de soi même car personne ne viendrait lui parler, si elle n'avait pas compris de travers. Elle était donc seule et désemparée. Elle s'arrêta.

*Comment ? Euh.... ".....Bonsoir. Je me nomme Yume, enchantée de vous rencontrer" Non ! Ca ne va pas ! Et puis, je ne sais pas si j'arriverai à ne pas buter sur mes mots... Ah Minnie ! Si tu étais là ! *

Elle se mordit l'interieur de sa lèvre pour ne pas se laisser aux larmes et elle plaça ses mains sur son front, disant faiblement:

-Je ne vais pas y arriver...Je suis désolée....

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Dim 6 Juil - 22:16

Le membre 'Esmeralda' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Plongeon de Tortue' :

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Lun 7 Juil - 23:39

La Camargo
Danseuse à l'enthousiaste jeunesse

Aussi énergique que vive, une femme s'engouffra en fredonnant dans l'immense salle des bals. De nombreux convives s'écartèrent de son chemin, par expérience, tandis qu'elle continuait sa course effrénée. Ce ne fut qu'après avoir effectué quelques roues acrobatiques que la demoiselle cessa de s'élancer, sous les applaudissements mesurés des spectateurs. Vêtue d'une courte jupe beige, elle était affublée du masque le plus rose et le plus pailleté de la soirée. Tout le monde pouvait reconnaître sans peine la princesse des surexcitées, La Camargo, danseuse prodigue! La jeune femme caressa les plumes de grue accrochées à son masque et parcourut les environs du regard. Une minuscule seconde venait à peine de s'écouler que La Camargo était déjà repartie à toute allure.

Dans sa ligne de mire, il y avait une fille rouge comme un amour blessé, si belle et impériale qu'elle ne pouvait la manquer! La Camargo tourbillonna sur les derniers mètres qui la séparait de la cible, avant de se réceptionner en un parfait grand écart. La gymnastique ne semblait pas avoir de secret pour elle, tout comme la plus puissante des fougues. En effet, elle se releva aussitôt, salua rapidement l'inconnue, et lui attrapa la main.

-"Allons danser!! Entre amies!!" lui glissa-t-elle en pouffant de rire.

Et, sans attendre de réponse positive, La Camargo traîna la jeune fille jusqu'à la piste de danse, sur laquelle de nombreux couples vétérans se mouvaient avec élégance et grâce, au son des quatre saisons d'Antonio Vivaldi. Les deux demoiselles, fraîchement arrivées, les imitèrent bientôt. Mais très vite, il fut évident que La Camargo n'était pas une danseuse hors-pair. Elle piétinait souvent les escarpins de sa cavalière, ne suivait pas le rythme, et était dans l'ensemble peu adroite. A cela s'ajoutait son enthousiasme débordant, qui n'arrangeait pas les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Mar 8 Juil - 11:20

Yume se désolait encore sur son sort quand des applaudissements se firent entendre. Intriguée, elle releva la tête pour voir se qui se passait. Une très belle jeune fille à la jupe courte et au masque pailleté venait de faire son entrée en pirouettes. Elles se ressemblaient toutes les deux, surement par leur énergie et leur joie de vivre mais en cet instant, personne ne s'en doutait car on ne voyait en la poupée qu'une fille timide au pas mal assuré. Yume enviait cette inconnue, si talentueuse et à l'aise... Peut-être aurait elle été comme cela si elle ne s'était pas mis la pressions avec toutes ces étiquettes plus strictes les unes que les autres...

La femme de rouge la trouvait intéressante et avait bien envie de lui parler pour faire connaissance, elles pourraient devenir amies... Mais il faudrait tout d'abord qu'elle reprenne son assurance bien aimée... Elle fixait, la boule au ventre, la femme au masque orné de plumes de grues foncer vers....vers....Vers elle ? Non, c'était impossible que...Eh bien si. Les pirouettes de l'inconnue se multipliaient et celle ci arriva en grand écart pile devant notre lady angoissée. Peut on encore dire angoissée ? Non, sa boule nouée à l'estomac persistait, mais toute peur s'était subitement transformée en surprise. L'équilibriste se releva, salua la poupée de la main puis l'attrapa par la main. Elle lui glissa en pouffant:

-"Allons danser!! Entre amies!!"


"Entre amies ?" Elles étaient amies ? Elle fut emmenée à la piste de danse et elle ne résista pas. La pression s'envolait comme un papillon, peu à peu. Elles commencèrent à danser sur une musique magnifique du reconnu Vivaldi. Sa cavalière lui marchait sur les pieds, n'était pas du tout en rythme et débordait d'énergie. Le visage de Yume se détendit et elle pouffa, l'air enjouée.

*Je ressemblais donc à ça avec le chapelier ?*

Elle n'essaya pas de corriger son pas, au contraire. Elle se mit à l'imiter ( note de l'auteur: elle fait ses pas en inversé, ce qui évite d'écraser et de se faire écraser les pieds ), ce qui faisait certes une danse bizarre et décalée, mais terriblement amusante. Certains couples les regardait du coin de l’œil, mais elle les ignora. Cette danse, n'était pas si mal au fait...Elles venaient peut-être d'inventer une nouvelle danse !  

Elles firent encore deux ou trois musiques ainsi. Les dernières notes de la troisième mélodie s'éteignirent sous les deux regards pétillants des jeunes filles, désormais semblables, réunies par l’enthousiasme, la bonne humeur, la joie de la jeunesse. Yume entraina sa nouvelle amie à l'écart de la piste:

"- C'était amusant ! Par contre, on fait une pause là... On reviendra peut-être plus tard ! "

En effet, ses petits pieds adorés demandait du repos...

"-Moi c'est Esmeralda ! Et toi ?" elle s'était autorisée à la tutoyer. "Tes acrobaties sont vraiment impressionnantes ! Tu es douée ! Moi, je n'ai pas de talent particulier....Quoique....Sauter de quatre étages et atterrir sur ses pieds sans rien, ça compte ?"

Elle avait à peine terminé de parler qu'une odeur arriva aux narines des deux surexcitées. Au buffet, on venait de servir un plat qui sentait.....bon....mais bon ! Elle prit sa nouvelle amie par le bras et lui demanda un sourire malicieux aux lèvres:

"-Tu sens ça ?"


(dernière note de l'auteur: la boule au ventre de Yume a disparu, du coup, elle a de nouveau faim !)

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Ven 11 Juil - 17:54

La Camargo
Danseuse à l'enthousiaste jeunesse

La Camargo, en voyant que sa cavalière du soir s'essayait à l'imiter avec entrain et maladresse, fut secouée d'un fou rire incontrôlable. C'était le genre d'éclat qui prenait parfois les écolières épanouies, ou les adultes à la recherche de leur lointaine enfance, un rire énergique, libérateur, entraînant, enthousiaste... bref, un gloussement d'adolescente. S'amuser ainsi était un pur plaisir, et La Camargo était heureuse d'avoir trouvée une excellente compagne d'aventure. Lorsqu'ils s'arrêtèrent de danser, la jeune demoiselle eut une moue boudeuse. Elle aurait préférer continuer encore longtemps, tellement son endurance était grande! Ce n'était pas non plus dans ses habitudes de prendre en compte les pieds de ses partenaires, souvent martyrisés. Néanmoins, son moral remonta en flèche lorsqu'elle apprit le nom de son amie.

- "OOOOOH!!! Mais c'est un magnifique prénom !! Moi, moi, moi, je suis ici sous l'alias de La Camargo, qui était une danseuse très belle, très élégante, très forte, très tout, mais tu peux m'appeler Marie-Anne! C'est son prénom, à La Camargo, la danseuse très belle, très élégante, très forte et très tout, en fait! Quand je serais plus grande, je veux être comme elle!! Alors je m'entraîne et je prends des cours. Mes parents disent que je ne devrais pas faire comme si j'étais la vedette d'un cirque ambulant, mais je m'en fiche, j'adore bondir, rouler, sauter, voltiger! C'est trop bien! Merci beaucoup pour le compliment, d'ailleurs. Mais je suis sûr que toi aussi, tu as du talent! Je ne pourrais pas me jeter d'une hauteur de quatre étages, moi !! Tu es une amie fantastique !!!"

Soudain, les narines des deux demoiselles furent assaillies par une odeur délicieuse, celle d'un immense plat exotique. La Camargo échangea un regard entendu avec Esmeralda, et elles se dirigèrent vers l'objet de leur faim dévorante. C'était de la volaille, probablement du faisan ou un parent éloigné, aux fines épices. Après avoir pioché quelques morceaux et les avoir englouti en un temps records, La Camargo eut un petit rire.

-"C'est véritablement très chouette de passer du temps avec toi, Esmeralda! Mais je vais devoir te laisser! Je ne peux pas t'accaparer toute la soirée, ce ne serait pas amusant! J'espère que je te reverrais très vite quand même. Tiens, tu as le droit à un badge pour notre fabuleuse danse!"

Elle glissa le badge en question dans la main d'Esmeralda, s'assurant qu'elle le prendrait bien.

Spoiler:
 

-"Amie pour la vie, d'accord ?"

Et sur ces mots, la danseuse prodigue ne tarda pas à décoller, catapultée avec une vive énergie à travers la salle, enchaînant les cabrioles et les figures acrobatiques.

[Défi réussi --> Ne pas se plaindre de la danse, ni la stopper
Score d'Esmeralda: 2 Badges
Vous êtes actuellement en tête, à égalité avec un autre participant.
Vous pouvez relancer le dé.]

Revenir en haut Aller en bas
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Ven 11 Juil - 22:12

- "OOOOOH!!! Mais c'est un magnifique prénom !! Moi, moi, moi, je suis ici sous l'alias de La Camargo, qui était une danseuse très belle, très élégante, très forte, très tout, mais tu peux m'appeler Marie-Anne! C'est son prénom, à La Camargo, la danseuse très belle, très élégante, très forte et très tout, en fait! Quand je serais plus grande, je veux être comme elle!! Alors je m'entraîne et je prends des cours. Mes parents disent que je ne devrais pas faire comme si j'étais la vedette d'un cirque ambulant, mais je m'en fiche, j'adore bondir, rouler, sauter, voltiger! C'est trop bien! Merci beaucoup pour le compliment, d'ailleurs. Mais je suis sûr que toi aussi, tu as du talent! Je ne pourrais pas me jeter d'une hauteur de quatre étages, moi !! Tu es une amie fantastique !!!"

Yume en sourit. Oui, elles étaient vraiment similaires: débordantes de bonne humeur et incomprises de leurs parents ! Sauf que la poupée n'avait pas encore trouvé de modèle. Un modèle... Elle était sûre que Marie-Anne y arriverait ! Si on avait de l'espoir et qu'on persévérait, on réussissait forcément ! Comme elle avec le chapelier... Une amie fantastique...Son sourire se fit plus doux. Ensemble, elles dégustèrent ce faisan aux herbes au buffet ! Il était délicieux ! Mais dégusté à deux, il était meilleur !  La Camargo rit:

-"C'est véritablement très chouette de passer du temps avec toi, Esmeralda! Mais je vais devoir te laisser! Je ne peux pas t'accaparer toute la soirée, ce ne serait pas amusant! J'espère que je te reverrais très vite quand même. Tiens, tu as le droit à un badge pour notre fabuleuse danse!"


Elle s'en allait ? Quel dommage ! Yume aurait voulu rester avec sa nouvelle amie un peu plus longtemps...Mais la soirée était loin d'être terminée et elle pourrait la revoir !

-Amies pour la vie, d'accord ?

-Oui !

Esmeralda regarda la Camargo s'éloigner. Puis, Yume décida elle aussi de partir. Elle ne sachait pas par où aller. Mais poussée par une énergie nouvelle, elle se dirigea vers la table d'échecs, comme ça, au hasard !

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Ven 11 Juil - 22:12

Le membre 'Esmeralda' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Plongeon de Tortue' :

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   Sam 24 Jan - 20:37

La société qui organisait le Bal d’Été comptait parmi ses membres d'illustres individus, ayant reçu une éducation parfaite se transmettant de génération en génération. Eugénie Grandet, du haut de ses jeunes années, était la cadette d'une de ces familles distinguées. Adorable dans sa robe couleur des champs de blés, minuscule en comparaison de la gigantesque salle de bal, la fillette était venue représenter sa lignée et désirait par-dessus tout faire honneur aux siens - mais aussi s'amuser, bien entendu ! -. D'ailleurs, son jeu préféré était de lancer un défi à ceux qu'elle croisait : ils devaient lui faire deviner quelque-chose, mais en usant seulement d'un nombre limité de mots.

Néanmoins, à cet instant, Eugénie Grandet avait une tâche plus importante. Elle souleva un peu sa robe, afin de faciliter ses mouvements, avançant rapidement sur le sol de marbre avec ses petits pieds de princesse. Elle arriva enfin devant la demoiselle qu'elle recherchait, prostrée devant une table où deux hommes de lettres s'affrontaient aux échecs.

- "Je vous souhaite le bonsoir, dame Esmeralda ! Je suis Eugénie Grandet, et je viens de la part du porte-parole de notre société. Navré de vous déranger en pleine soirée, je n'ignore point que cela peut se révéler gênant, mais cela relève de la plus vertigineuse importance. Veuillez me suivre, s'il vous plaît." fit-elle, minaudant de sa bouche minuscule et esquissant un sourire timide.

Elle fit volte-face et ouvrit la voie, s'attendant à ce que son interlocutrice plus âgée lui emboîte le pas.

[Vous avez été choisie pour accéder à la partie suivante de l'événement !
Vous pouvez poster une dernière fois dans ce sujet pour conclure cette partie.
Des informations ultérieures vous seront communiquées pour la suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phase N°1: Rencontres (Esmeralda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saut temporel - Phase libre du 18 mars 2045
» Confessionnal d'Esmeralda.
» Présentation d'Eclipse Phase
» Un dernier Eclipse Phase pour la route
» Phase de poules

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Repère des événements :: Le Bal d’Été :: Phase N°1 - Rencontres-
Sauter vers: