Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arya, revenue pour la haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arya

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2015
Localisation : Qui peut bien savoir où sont les morts?

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
7/7  (7/7)
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Arya, revenue pour la haine   Dim 21 Juin - 14:59



Arya





    «La mort est mon don»


    Nom :
    /

    Prénom :
    Arya


      Age : 101 ans, 4 mois, 2 jours et une minute actuellement.
      Sexe : Fille
      Groupe : Défunts



DESCRIPTION PHYSIQUE
Des cheveux noirs comme une nuit sans lune, une peau blanche légèrement brillante et un visage séduisant, aux traits doux et féminins qui reflètent la perfection même.  C'est étrange, quand on y pense, que personne n'ait remarqué. La couleur, ou plutôt l'absence de couleur qui la poursuit où qu'elle aille. La démarche gracieuse, légère et silencieuse, presque trop silencieuse pour être réelle. Et ses doux yeux en amandes, noirs eux aussi, pourquoi personne ne voit la lueur glacée dans les prunelles étincelantes de haine? Personne ne le remarque jamais. Une fille en noir et blanc, pourtant ça ne devrait pas passer inaperçu, si? Le fait est que, quand on la voit, on remarque seulement cette aura d’irréel, de passé et de mystère qui l'enveloppe tel un nuage sombre et envoutant. Et la petite odeur de sang. Oh, pas grand-chose, une légère amertume dans l'air que vous respirez, à laquelle vous êtes à peine sensible, et pourtant, la plupart de ceux qui ont croisé Arya regrettent fort de ne pas avoir été sensible à la "petite odeur de sang".


DESCRIPTION MORALE
La haine. Un seul mot, simple, presque stupide, et pourtant il exprime à lui seul toute la personnalité d'Arya. La haine qui ronge son cœur, gouverne ses gestes et remplace le moindre de ses désirs. Mais la haine contre quoi? La haine contre le monde. Contre la vie. Contre elle-même. Arya ne suit pas d'autres lignes de conduite; mais tout ce que les autres voient, c'est le masque. Celui qu'elle porte pour cacher sa rage, le faux sourire hypocrite, l'intelligence feinte et l'attitude timide pour gagner la confiance des naïfs. Elle leur semble manipulable, un peu mystérieuse, certes, mais tout de même frivole, insouciante et simple, ne cherchant que le grand amour et la réussite, comme les autres filles de son âge. Parfait. Autant qu'ils ne remarquent pas que son seul but, sa seule direction, est la mort, la souffrance et la vengeance. C'est comme une comédie; son rôle? La fille gentille, fragile et secrète, que l'on voudrait choyer et protéger jusqu'à la fin de ses jours tant elle attire la sympathie. Et l'actrice se fait oublier, elle, celle qui dirige les ficelles et qui rêve de voir les autres personnages saigner et hurler. Jusqu'au salut final; là, la comédienne montre son vrai visage, mais c'est déjà trop tard, et le public n'a plus qu'à pleurer en silence quand il verra les autres rôles de la pièce crever un par un, tels des dominos.


HISTOIRE
"Repose en paix"


J'observe, assise dans l'herbe fraiche, les mots gravés sur la vieille pierre couverte de mousse et d'herbes mortes. Alors comme ça, ils m'ont offert une tombe. Étrange, quand on y pense. Je pensais qu'ils me renieraient, jetteraient mon cadavre aux chiens où supplieraient le prêtre du village de me bruler en espérant ainsi expier mon péché. Mais ce sont mes parents. Ils voulaient la paix pour moi. Je ne saurais dire si je l'ai trouvé; tant d'années passées sous la terre, avec les corps en décomposition et les squelettes se changeant en poussière, je devrais m'en souvenir, pas vrai? Mais c'est si flou, si trouble, comme un mélange de couleur, quelques personnes qui marquent ma mémoire, des sentiments de joie et de tristesse, un patchwork d'artifices et de paillettes dont je n'ai que faire. Je sais seulement que je ne pensais guère à ma vie, lorsque j'étais là-bas. Et maintenant que je suis devant ma tombe, c'est comme si tout explosait à la surface...

J'ai seize ans. Je suis assise contre le mur du château de mes parents, une plume dans les mains et des pages couvertes d'encre sur les genoux. La brise du printemps souffle et fouette mon visage, mais c'est comme si je ne la sentais pas. Je suis déjà partie dans mon monde de mots et de chansons, un monde meilleur, moins dur, plus fou. J'y raconte comment j'ai rencontré James, celui que j'aime. Et il m'aime. Et je suppose que je crois qu'on vivra heureux jusqu'à la fin des temps.

C'est là que je les entends;
- Tu penses qu'elle est ici?
-Ah ah, où veux-tu qu'elle soit? Elle passe sa vie ici à écrire des banalités sur je-sais-pas quel univers fantastique à la noix qu'elle s'est inventé.
Je reconnais leur voix; il me faut un moment, mais j'identifie rapidement Laurene et Jacob. Je serre ma plume contre moi; elle est fine, la pointe est tranchante. On dirait une arme, et ça me rassure. Laurene est la première à apparaitre; elle me regarde avec son joli visage de blondasse qui séduit tout les garçons du village. Je voudrais la frapper.
-Alors, Allaya, comment va?
- C'est Arya.
Jacob débarque derrière elle.
- Eh, elle t'a posé une question!
Il me donne un coup de pied, et je tombe sur le coté sous les rires des deux abrutis.
- Ah, pauvre Allaya, lance Lauren en faisant mine de s'apitoyer, toujours aussi laide avec ses taches de rousseur!
Ah oui. Mes taches de rousseur. Celles que j'avais avant de mourir. Leur sujet de prédilection pour se moquer de moi.
- Ta mère ne t'as pas donné d'argent pour t'acheter des habits depuis combien de temps, dis-moi? Regarde-moi cette robe à moitié déchirée, on dirait un habit de sauvageonne... ou de prostituée, commente Jacob avec un sourire méchant.
- Tu rigoles? réplique Lauren. Elle est tellement laide qu'il faudrait payer des hommes pour qu'ils acceptent de la toucher! Pas vrai, taches-de-rousseur? Tout comme ta mère, la grosse obèse qui se goinfre de chocolats parce que ton père la trompe avec toutes les filles du coin!
Cette fois-ci c'en est trop; je me jette sur elle, et on tombe sur le sol, roulant toute les deux loin  de Jacob; on se tire les cheveux, on se frappe, on veut seulement voir l'autre souffrir le plus possible. J'ai ma plume dans les mains. Elle est en fer. Pointue. Une arme, pensais-je tout à l'heure. Alors, suivant mon instinct le plus sauvage, je l'enfonce dans l’œil de la fille; elle hurle, le sang gicle, la plume reste coincée sous sa paupière. Elle roule sur le coté, je me lève, je n'en reviens pas de ce que j'ai fait; Lauren ne bouge plus. Je n'ai pas  besoin de regarder pour savoir que la blessure sur son œil ne guérira jamais.

Jacob arrive à ce moment-là; il regarde son amie, pleure et hurle en la voyant ainsi mutilée, puis sa tristesse laisse place à la colère. Il retire la plume de l’œil de la blondinette, et s'approche de moi. Je me sens reculer plus que je ne m'ordonne de le faire. Mon corps refuse ensuite de bouger. Paralysé par la culpabilité, la peur, et le regret.   La plume, fine, et décidément trop tranchante, me frole la joue, et je sens les premières gouttes de sang couler...


Non. Je ne veux pas revivre ça. Plus jamais. Je ne veux pas revivre le moment où il m'a tailladé le visage, ni celui où les adultes sont arrivés, où ils  nous ont séparés. Encore moins celui où je me suis regardée dans le miroir et où j'ai vu le moindre centimètre de ma peau, du front au menton, couvert de cicatrices et rougi par le sang. Je me souviens parfaitement de l'instant où on m'a dit que je resterais ainsi toute ma vie. Tailladée. Vraiment laide. Au moins, avec toutes ces cicatrices, on ne verrait plus mes taches de rousseur, disait mes parents.

Mais je me souviens que je m'en  fichais; ce qui comptait c'était James, et je savais qu'ils m'aimeraient quand même, malgré les cicatrices. Parce que l'amour c'est plus fort que la beauté, pas vrai? Tu parles. Il a vomit en me voyant. Il m'a dit de dégager. Comme je restais immobile, trop surprise pour bouger, il m'a frappé. Il ne ressentait plus rien pour moi. Avait-il ressenti quelque chose pour moi? Je me souviens que j'étais brisée. Faible. Et je me suis poignardée pour en finir. C'est comme ça que je suis morte. Et maintenant? Je sais que je suis de retour dans le monde des vivants. Sinon, je ne serais pas assise devant ma tombe. C'est là que je me suis réveillée, comme si on m'avait appelée. Je sens que mon visage n'a plus de cicatrices; je m'approche d'une petite rivière non loin de là, et regarde mon visage; il n'a plus de couleur. Plus de blessures. Plus de taches de rousseur. Que faire maintenant? Je suis peut-être dans le monde des vivants, mais je ne me sens pas du tout en vie. Je n'ai pas envie de vivre.

J'ai envie de me venger. Je ne sais où sont ces stupides gamins qui m'ont tailladé le visage, ni où est ce traitre de James, mais je sais que toutes les filles que je croiserais sur ma route subiront le même sort que celui qu'on m'a infligé. C'est mon but, ma raison d'être; taillader des visages, haïr et me venger.

"Repose en paix" Désolé papa, maman, mais la paix est pour l'instant bien loin de mon esprit.


VOUS

Prénom :
Romane
Age :
14 ans
Niveau de RP :
Acceptable je pense, mais j'ai tendance à faire trop long... Je ne sais pas m'arrêter. Ou je fais trop court parce que j'ai essayé de rendre mon texte moins long^^
Comment avez-vous trouvé le forum ?
Google (je sais... hyper original)
Fréquence de présence :
Cela dépend des périodes, je ne suis en tout cas pas très régulière, mais j'essaie de passer au moins une fois par semaine, en général.
Remarque :
 /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 16
Localisation : Dans un lieu peu fréquentable

Feuille de personnage
Points de folie: 228
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
150/1000  (150/1000)

MessageSujet: Re: Arya, revenue pour la haine   Dim 21 Juin - 17:38

Oh, classe le personnage *^* Ton style d'écriture est juste parfait, pas trop long, juste... Parfait ! Espérons juste que tu n'essayes pas de taillader le joli visage de ma petite poupée parfaite T-T Hate de rp avec toi Very Happy

_________________

Une petite poupée dans un monde d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 22
Localisation : Seul.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Arya, revenue pour la haine   Dim 21 Juin - 18:18

Je te souhaite la bienvenue sur Burtonmania, passionnée des visages tailladés Smile

Alors, ta fiche personnage est quasiment parfaite, je n'ai à redire dessus. Je te validerais sans hésiter si tu avais un avatar ! Trouve une belle image à attribuer à Arya, et je pourrais t'attribuer ta douce couleur bleue.
Aucune incohérence à relever, ni d'oubli. Donc tu as juste à régler ce problème d'avatar pour être un membre à part entière de notre forum !

PS : Je code ta fiche tout de même en avance, avec une image provisoire en attendant que tu trouve un avatar.

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Arya

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2015
Localisation : Qui peut bien savoir où sont les morts?

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
7/7  (7/7)
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Arya, revenue pour la haine   Dim 21 Juin - 18:42

Merci!
Je vais essayer de faire vite pour me trouver un avatar, passionné des gorges tranchées Very Happy
Yume, ah c'est trop dommage, je voyais bien ton perso avec une face mutilée et terriblement laide... Même si ça ne plairait sans doute pas à Charles-Henri^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arya, revenue pour la haine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arya, revenue pour la haine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rempli d'amour pour la haine et plein de haine pour l'amour
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Bienvenue sur Burtonmania :: Portraits des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: