Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Jeu 24 Juin - 18:58

La nuit était encore bien noire pour cette heure presque matinale. A cinq heures du matin, la barbier venait de se levers, depuis plusieurs années de désespoir et de solitude, il ne dormait pas plus de quatre heures par jour. Il aimait le calme qui régnait sur la ville de Londres où les quelques passant qui furetaient derrière la vitrine de son échoppe étaient soit des prostituées imbibées d'alcool, soit des malfrats pleins de sang. Oui, l'aurore apportait un flux de nouvelles victimes peu prudentes et sans proches pour s'inquiéter de leur sort. Sweeney ne doutait pas que dans les quelques minutes qui allaient suivre, un badaud s'inviterait dans son bar, attiré par la lumière. Cela tombait bien, il lui manquait un bon quartier de viande pour le ragout prévu pour le soir. En guise de petit déjeuner, le barbier avala une bonne rasade de gin avec un zeste de citron pour la vitamine C, puis gouta une nouvelle recette de ce qu'il avait nommé « les petites nonnes », c'est à dire, des canapés fourrés à la viande de bonne sœur. En bon barman et cuisinier, il goutait toujours ses créations avant de les offrir au grand public. D'un geste de la main il balaya les miettes qui s'étaient déposées sur son comptoir avant de remettre en place les meubles déplacées la veille par Johanna pour nettoyer la pièce. Il avait à peine remis chaque table et chaque chaise à sa place qu'un tintement aigu lui indiqua l'arrivée prévue de son premier client de la journée. Le barbier sourit et se retourna pour souhaiter la bienvenue à l'individu qui venait d'entrer. Un vieillard titubant de tenait près de la porte et humait l'air de la pièce avec un appétit manifeste. En apercevant le maitre des lieux, le vieux lui lança un sourire édenté avant de lui demander :

-Vous servez à cette heure-ci?

-Bien sûr Monsieur (indiquant une chaise de bar près du comptoir) Prenez place, je vais vous servir
une de mes nouvelles spécialités.

L'homme ricana bêtement avant de s'assoir à l'endroit indiqué. Il loucha sur le plat que lui servit Sweeney Todd avant d'entamer son repas avec voracité. Le barman se désintéressa de son client pour nettoyer quelques verres. Entre deux bouchées, il expliqua à son hôte :

-Je suis passé en face à la tarterie qui vient d'ouvrir, mais c'est encore fermé à cette heure.

Le barbier stoppa ses gestes soudainement, l'idée de tartes revoyant à des souvenirs très douloureux dans son esprit :

-Une tarterie?

-Oui, une certaine Mrs Lovett vient de reprendre ses affaires, apparemment, elle possédait déjà une échoppe par ici il y a quelques temps.

Sweeney Todd explosa par surprise le verre qu'il tenait dans sa main, répandant, une fois n'est pas coutume, son propre sang dans son évier. Cela ne pouvait pas être la même Lovett, celle qu'il avait connu avait péri, immolée par le feu dans le four à quelques mètres en dessous de lui. Son client, tout occupé avec son repas, ne sembla pas remarquer le trouble qui animait le barman. Sweeney demanda tout de même avec des yeux dans le vague :

-Nellie Lovett?

-Oui je crois que c'est ça son prénom! Une dame charmante, en tout cas, une veuve au grand cœur!

Le barbier grinça des dents, un terrible doute s'emparant de lui : il aurait du vérifier le contenu du four après y avoir jeté la bougresse. Il se calma en se disant qu'il s'agissait surement de quelque jeune femme décidant de tirer profit de la célébrité d'une ancienne cuisinière. Néanmoins, il allait falloir vérifier les dires du vieil affamé. Mais avant, un coup de rasoir!
Une fois son fidèle rasoir essuyé et poli, son client sagement déposé dans le broyeur, Sweeney Todd quitta son échoppe en laissant un mot à Edward pour lui confier l'ouverture du bar. La rage au ventre, il traversa la rue pour découvrir devant lui un établissement en tous points semblable à celui qu'il avait retrouvé après son exil. Comme l'avait dit le vieux, la boutique n'avait pas encore ouvert. Le barbier décida de passer une petite visite à celle qui prétendait être la défunte Nellie Lovett. Il fit le tour de l'échoppe pour enfin trouver la porte de derrière qui devait sans doute mener aux appartements de la maitresse des lieux. Sans hésiter, il frappa trois grands coups sur la porte et attendit impatiemment de retrouver sa vieille amie.....

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Ven 25 Juin - 13:07

Mrs Lovett resté dans son lit, pensant encore et toujours à une autre vie, elle rêvait d’avoir mari, enfant et argent, mais rien de tout cela n’était vrai, alors elle continuait de rêver, fixant le plafond, écoutant les bruits du dehors.
C’était le petit matin et Londres ce réveillé, on pouvait entendre des enfants courir parce qu’ils étaient en retard pour aller à l’école, des vieilles femmes faire leur commérage, des marchands qui hurlaient leur dernier bon prix et sans oublié cette pluie qui martelé les carreaux.
Au bout d’une heure qui passa vraiment très rapidement, Mrs Lovett ce leva, il fallait bien que après une absence aussi longue, elle reprenne en main ses affaires.
Quand elle repensait au passé, cette joie prématurée qu’elle c’était faite, son petit restaurant à tourtes qui marché à merveille enfin surtout avec l’arrivé de Sweeney, car avant ce n’était vraiment pas un réel bonheur, la viande bon marchée, le restaurant qui ne marché pas du tout, mais avec les meurtres de Sweeney plus besoin d’acheter la moindre viande, elle récupéré les cadavres et ceci sans que les clients ne le sache les contenté à ravir.
Un temps agréable, un temps cruel, un temps d’amour, d’espoir, mais des soupçons, des révélations et des meurtres sanglants.
Mrs Lovett avait réussi à s’enfuir, elle c’était ensuite caché et après une longue période avait décidé de revenir près de cet homme qui même si il avait voulus la tué, l’attiré vraiment.
Elle croyait d’ailleurs que celui-ci était mort, la gorge tranchée, mais en lisant les journaux elle avait vus que c’était lui-même qui dirigé son restaurant, quelle fut sa surprise alors quand elle avait appris ça.
Elle était alors venus s’installer en face, la ou cette vieille pie qui faisait des tourtes aux chats faisait son commerce, celle-ci maintenant décédé, Mrs Lovett avait pus reprendre les lieux.
Maintenant elle était propriétaire d’une tarterie, fini les meurtres et la viande bon marché, maintenant c’était les fruits bon marché.
Elle regarda longuement par la fenêtre l’enceinte de son ancienne échoppe qui maintenant était mené par son vieil ami ou ennemie, bref!
Enfin ce qu’elle pouvait voir c’était que les lieux était toujours sinistres et tristes.
Elle partit dans sa salle de bain faire un peu de toilette, ce préparer alors pour ouvrir sa boutique, ce maquilla comme à son habitude très sombrement.
Elle regardé son visage longuement, toujours aussi pâle et creusé avec quelque reste de trace de brûlure, elle continuait de mettre sur son visage une crème cicatrisante pour soulager les marques de ses brûlures quand elle entendit tambouriner dans sa porte, qui cela pouvait-il bien être, elle ne connaissait personne qui viendrait frapper à sa porte avec autant d’acharnement.
Mrs Lovett ne voulait pas répondre, qui sait ce qui pouvait bien ce trouver derrière cette porte, mais la personne insisté, elle frappée de plus en plus fort.
Tant pis elle alla ouvrir et ce retrouva face à Mr Todd, elle ne savait plus quoi faire son regard toujours aussi haineux et sombre, une grande cicatrice à la gorge, comment réagir, vite il fallait qu’elle réagisse, fermer la porte, le laisser entré, hurlé….
Mais celui-ci entra sans même demander l’avis de celle-ci pour rentrer, elle recula et allé ce collé contre le mur


-Mr Todd comment comment savez-vous que j’étais ici?



Elle déglutit difficilement regardant l’homme qui hanté tellement ses pensées, elle ce demandait aussi si il avait ses rasoirs avec lui, si il venait l’égorger, finir ce qu’il avait commençait, il ne parlait pas, continuant de ce rapprocher d’elle.
Elle était collé contre le mur et senti derrière elle une commode, elle tira rapidement du tiroir un couteau, à vrai dire elle en avait toujours éparpiller partout dans la maison, toujours cette peur qu’on vienne la tuer chez elle.
Elle leva le couteau vers lui d’un air menaçant


-Est-ce une simple visite de courtoisie ou allez vous tout simplement encore tenté de me tuer?
Revenir en haut Aller en bas
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Sam 26 Juin - 16:30

Le barbier frappa la porte tant et si bien qu'on ne tarda pas à lui ouvrir. Et là, ses pires doutes se matérialisèrent soudain devant lui dans le regard ahuri de la pâle et machiavélique Nellie Lovett. Elle était là, en chair et en os et visiblement tout aussi surpris que lui de ces retrouvailles. Il remarqua succinctement que la femme avait gardé quelques souvenirs de leur précédente entrevue qui formaient des traces de brûlures sur son visage auparavant si lisse. Sweeney Todd fixait son ancienne compagne comme pour tenter de rompre quelque sort d'illusion venait perturbé son esprit déjà troublé par les années de solitude et d'enfermement. Mais c'était bien elle, et la peur qu'il lisait dans ses yeux ne faisait que confirmer cette affirmation. Avec un sourire carnassier, il lui annonça en pénétrant dans la pièce faiblement éclairée par un candélabre vieillot :

-Je ne pensais pas vous revoir de sitôt ma chère...C'est à croire que tout comme moi, la Mort n'a pas voulu de vous....

Il ricana en la voyant se plaquer contre le mur, encore tétanisée par cette apparition. Le barbier espérait qu'elle avait cerné le double sens de sa phrase, qui ne laissait pas planer de doute sur ses sentiments à l'égard de la veuve. Oh, comme il l'avait détestée! Comme il s'était réjoui de la mort de cette femme avide et menteuse! Mais cette mort avait également laisser son existence sans aucune saveur de complicité macabre. Il ne pourrais jamais l'admettre vraiment, mais oui, Mrs Lovett lui avait manqué. Il ne savait pas si cette lacune avait faire souffrir la veuve, son trouble présent témoignait plutôt la terreur de retrouver son meurtrier. Tout de même, quelle audace elle avait eu d'ouvrir son échoppe juste en face de la sienne! Elle lui demanda naivement comment il l'avait retrouvée puis s'agita quelques instants autour du meuble à côté d'elle. La veuve le défia ensuite avec un poignard étincelant en lui demandant l'objet de sa visite. Sweeney Todd lui adressa un sourire mauvais avant de se rapprocher d'elle pour lui plaquer les mains au dessus de sa tête, ce qui eut pour effet de faire valser le couteau qu'elle avait subtilement sorti de sa commode en bois. Rapprochant son visage du cou gracile de la veuve, il lui murmura sournoisement à l'oreille :

-Vous croyez vraiment que vous auriez pu m'éviter en vous installant juste en face de chez moi? Allons je suis un misanthrope mais on se confie à moi......Vous vouliez me revoir, n'est ce pas Mrs Lovett?


Il recula sa tête pour observer la réaction de la femme désormais sans défense. En regardant ce visage si gracieux mais si plein de fiel, l'ensemble de leurs aventures lui revint en mémoire. Il ne trouvait pas de mots pour la définir avec justesse, toutes les insultes qu'il pourrait trouver ne sauraient définir la complexité de cette femme à la fois si perverse et si douce. Il avait eu le temps de réfléchir aux actes et surtout aux non-actes commis par Mrs Lovett. Sweeney avait toujours perçu l'admiration de la veuve à son égard, elle était bien la seule à avoir apprécié le monstre sanguinaire qu'il était devenu. Mais cette idylle délétère l'avait mené à tuer sa douce Lucy, et de cela, il ne pourrait jamais pardonner Nellie. Le barbier se sentait tiraillé par des sentiments contraires : devait-il tuer la seule personne assez folle pour le comprendre et l'aimer tel qu'il était? Ou bien devait-il, comme la dernière fois, user de cet attrait pour nourrir son vice? Pourrait-il la haïr et la supporter en même temps? Comme pour surenchérir son ascendant sur elle et se décider à ce qu'il devait faire, il emprisonna la gorge de la femme entre ses doigts avant de se pencher vers elle et déposer ses lèvres sur les siennes. Avec fureur et passion, il embrassa Mrs Lovett tout en la plaquant contre le mur avec son corps. Une fois cette échange labial particulièrement inattendu consommé, il répondit enfin à sa question :

-Je ne sais pas encore que faire de vous ma chère.....Commencez par me raconter votre "résurrection" et les raisons qui vous ont poussée à revenir ici. Désirez-vous vraiment que je vous tue une deuxième fois?

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Sam 26 Juin - 17:42

Mrs Lovett tentait de respirer calmement, elle ne voulait pas non plus montrer sa frayeur grandissante devant l’homme qui avait voulus le brûler vive, mais ses efforts étaient vins car celui-ci ce réjouissait de la voir aussi terrifiait, avec son sourire des plus carnassiers, pendant que Nellis continuait de ce plaquer contre le mur prend issants toujours son arme sur lui.
Elle ne savait si elle pourrait oser lui faire du mal et lui oserait-il bien? Bien sur que oui, il avait bien voulut la tuer alors pourquoi pas retenter sa chance une seconde fois, Mrs Lovett ne voulait pas mourir, elle redoutait plus que tout la mort.
Aux mots de Sweeney, Mrs Lovett reconnus bien son caractère dur mais qu’elle adorait tant, oui la mort n’avait visiblement pas voulus d’eux, une chance peut-être.
Mais que devait penser Mr Todd de Mrs Lovett, sans doute que celle-ci était folle, au fond il ce doutait bien que elle avait pris ce risque sans doute pour pouvoir le revoir, elle regardait cette homme au visage si dur mais avec un regard qui exprimais tellement de souffrance du au passé, comme elle l’avait aimé, comme elle avait espéré, comme il lui avait manqué, cette vie autrefois si macabre mais parfaite.
Perdu dans ses songes, celui-ci ce rapprocha d’elle et lui plaqua les mains contres le mur ce qui lui fit lâcher son poignard, maintenant elle était face à son regard, un regard qui l’envoutait malgré toute la froideur qu’il pouvait s’en dégager, il ce rapprocha un peu plus d’elle pour lui lancer un murmure à l’oreille qui l’a fit alors frissonnait, à ce qu’il venait de lui dire, cette fois-ci elle releva les yeux vers lui, oui elle voulait le revoir, oui il lui manquait, il était pour elle comme son souffle de vie, même si il n’e juré que par la haine et la vengeance, elle s’en moqué, elle avait besoin de le voir, même un court instant, juste le voir, elle lui lancé alors un regard de défis, pendant que celui-ci commençait à relâcher sa prise sur elle.
Elle reprit alors toute confiance en elle, non elle n’allait pas mourir, du moins pas aujourd’hui, elle le voyait dans ses yeux, il l’aimait autant qu’il la détesté, quelque chose de tellement étrange les unissais, la haine, le goût du meurtre, la folie… Tout ceci était pour eux si beaux et banales personnes ne pouvaient le comprendre, trop diabolique, digne de pendaison.
Tellement de passion dans les meurtres, cela lui manquait tellement, les confidences de Mrs Lovett à Sweeney sur son passé plus que douloureux et lui aussi lui avait racontait ses douleurs du passé, pourtant malgré cette mince amitié peut-être amour ce caché la haine et l’envi de meurtre.
Elle retrouvait son calme, quand celui-ci lui saisi alors la gorge, elle continuait de le fixé en souriant, allait-il alors vraiment la tuer, avait-elle tord de ce qu’elle venait de penser un peu plus tôt, c’est alors qu’il lui déposa un baisé sur ses lèvres, un baisé pleins de passions mais aussi de brutalité, mais Mrs Lovett ne dit rien et quand il cessa le baisé, elle le fixa avec un regard des plus diabolique, elle retrouvait Mr Todd qui lui avait tellement manqué et elle en était heureuse!
Sweeney lui proposa alors de tout simplement parler ou peut-être une mort plus rapide.
Mrs Lovett leva les yeux au ciel et le conduit dans son salon, un salon qu’elle avait réaménagé, il était bien plus beau qu’avant que celui-même qu’elle avait dans son ancienne échoppe, la il n’y avait plus de peau d’animaux, ou de bêtes empalliés, on pouvait juste voir des tableaux, une cheminée, un bar, des canapés et fauteuil autour d’une table basse, il y avait aussi une grande horloge qui orné le salon, tout était simple, mais très propre.
Elle fit signe à Sweeney de s’asseoir ou il le voulait et alla chercher dans son bar deux verres et une bouteilles de gin. Elle remplit les deux verres et en servit un à son ancien collègue, elle lui fit un sourire en coin et bus cul sec avant de s’en resservir un autre.


-Oui j’ai fais exprès de m’installer juste en face de vous, qu’elle fut ma surprise quand j’eu appris que vous aviez repris mon commerce pendant que je mourrais dans la rue



Elle eut alors un petit rire qui était un rire jaune


-J’ai réussi à m’enfuir rapidement de ce four ou vous m’aviez jeté, mais il y avait une porte derrière, j’ai utilisé mes dernières forces et me suis hissé hors de ce four, je me suis ensuite échappé par les égouts



Pendant qu’elle parlait, elle en profitait pour cacher ses bras eux aussi couverts de brûlures


-Je ne suis allé nulle part, même pas dans un hôpital, j’ai juste vus une vieille femme, une sorcière peut-être, en tout cas j’ai attendus, la fièvre était la, la mort m’attendait mais jamais elle ne m’aurait!
J’ai résisté et je suis toujours la, j’ai erré dans les rues attendant encore et encore que quelque bonnes âmes me donnent assez d’argent et la je me suis décidais à rouvrir une échoppe, et cette garce qui faisait des tourtes aux chats est morte, j’ai alors tout repris grâce à mes quelque économies


Elle était fatigué de ce rappeler ces temps vraiment noir pour elle et ne voulait pas s’y éternisé


-Et vous Mr Todd j’aimerais savoir ce qui a bien pus ce passer pour vous, la dernière que je vous ais vus, vous aviez la gorge tranchée
Revenir en haut Aller en bas
Full Moon Walk
Admin
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière mon ordinateur, assis à mon bureau.

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Jeu 1 Juil - 18:01

La réaction de Mrs Lovett face à ces paroles pleine de curiosité et de rage ne se fit pas attendre. Elle se dégagea furtivement de l'étreinte du barbier puis le conduisit sans un mot dans une pièce adjacente, qui semblait faire office de salon avec ses divers canapés et son imposante horloge. Sweeney prit place sur le fauteuil près de la cheminée et attendit quelques instants la veuve, qui était partie leur chercher à boire. Il en avait grand besoin en effet; toutes ces émotions contradictoires le chamboulaient et en bon barman, il savait que seul l'alcool peut adoucir les pensées les plus ambigües. Nellie ramena du gin et des verres et sans préambule ou toast leur servit une bonne lampée à chacun avant de vider son godet d'un seul coup. Le barbier fit de même tout en continuant à fixer son ancienne compagne. Cela lui permit d'observer de plus près les séquelles de leur dernière entrevue. Visiblement, ces brûlures n'avaient pas été soignées comme il le fallait et laissaient sur cette peau opaline des marques brunâtres assez révélatrices de leur origine. Elle lui avoua que son retour ici n'était pas fortuit, mais cela il le savait déjà. Elle lui expliqua ensuite comment elle s'était échappée de son four et de son sort funeste. Le barbier grogna : il avait déjà songer à condamner cette trappe mais il n'avait jamais imaginer que quiconque puisse s'échapper de son four. Mrs Lovett lui conta ensuite son rétablissement difficile et sa misérable errance dans les rues de Londres. Une fois les choses au clair, elle en exigea de même pour Sweeney, qui se resservit un verre de gin avant de lui répondre :

-Je n'ai jamais beaucoup apprécié ce garçon, Toby. Il a poussé sa médiocrité au comble en bâclant mon meurtre. Il n'avait pas tranché les artères principales, voyez-vous. Un de mes plus fidèles clients (l'un des seuls que j'ai jamais laissé sortir dans l'échoppe) a eu la bonne idée de venir me voir ce jour là. Ne me trouvant pas à l'étage, il me chercha dans tout l'établissement pour enfin me découvrir dans la cave, dans mon sang et à moitié mort. Il courut chercher un médecin qui me rafistola en moins de deux. Je lui rase désormais la barbe gratuitement en guise de remerciement.

Ce qu'il omit de préciser, c'était qu'il avait fait retrouver le jeune Toby et qu'il l'avait fait enfermer en prison pour une durée indéterminée, le garçon en était peut être déjà sorti, la peur au ventre et le remord dans la peau. Il poursuivit sa narration pour ne pas être tenter de révéler le sort du fils adoptif de la veuve :

-Sitôt guéri, j'ai repris les rênes de mon échoppe. J'ai par ailleurs transformé votre cuisine en bar, mais vous n'êtes pas bien placée pour m'en vouloir n'est ce pas?

Sweeney la fixa intensément pendant quelques secondes avant de se lever prestement. Il tourna la tête vers l'horloge qui lui indiqua qu'il était temps d'y aller, un client important (un nouveau juge!) ayant pris rendez-vous une demi-heure plus tard pour un bon rasage. Le barbier replongea son regard dans celui de la veuve :

-Jusqu'à ce que je décide de ce que je vais faire de vous Mrs Lovett, je vous demanderai de rester loin de moi, j'ai deux employés qui doivent rester ignorant de nos agissements passés, si vous voyez ce que je veux dire.....Soyons bons voisins néanmoins, je vous enverrai des clients si vous faites de même.


Le barbier prit le chemin de la sortie, l'esprit aussi rempli de doute que lorsqu'il était arrivé.

_________________
Je suis le Baron Sanglant, seigneur taciturne de ce manoir et grand amiral des noires pensées.
Mon avatar est un cadeau très généreux de la part de la talentueuse artiste qu'est Emily, n'hésitez pas à visiter son deviant art !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://folienoireblog.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   Ven 2 Juil - 9:05

Après avoir demander à Sweeney de raconter aussi comment il avait pus survivre, celui-ci ne pus s’empêcher de prendre un autre verre de gin.
Il parla alors de Toby, le garçon adopté par Nellie, elle savait très bien que Mr Todd n’avait jamais vraiment apprécié ce garçon et pour Toby c’était la même chose, il c’était bel et bien méfié de celui-ci, elle ce rappelait alors le soir ou Toby lui avait expliquais ses doutes et ses craintes, Mrs Lovett l’avait alors enfermé dans la cave et lui avait laissé le loisir de haché la viande, hélas celui-ci à vite vue que c’était des restes humains et quand les cadavres du juge et de son serviteur sont tombés au sol, il avait réussi à s’enfuir.
Jamais elle n’aurait pensé qu’il serait revenus le soir même pour tranché la gorge à Mr Todd, visiblement le cou avait était raté, comme l’avait dit un peu plus tôt Sweeney, la mort ne voulait vraiment pas d’eu.
Mrs Lovett était bien tenté de demander si Mr Todd avait alors pris les soins de le retrouver, tel qu’elle connaissait Sweeney, elle savait qu’il n’était jamais le dernier à mettre un vengeance en place, mais celui-ci continua son récit et Mrs Lovett ne dit rien continuant de l’écoutais du bout des lèvres.
Elle fit une grimace quand il dit Son échoppe, ce n’était pas Son échoppe mais celle de Mrs Lovett, elle y avait travaillé longtemps et même du temps ou son mari était encore vivant!
Mais voyant que Mr Todd lui jeté un regard sévère lui disant qu’elle ne pouvait lui en vouloir pour ça, elle prit une profonde inspiration, bien sur, il lui en voulait toujours pour le secret qu’elle n’avait pas révélée sur le sort de Lucy, elle fit un mince sourire sournois pour lui faire comprendre que non, elle ne voyait aucun problème, mais que c’était bien à contre cœur qu’elle acceptée ceci, de toute façon maintenant elle avait une nouvelle échoppe elle s’en moquait, pas la peine de rentrer dans des longs et fastidieux discours, cela finirait mal, même très mal.
La situation était plus que comique, un homme et une femme assis tranquillement dans le salon à discuter, pourtant cela n’avait vraiment rien des plus gentillet, il y avait pleins de sous-entendus de meurtre et de sourire hypocrite et étrangement, Mrs Lovett adorait ceci, elle retrouvait une époque autrefois connues avec ce cher Sweeney ou la mort peut vous frappez à chaque instant.
Sweeney fixa longuement Mrs Lovett qui était à nouveau perdus dans ses songes et celui-ci ce leva fixant l’horloge, signe évidemment qu’il était temps pour lui de laisser la femme tranquille, il devait sans doute aller s’occuper de son échoppe, Mrs Lovett devait faire de même d’ailleurs, encore une journée routinière.
C’est alors qu’il lui dit de rester loin de lui jusqu’à ce qu’il sache ce qu’il allait faire d’elle, cette fois-ci elle ne pus s’empêcher un sourire


-Ah je vous retrouve Mr Todd toujours cet esprit de meurtre, de vengeance, rassurez-vous je n’ais aucune envie de mourir du moins pour l’instant


Elle pensait vraiment ce qu’elle disait, un jour peut-être on la retrouverait morte, sans doute les veines ouvertes par son suicide mais pour le moment elle voulait voir ce que cette relation des plus étranges allez donnée, elle aimait le risque et jouer avec la mort était son passe temps favoris.
Sweeney partis alors rejoindre son échoppe, pendant que Mrs Lovett attendait qu’il n’y ait plus aucun bruit dans la sienne et fini par ce lever pour aller ouvrir à ses clients.


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un souvenir encore vivant (Mrs Lovett)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Le ministre des Haïtiens vivant à l'Etranger reçoit la Commission OEA/CARICOM
» Souvenir,tristesse et espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Cave :: Corbeille :: Vestiges ancestraux-
Sauter vers: