Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phase N°1: Rencontres (Don Louis Anerep)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
... ... ...
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 7
Localisation : Seul.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Phase N°1: Rencontres (Don Louis Anerep)   Mer 2 Juil - 23:40

En ce splendide début de soirée, une foule de personnages très distingués s'engouffrait en bon ordre par les portes de la Clock Tower. Torquato Tasso se tenait paisiblement non loin de ces dernières, saluant les arrivants et vérifiant leurs "invitations", diverses et variés. Il pouvait s'agir d'écrits, poèmes ou autres contes, mais Torquato acceptait également les compositions musicales, les tableaux et même de lourdes sculptures. Assisté d'autres gentilshommes, l'individu courtois se faisait ensuite un devoir de recueillir chapeaux et manteaux, ainsi que de conduire l'invité jusqu'aux portes. Le rôle d'accueillir les participants à un bal était primordial, et Torquato en tirait une humble fierté. En tant que porte-parole de sa société, il était le plus à même de remplir ce rôle vital. Il était impeccablement vêtu de noir, un masque blanc traversé par une croix écarlate lui couvrant le visage. L'homme eut d'ailleurs un sourire invisible en repensant à toutes les magnifiques œuvres qu'il avait pu admirer. Le Bal d’Été s'annonçait remarquablement bien!

Il pivota sur ses talons pour accueillir le prochain invité, qui se révéla être un homme respectueux. Il portait des habits de velours d'un bleu foncé et une cape écarlate, ainsi que des gants blancs. Un chapeau de velours trônait sur sa tête. Son masque, quant à lui, était blanc, très délicat, aux contours soulignés par des paillettes argentées. Sur sa joue, un signe bleu, représentant des vagues tourbillonantes, s'étend.  

L'homme se présenta alors, sous le nom de Don Louis Anerep. Torquato reconnut là l'alias de l'un de leurs invités de marque.  

- Je vous souhaite le bonsoir! Vous êtes le bienvenu au grand Bal d’Été! Néanmoins, je vous prie de bien vouloir me remettre votre invitation. Sans cela, j'en suis sincèrement navré mais je serais malheureusement dans l'obligation de vous refuser l'entrée à cette remarquable soirée.

Il lui tendit aussitôt un papier, que l'homme saisit avec douceur. Il en entama la lecture sans plus tarder.


C’étais en 1943 le 7 juillet .Ma famille et moi même ne nous étions jamais douté que nous pourrions avoir des problèmes avec les boches comme maman les appelait. Nous étions une famille de cinq ; mon paternel ma mère et moi méme.mon père avais vécu les deux guerres mais contrairement à tant d’autre il nous était revenu. Ses connaissances en médecines avais dut empêcher ses supérieur de l’envoyer en première ligne. Néanmoins il avait dut être amputé de la jambe où un éclat d’obus s’était logé. Père n’aimait pas parler de la guerre, des trancher où l’ont entendait sans fin le bruit des tirs de Mauser Karabiner 98k (Kar98k) de Walther G43 de Sturmgewehr 44 de Walther P38 de Maschinenpistole 38 de Maschinenpistole 40 et de toutes ces invention servant à semer la mort et la désolation. Notre père avait des moment d’égarement où il murmurait pour lui-même qu’il entendait encore le bruit assourdissant des explosions comme celle que provoquait les projectiles de la grosse bertha, le diabolique engin responsable de la perte de sa jambe. Il me semblait parfois qu’il avait perdu sa tête tout comme sa jambe. Enfin là n’est pas mon sujet.
Un jour, je devais avoir sept ans, alors que nous étions assis autour du repas, nous entendîmes dés coups répétés sur notre porte et une voie rude teinté d’un fort accent allemand qui disait
- Ouvrez la porte, on fouille tout !
Ma mère tremblante leur ouvrit. Aussitôt une vingtaine de soldats allemands visiblement nerveux entrât et nous mis en joue. Nous étions terrifiés. Notre père avait gardés un vieux fusil, héritage filial. Les boches fouillèrent toute la maison et ne trouvèrent
Rien
Nous n’apprîmes qu’après que le fusil étais enfouis dans le tas de charbons de notre caves et qu’un complot résistants étais juste derrière nous.

Après un long silence, Torquato Tasso plia soigneusement la précieuse oeuvre, et tira de sa poche un petit badge, de forme ovale, très élégant, représentant un homme de profil. Le gentleman donna donc cette curieuse récompense à son invité.

Spoiler:
 

Puis, il s'inclina devant Don Louis Anerep, lui offrant de le conduire lui-même jusqu'à la salle des balles. Le guidant à travers le dédale des pièces et des couloirs de la Tour, il finit par prendre congé devant une porte dorée, avec une dernière poignée de main à l'encontre de son honorable convive. Derrière la cloison de bois, des rires gracieux et une musique raffinée s'élevaient. Lorsque Don Louis Anerep entra, il découvrit une salle grandiose et lumineuse. Le plafond s'élevait très haut, constellé de plusieurs lustres de rubis. Les murs étaient peints de miel, tandis qu'un orchestre majestueux était installé sur une estrade. Des tables et des chaises disposées un peu partout permettaient à ceux qui le désiraient de se reposer et de se réunir pour discuter, voir pour jouer aux cartes ou aux échecs. Il ne fallait pas non plus oublier l'immense buffet qui s'étalait au fond de la salle de bal, surchargé de plats exotiques, inconnus ou mystérieux. Mais le plus important et le plus beau était sans conteste la piste de danse, sur laquelle valsaient des dizaines de danseurs expérimentés.

L'atmosphère chaleureuse et conviviale, la foule colorée et courtoise, tout était fait pour que l'été ne quitte pas la pièce. C'est ainsi que Don Louis Anerepfit son entrée dans le grand bal!

[Pour le déroulement de la première phase, consulter ce sujet]

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Phase N°1: Rencontres (Don Louis Anerep)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Le projet de Michele Pierre-Louis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Repère des événements :: Le Bal d’Été :: Phase N°1 - Rencontres-
Sauter vers: