Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phase N°1: Rencontres (Houx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
... ... ...
Admin


Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Mer 2 Juil - 23:39

En ce splendide début de soirée, une foule de personnages très distingués s'engouffrait en bon ordre par les portes de la Clock Tower. Torquato Tasso se tenait paisiblement non loin de ces dernières, saluant les arrivants et vérifiant leurs "invitations", diverses et variés. Il pouvait s'agir d'écrits, poèmes ou autres contes, mais Torquato acceptait également les compositions musicales, les tableaux et même de lourdes sculptures. Assisté d'autres gentilshommes, l'individu courtois se faisait ensuite un devoir de recueillir chapeaux et manteaux, ainsi que de conduire l'invité jusqu'aux portes. Le rôle d'accueillir les participants à un bal était primordial, et Torquato en tirait une humble fierté. En tant que porte-parole de sa société, il était le plus à même de remplir ce rôle vital. Il était impeccablement vêtu de noir, un masque blanc traversé par une croix écarlate lui couvrant le visage. L'homme eut d'ailleurs un sourire invisible en repensant à toutes les magnifiques œuvres qu'il avait pu admirer. Le Bal d’Été s'annonçait remarquablement bien!

Il pivota sur ses talons pour accueillir le prochain invité, qui se révéla être une très jolie jeune fille. Elle portait une robe bouffante, d’un agréable vert véronèse, avec la curieuse particularité d’être courte devant et longue derrière. Ses manches étaient grises, longues et évasées avec un ravissant motif de nervures. Ses chaussures étaient des ballerines grises, classiques légèrement surélevées par de petits talons.

Son masque était un charmant loup de style vénitien, parfaitement accordé au reste de sa tenue. La jeune demoiselle se présenta, sous le nom d’Houx. Torquato reconnut là l'alias de l'un de leurs invités de marque.  

- Je vous souhaite le bonsoir! Vous êtes la bienvenue au grand Bal d’Été! Néanmoins, je vous prie de bien vouloir me remettre votre invitation. Sans cela, j'en suis sincèrement navré mais je serais malheureusement dans l'obligation de vous refuser l'entrée à cette remarquable soirée.

Elle lui tendit aussitôt un papier, que l'homme saisit avec douceur. Il en entama la lecture sans plus tarder.

La convive parfaite !

Rassurez-vous,
Mes nombreux défauts n'incluent pas la gourmandise,
Le buffet n'aura pas à souffrir d'un appétit insatiable.
Rassurez-vous,
Jamais je ne méprise,
Je suis toujours aimable.
Rassurez-vous,
Je mesure mon langage,
Avant tout, la civilité !
Rassurez-vous,
Je ne me comporte pas comme une sauvage,
Le décors resteront inchangés.
Rassurez-vous,
J'adore danser !
Par contre... je risque d'écraser vos pieds...
Non, je ne sais pas danser...
Navrée...
...
D'accord, ceci n'est pas entièrement la vérité...
Mais, cher Torquato Tasoo, faites preuve de bonté
Ce bal, je veux y participer !!!


Après un long silence, Torquato Tasso plia soigneusement la précieuse oeuvre, et tira de sa poche un petit badge, de forme ovale, très élégant, représentant une femme de profil. Le gentleman donna donc cette curieuse récompense à la demoiselle.


Spoiler:
 



Puis, il s'inclina devant Houx, lui offrant de la conduire lui-même jusqu'à la salle des balles. La guidant à travers le dédale des pièces et des couloirs de la Tour, il finit par prendre congé devant une porte dorée, avec un dernier baise-main à l'encontre de sa charmante invitée. Derrière la cloison de bois, des rires gracieux et une musique raffinée s'élevaient. Lorsque Houx entra, elle découvrit une salle grandiose et lumineuse. Le plafond s'élevait très haut, constellé de plusieurs lustres de rubis. Les murs étaient peints de miel, tandis qu'un orchestre majestueux était installé sur une estrade. Des tables et des chaises disposées un peu partout permettaient à ceux qui le désiraient de se reposer et de se réunir pour discuter, voir pour jouer aux cartes ou aux échecs. Il ne fallait pas non plus oublier l'immense buffet qui s'étalait au fond de la salle de bal, surchargé de plats exotiques, inconnus ou mystérieux. Mais le plus important et le plus beau était sans conteste la piste de danse, sur laquelle valsaient des dizaines de danseurs expérimentés.

L'atmosphère chaleureuse et conviviale, la foule colorée et courtoise, tout était fait pour que l'été ne quitte pas la pièce. C'est ainsi que Houx fit son entrée dans le grand bal!

[Pour le déroulement de la première phase, consulter ce sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 15/03/2014
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Lun 7 Juil - 9:46

Houx boutonna sa chemise. Encore un mois à l'internat et elle renterait chez-elle... avec ses parents qui la harcèleraient pour pour son avenir... vallait-il mieux rester ou rentrer finalement ? se demandait-elle. Ashley avait fait son lit et était parti rejoindre ses copines avant le début du premier cours de la journée : "égoïsme + économie sociale = bénéfice"
Je pris mes affaires et ouvris la porte... pour la refermer aussitôt. Il n'y avait jamais eu autant de raffut dans les couloirs. Et presque que des hurlements féminins... étrange, quand elles se disputaient, elles le faisaient en silence... elles le faisaient fourbement, quoi ! Mais là non ! C'est incroyable, tout de même ! On ne peut pas être tranquille, ici ! Évidemment si on nous enseigne le "mépris + non humanisme = argent = +++" ... Pourquoi les cours ont des nom si long et si stupide ? Bref... je pris mon courage à deux mains et sortis dans le couloir. Toute la partie féminine de cette école avait les yeux braqués vers moi maintenant. Et Ashley se dirigeait vers moi :

- Holly, mon amie ! Tu te lèves bien tard, dis moi ! Hahahaha ! Euh, sinon... tu manges avec nous, hein ? T'oublies pas hein ?

- Euh... mais... euh...

*Non mais tu rêves ! Et... depuis quand on est amies ? Tu ne m'a jamais adressé la parole sauf pour me critiquer, menacer... avant ce jour ! C'est sûr qu'il y a un truc qui cloche ! Mes parents ont hérités d'une grosse fortune et mon frère est mort et c'est moi l'unique héritière... ou un truc comme ça, forcément ! Et non, je ne mangerai pas avec toi, ce midi ! C'est bizarre, hein, mais j'ai une soudaine envie de vomir... * Elle m'enlacea *Quoi ? Mais vire de là !!! Oust ! J'ai pas dis oui !!! *

-Ah et... tu as reçu une lettre ! Je me suis permis de l'ouvrir, tu sais, on est amies... on ne se cache rien ! Hahaha

* Mais qu'est-ce que tu as à rire comme ça ? C'est même pas crédible ! Ça se voit bien que tu te forces ! Attend... ça veut dire que tu t'es non seulement permis de mettre ton nez dans mes affaires, mais que en plus, c'est toi qui a volé la clé de ma boîte aux lettres personnelle ? T'es gonflée ! *
Un sourire. C'est tout ce que j'ai fait... un sourire... c'est minable comme réaction.
Elle me tendit la lettre, je la pris en la remerciant. je suis faible...
Je rentrais dans la chambre, ouvris la fenêtre et agrippais l'arbre pour sortir dehors. Enfin un peu de calme pour lire cette lettre... enfin... *Alors, Torquato Tasoo... Torquato Tasoo ? LE Torquato Tasoo ? Il est super riche... riche... comme Charles-Henri, quoi... Génial, je suis invitée à un bal par un riche prétentieux. Bon, j'y vais ! Pour les élèves conviés à ce genre d'évènement, les cours s'arrêtent quelques jours avant le jour J. Je ne verrai plus Ashley avant l'an prochain, c'est cool, ça ! Et mes parents ne seront pas à la villa avant... la fin de l'année. Bon, il faut faire quoi pour ce bal ?


* * *


Je reconnaissais la plupart des gens... tous riches et bien vêtus... tous joyeux, et il y avait de quoi ! Mes raisons étaient différentes des leurs, mais nous étions tous habités par le même sentiment. Je regardais autour de moi, un peu partout, en fait ! C'était tellemnt excitant ! Il y avait des lumières partout ! C'était super bien décoré ! Il a du goût ce snob ! Ah, c'était à moi, je me présentai sous le nom de "Houx" et oui, la traduction de "Holly", en fait.

- Je vous souhaite le bonsoir! Vous êtes la bienvenue au grand Bal d’Été! Néanmoins, je vous prie de bien vouloir me remettre votre invitation. Sans cela, j'en suis sincèrement navré mais je serais malheureusement dans l'obligation de vous refuser l'entrée à cette remarquable soirée.

Mon invitation ? Oh, mon poème, ah ok !
Il entama la lecture de mon "chef-d’œuvre".

La convive parfaite !

Rassurez-vous,
Mes nombreux défauts n'incluent pas la gourmandise,
Le buffet n'aura pas à souffrir d'un appétit insatiable.
Rassurez-vous,
Jamais je ne méprise,
Je suis toujours aimable.
Rassurez-vous,
Je mesure mon langage,
Avant tout, la civilité !
Rassurez-vous,
Je ne me comporte pas comme une sauvage,
Le décors resteront inchangés.
Rassurez-vous,
J'adore danser !
Par contre... je risque d'écraser vos pieds...
Non, je ne sais pas danser...
Navrée...
...
D'accord, ceci n'est pas entièrement la vérité...
Mais, cher Torquato Tasoo, faites preuve de bonté
Ce bal, je veux y participer !!!


Il me conduit à l'intérieur.


Dernière édition par Houx le Mer 9 Juil - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
... ... ...
Admin


Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Lun 7 Juil - 9:46

Le membre 'Houx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Piqué du Faucon' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Mar 8 Juil - 16:14

Les Maudites
Ou plutôt, trois redoutables inséparables et un violoniste du silence

Elles étaient là, postées non loin des portes dorées, préparant une terrifiante embuscade. Très grandes, ces trois dames n'avaient guère besoin de faire des efforts pour paraître hautaines. Leurs robes étaient aussi impressionnantes et intimidantes qu'elles, teintées de noirceur et d'argent. Les tristement réputées Maudites restaient fidèles à leur implacable image. Étonnement, le dernier membre de leur groupe était un homme discret, engoncé dans un costume gris clair. Soudain, les portes s'ouvrirent sur une nouvelle venue, ébahit par la beauté de la salle. Les Maudites fondirent aussitôt sur leur proie. Elles entourèrent rapidement la demoiselle, ne lui laissant aucun échappatoire. L'homme en gris, portant un violon, jugea bon de ponctuer ce traquenard d'un son lancinant.

-"Mhmm, je pensais que nous l'avions bien précisés à Torquato: il n'est pas question que des incapables mettent les pieds au grand Bal d’Été. Franchement, l'apparition de tels insectes perturbe l'harmonie du décors. Ce ne sont que de vilaines tâches! Nous devrions dégraisser immédiatement cette indésirable de là, n'est-ce pas ?" s'exclama la plus fine, venimeuse.

-"Tout à fait d'accord. Elle est si affreusement accoutrée que j'en ai la nausée." cracha sa voisine.

-"Miséreuse. Si les cancrelats donnaient un bal, tu serais probablement leur dame d'honneur. Tu es un rejeton du mauvais goût, et je doute même que tu sois dotée d'un cervelet. Tu es étriquée, étroite d'esprit, cela se voit dans ton regard répugnant. Sous ta peau, les asticots grouillent, non ? Tu dois penser que nous ne sommes que des... comment ils nous surnomment, déjà ?" enchaîna sombrement la troisième.

-"Des snobs, ah !! Ils ne savent rien faire d'autre que geindre et de critiquer les autres, ces gens-là. Ils ne comprennent rien, et tu fais partie de cette masse d'abrutis, stupide gamine. Tu devrais déguerpir, ce bal n'est pas fait pour les petites malpropres comme toi, sans talent, sans compréhension du monde et sans intérêt. Allez, dégage, plus vite que cela!"

Leur cercle se refermait de plus en plus, oppressant. Le violoniste continuait d’agrémenter les diverses insultes par sa musique, tandis que les Maudites, cachées derrière leurs masques sinistres et austères, ne cessaient de bombarder leur proie, l'assaillant de méchantes piques.
Revenir en haut Aller en bas
Holly

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 15/03/2014
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Mar 8 Juil - 19:25

-"Mhmm, je pensais que nous l'avions bien précisés à Torquato: il n'est pas question que des incapables mettent les pieds au grand Bal d’Été. Franchement, l'apparition de tels insectes perturbe l'harmonie du décors. Ce ne sont que de vilaines tâches! Nous devrions dégraisser immédiatement cette indésirable de là, n'est-ce pas ?" s'exclama la plus fine, venimeuse.

-"Tout à fait d'accord. Elle est si affreusement accoutrée que j'en ai la nausée." cracha sa voisine.

-"Miséreuse. Si les cancrelats donnaient un bal, tu serais probablement leur dame d'honneur. Tu es un rejeton du mauvais goût, et je doute même que tu sois dotée d'un cervelet. Tu es étriquée, étroite d'esprit, cela se voit dans ton regard répugnant. Sous ta peau, les asticots grouillent, non ? Tu dois penser que nous ne sommes que des... comment ils nous surnomment, déjà ?" enchaîna sombrement la troisième.

-"Des snobs, ah !! Ils ne savent rien faire d'autre que geindre et de critiquer les autres, ces gens-là. Ils ne comprennent rien, et tu fais partie de cette masse d'abrutis, stupide gamine. Tu devrais déguerpir, ce bal n'est pas fait pour les petites malpropres comme toi, sans talent, sans compréhension du monde et sans intérêt. Allez, dégage, plus vite que cela!"

*C'est fou, on croirai entendre mes parents, Ashley et les autres...,je souris, Hahaha, étriquée, étroite d'esprit, mon regard est répugnant ? C'est vraiment trop drôle.... Ils espèrent quoi exactement, en me disant ça ? Me vexer ? C'est probable... Il faut faire preuve d'originalité, de fantaisie... et de vocabulaire. Il ne faut pas se contenter de débiter ses injures, il faudra faire mieux que ça ! Mais bon.. ils sont mignons tout de même... Le pire dans tout cela, c'est qu'ils ont raison... Ah, mais oui ! Ce sont les "tristement" célèbres Maudites. Pourquoi "tristement"... ils ne sont pas aussi méchants que le prétend la rumeur... Ils ne mordes pas, tout de même ! Qui aurait peur d'eux ? D'accord, ils sont peut être francs, mais dans un sens, c'est une qualité...*
Je leur exposait le fond de mes pensées :

- Hahaha ! C'est vrai ! Vous êtes tellement... beau... Je suis époustouflée par la splendeur de vos toilettes qui jamais ne pourra rivaliser avec mes pauvres vêtements qui en comparaison des vôtres ne sont que des guenilles. Je sais, que je n'ai pas ma place à ce bal, où, d'ailleurs, je n'étais pas digne de venir, et qu'il serait préférable que je reparte dans mon modeste internat... Je suis consciente que ma pauvre personne incommodes vos yeux ravissants et risque de gâcher votre soirée, laquelle vous avez amplement mérité, mais... Je tiens à m'excuser, très sincèrement, de devoir faire preuve d'égoïsme... mais promis, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas vous gêner ! Vous êtes tous si... gentils, de me conseiller de partir, car les autres pourraient se moquer de moi et de mes habits, ce qui serait un profond déshonneur pour ma lignée... , je soupirai, Les gens sont monstrueux, de lancer de telles rumeurs sur vous... Ils vous disent prétentieux, et méchants, alors qu'en fait, vous voulez juste aider les gens, vous êtes si gentils... un peu trop francs, certes, mais au fond, c'est une qualité... Et c'est ce qui fait également votre charme !

Je les invitai à se décaler légèrement vers la gauche afin de ne pas gêner le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Sam 19 Juil - 19:18

Les Maudites
Ou plutôt, trois redoutables inséparables et un violoniste du silence

"Dîner avec les Maudites" est un fameux dicton, assez répandu parmi la gente courtoise, qui signifie ne pas pouvoir placer un seul mot face à un interlocuteur déchaîné. En effet, les trois terrifiantes amies n'offraient pas le plaisir d'une accalmie à leurs victimes. Et pourtant, cette fois, c'était différent. Elles laissèrent à leur proie le temps de répondre, après avoir déversée sur elle des monceaux de couleuvres. Même le violoniste grisâtre leva un instant son archet, l'air circonspect.

- Hahaha ! C'est vrai ! Vous êtes tellement... beau... Je suis époustouflée par la splendeur de vos toilettes qui jamais ne pourra rivaliser avec mes pauvres vêtements qui en comparaison des vôtres ne sont que des guenilles. Je sais, que je n'ai pas ma place à ce bal, où, d'ailleurs, je n'étais pas digne de venir, et qu'il serait préférable que je reparte dans mon modeste internat... Je suis consciente que ma pauvre personne incommodes vos yeux ravissants et risque de gâcher votre soirée, laquelle vous avez amplement mérité, mais... Je tiens à m'excuser, très sincèrement, de devoir faire preuve d'égoïsme... mais promis, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas vous gêner ! Vous êtes tous si... gentils, de me conseiller de partir, car les autres pourraient se moquer de moi et de mes habits, ce qui serait un profond déshonneur pour ma lignée... Les gens sont monstrueux, de lancer de telles rumeurs sur vous... Ils vous disent prétentieux, et méchants, alors qu'en fait, vous voulez juste aider les gens, vous êtes si gentils... un peu trop francs, certes, mais au fond, c'est une qualité... Et c'est ce qui fait également votre charme !

Pendant la totalité de cette longue tirade, les quatre individus étaient restés immobiles, telles d'impériales statues. Figés dans la roche, certes, mais pas sourds. Les Maudites écoutaient attentivement ce que la jeune demoiselle avait à dire. Lorsque ce fut terminé, que les mots cessèrent de bourdonner dans l'air, un rire cristallin se fit entendre. C'était la plus élancée des trois, fluette mais pas moins féroce, qui riait. Sans mauvaise onde.

- Désopilant. Je reviens sur mes paroles inappropriés, tu n'es même pas assez effrontée pour être une vilaine tâche. Face à l'adversité, tu ne fais que glisser, invisible, inaperçue, totalement dénuée d'étincelle. Ce n'est pas admirable, ni rusé. La lâcheté est donc ta devise, morne fillette ?

- Une devise niaise et honteuse. Je verserais des torrents de larmes pour toi, si je n'étais pas convaincu de ta profonde médiocrité. Tu veux esquiver les ennuis, interpréter la vie en te cachant derrière une fenêtre fermée à double tours. Pitoyable tactique que la tienne. Au moins, tu as raison sur un unique point et c'est celui-ci: nous sommes d'une franchise de fer. Et je suis sincère en t'affirmant que tu es arrogante, bornée, incolore, rongée par la paresse et j'en passe!

- Je ne peux qu'être en accord avec ce qui a été dit, et je ne rajouterais pas grand chose. Ce serait un immense gâchis, la perte de précieuses secondes. Rien ne peut raisonner une coquille vide, un miroir lisse et vaniteux. Tes tares ne valent pas la peine que l'on s'y attarde plus longtemps. Ton être a autant de sens qu'une cantatrice chauve. Étouffe-toi bien avec tes pâles principes!


Les Maudites tournèrent les talons, bavassant entre elles, sans un regard pour la jeune fille. Ces maîtresses de la rhétorique finirent par disparaître dans la foule, probablement à la recherche d'une nouvelle proie, plus consistante cette fois-ci. L'homme silencieux resta sur place quelques instants, jouant une splendide mélodie, triste et torturée. Puis, il fit un pas vers la demoiselle, lui tendant un badge.

- Tenez. Malgré votre comportement fortement déplorable - et ridicule, honnêtement, le plus ridicule possible -, vous avez su conserver votre calme. Cela ne se fait pas de récompenser les gens ineptes, mais je dois suivre les directives, hélas.

Une fois qu'elle eut saisit l'objet, le violoniste prit congé, trottant dans la direction que ses compagnes avaient empruntées.

Spoiler:
 

[Défi réussi --> Conserver son calme face aux insultes
Score de Houx: 2 Badges
Vous êtes actuellement en tête, à égalité avec d'autres participants.
Vous pouvez relancer le dé.]
Revenir en haut Aller en bas
Holly

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 15/03/2014
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Sam 19 Juil - 21:03

- Désopilant. Je reviens sur mes paroles inappropriés, tu n'es même pas assez effrontée pour être une vilaine tâche. Face à l'adversité, tu ne fais que glisser, invisible, inaperçue, totalement dénuée d'étincelle. Ce n'est pas admirable, ni rusé. La lâcheté est donc ta devise, morne fillette ?

- Une devise niaise et honteuse. Je verserais des torrents de larmes pour toi, si je n'étais pas convaincu de ta profonde médiocrité. Tu veux esquiver les ennuis, interpréter la vie en te cachant derrière une fenêtre fermée à double tours. Pitoyable tactique que la tienne. Au moins, tu as raison sur un unique point et c'est celui-ci: nous sommes d'une franchise de fer. Et je suis sincère en t'affirmant que tu es arrogante, bornée, incolore, rongée par la paresse et j'en passe!

- Je ne peux qu'être en accord avec ce qui a été dit, et je ne rajouterais pas grand chose. Ce serait un immense gâchis, la perte de précieuses secondes. Rien ne peut raisonner une coquille vide, un miroir lisse et vaniteux. Tes tares ne valent pas la peine que l'on s'y attarde plus longtemps. Ton être a autant de sens qu'une cantatrice chauve. Étouffe-toi bien avec tes pâles principes!



Elles n'ont pas tort.... Il est vrai que je passe inaperçue, mais n'est-ce pas mieux comme ça ? J'ai l'étrange impression de les avoir vexés....J'espère que ce n'est pas le cas...

Les maudites s'en allèrent, sans me jeter un regard. L'instrumentiste, lui, resta. Il s'approcha de moi et me tendt un badge semblable à celui que je possédais déjà avant de rejoindre le petit groupe.

- Tenez. Malgré votre comportement fortement déplorable - et ridicule, honnêtement, le plus ridicule possible -, vous avez su conserver votre calme. Cela ne se fait pas de récompenser les gens ineptes, mais je dois suivre les directives, hélas.

*J'étais vraiment si ridicule ? Horreur ! Pitié, dites-moi que je ne me suis pas mise dans une mauvaise posture ! Moi qui pensais avoir fait bonne impression. Eux qui étaient si aimables, au fond ! Si ça se trouve, je me les suis mis dos ! *

J'angoissais. Mon mal-être se reflétait sur mon visage, mon anxiété était clairement visible, même dissimulé sous mon masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
... ... ...
Admin


Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Sam 19 Juil - 21:03

Le membre 'Houx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Piqué du Faucon' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   Dim 25 Jan - 11:58

Une bouille malheureuse, accablée par l'inquiétude et l'inconfort, ne pouvait que se démarquer au cœur d'une telle fête, où chaque convive ou presque était maître de ses émotions. Même sous un masque ! Ce fut donc sans surprise que la Camargo, impératrice des déchaînées, repéra immédiatement la jeune Houx et son désespoir. Sa ligne de mire toute tracée, l'adolescente acrobate fusa telle l'écureuil le plus agile, de cabrioles en cabrioles. Elle se projeta au-dessus d'une table, esquiva d'une roue gracieuse un couple de danseurs, et stoppa sa course contre un mur, en profitant pour rebondir et exécuter un parfait salto, atterrissant juste à coté de sa comparse.

-"Youpla !!! C'est toi, Houx, n'est-ce pas ? Moi, je me prénomme la Camargo, juste pour cette soirée ! C'est mon alias de danseuse très belle, très élégante, très forte, très tout ! Viens faire la course avec moi, tu vas voir, on va bien s'amuser ! Et puis, comme je dois te guider jusqu'à un lieu très secret, trop mystérieux et important et tout et tout, on fera d'une pierre deux coups - même si je n'apprécie pas cette expression, elle est beaucoup trop violente, ce n'est pas drôle ! -. Tu viens, dis ? "

Et une fois de plus sans attendre de réponse positive, elle attrapa la main inerte de la demoiselle et, avec une énergie inépuisable, la tira à sa suite en courant à travers la forêt d'individus masqués.

[Vous avez été choisie pour accéder à la partie suivante de l'événement !
Vous pouvez poster une dernière fois dans ce sujet pour conclure cette partie.
Des informations ultérieures vous seront communiquées pour la suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phase N°1: Rencontres (Houx)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phase N°1: Rencontres (Houx)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Houx
» Saut temporel - Phase libre du 18 mars 2045
» Présentation d'Eclipse Phase
» Un dernier Eclipse Phase pour la route
» Feuille de Houx ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Repère des événements :: Le Bal d’Été :: Phase N°1 - Rencontres-
Sauter vers: